Dernières Infos

Elon Musk rappelle que les brevets de Tesla sont dans le domaine public depuis 2014

Elon Musk a publié jeudi 31 janvier 2019 un tweet dans lequel il explique que tous les brevets de Tesla, le constructeur de véhicules électriques qu’il a fondé, sont dans le domaine public, au nom de la lutte contre le changement climatique. Mais l’annonce n’est pas neuve. Le message publié sur le réseau social par Elon Musk renvoie vers un communiqué de presse datant du… 12 juin 2014.

Dans ce billet, le patron de Tesla déclarait que son entreprise « a été créée pour accélérer l’avènement du transport durable. Si nous ouvrons la voie pour créer un véhicule électrique attrayant, mais que, par la suite, nous laissons derrière nous des mines sous forme de brevets, nous agissons à l’encontre de notre objectif initial ». Il précisait par ailleurs que sa société « n’engagera aucune poursuite judiciaire contre quiconque veut utiliser notre technologie en toute bonne foi ».

Cette initiative sortait de l’ordinaire dans l’industrie technologique puisque s’inscrivant dans un contexte hautement concurrentiel où la moindre idée, parfois le début du commencement d’une ébauche, tend à être systématiquement breveté, pour ne pas dire verrouillée, dans le but d’en tirer profit ultérieurement.

Tesla avait, certes, déposé des brevets pour protéger sa technologie contre les géants à l’échelle mondiale de l’industrie automobile, contre leurs immenses chaînes de production, ainsi que leurs réseaux de vente et de promotion, mais son patron s’était aperçu au travers de ce procédé que « rien n’était plus éloigné de la réalité ».

Depuis cette annonce, Elon Musk ne cache plus son scepticisme à l’égard du système des brevets qui, d’après lui, ne servirait la plupart du temps qu’à « étouffer le progrès » et à enrichir les grandes entreprises et les avocats au détriment des vrais inventeurs. Si à l’époque, il estimait que la production de véhicules électriques de son entreprise était insuffisante pour faire face à la crise du carbone et à la véritable concurrence, à savoir les voitures à carburant fossile et leurs concepteurs, il se dit désormais « excité de voir tous les nouveaux véhicules électriques qui arrivent sur le marché » grâce aux changements judicieux qu’il a opérés en 2014 en rendant publics les brevets Tesla relatifs à la conception de véhicules électriques.

Musk se méfie des brevets
Ce geste qui remonte à près de cinq ans est tout à fait hors de l’ordinaire dans un monde où la moindre idée, parfois le début du commencement d’une ébauche, est breveté pour tenter d’en tirer profit ultérieurement. « Tesla a été créé pour accélérer l’avènement du transport durable. Si nous ouvrons la voie pour créer un véhicule électrique attrayant mais que nous semons ensuite derrière nous des mines sous forme de brevets, nous agissons à l’encontre de notre but premier », expliquait Elon Musk.

Le patron de Tesla soulignait alors qu’il se méfie des brevets, tout juste bons à « freiner le progrès, à permettre à des entreprises géantes de camper sur leurs positions et à enrichir les avocats ».

Adaptation la Terre du Futur

sources : https://www.developpez.com/ / https://www.rtbf.be/

(140)

Laissez un message

Laissez un message