Dernières Infos

Des scientifiques ont fait pousser des pattes de dino sur un poulet

Les oiseaux descendent des dinosaures.

On ne vous apprend rien. S’il faut être profondément pinté pour confondre un poulet avec un vélociraptor, il y a des circonstances atténuantes : les deux animaux sont génétiquement super proches. À tel point que les scientifiques qui se sont penchés sur l’évolution des deux espèces ont découvert qu’elles avaient certains gènes en commun.

Et la science ne se contente pas de découvrir des trucs. Alexander Vargas, biologiste à l’université du Chili à Santiago, s’est retrouvé à couver dans son labo un œuf de poulet aux pattes de dinosaure. L’objectif ? Mieux comprendre ce bagage génétique hérité de la préhistoire.

Nous sommes allés parler à Vargas, pour qui la modification de l’ADN n’est qu’une étape naturelle de la recherche, histoire de savoir si, au nom de la science, on allait pouvoir bientôt tremper des wings de dino-poulet dans de la sauce barbecue.

MUNCHIES : En matière d’évolution, quel est le lien entre les poulets et les dinosaures ?
Alexander Vargas: Quand tu manges un pilon de poulet, il y a toujours cet os qui ressemble à une pique que beaucoup de gens maudissent. Cette fibula est caractéristique des oiseaux, les seuls à avoir développé cette baguette osseuse. Ce qui est étrange, c’est qu’on a retrouvé le même genre de structure chez les dinos.

En quoi les pattes des dinosaures sont différentes de celles d’un poulet ?
Les dinosaures sont les ancêtres des oiseaux et – c’est devenu une évidence scientifique – les oiseaux sont des dinosaures vivants. Mais les piafs ont bien évolué quand on observe les fossiles des vieux dinos. Si vous prenez le T-Rex, sa fibula est plutôt en forme de tube. Elle est aussi longue que son tibia et va jusqu’à sa cheville.

Comment faites-vous pour faire pousser une jambe de dinosaure sur un poulet ?
Nous avons empêché l’action d’une des protéines – Indian Hedgehog (IHH) – liées au développement du tissu osseux afin que la fibula continue de grandir. Du coup, ça donne un « poulet à l’ancienne » avec une fibula qui va jusqu’à sa cheville !

Et pourquoi c’est un résultat important ?
Ça montre bien que l’on peut retrouver les caractéristiques d’un dinosaure chez un oiseau, et ça me fascine. Ça prouve le lien très fort qui existe entre les deux espèces. Le poulet a encore beaucoup de restes de dinosaure en lui.

Est-ce vous avez eu un dino-poulet mutant qui gambadait dans votre laboratoire après l’expérience ?
Ce n’était qu’un embryon de poulet. On l’a juste laissé se développer jusqu’à un stade où l’on pouvait constater qu’il était différent des autres poulets. C’est quelque chose qu’on peut observer bien avant le stade de l’éclosion, l’incubation a duré moitié moins de temps qu’il n’en aurait fallu pour une naissance.

molecular-exp

Et pourquoi vous n’avez pas laissé l’embryon de dino-poulet éclore ?
On ne l’a pas laissé éclore tout d’abord parce que le poulet aurait pu être gêné, et ensuite parce que cela n’avait aucun intérêt scientifique. On avait une question précise ; vérifier qu’il était possible de faire pousser une jambe de dinosaure.

Est-ce que cela aurait posé des problèmes éthiques, si cet embryon avait éclos ?
Il faut un autre type d’autorisation bioéthique délivrée par le laboratoire pour avoir le droit de conserver en vie des poulets. Des scientifiques du monde entier font des expériences sur les embryons : vous avez des poulets cyclopes, des poulets avec plusieurs ailes ou carrément aucune, d’autres avec pleins de doigts ou sans aucun membre. Tout un tas de poulets monstrueux ! Mais les scientifiques ne les laissent pas se développer jusqu’à éclosion. Contrairement à ces expériences, la nôtre a un sens.

Quand on regarde un vélociraptor, ce n’est pas très rassurant. Alors qu’un poulet, ça va. Et pourtant, ils sont très proches génétiquement.
Oui, le lien n’est plus à démontrer. Mais notre expérience montre le dinosaure qui sommeille dans les poulets d’aujourd’hui. Certains traits ont disparu, mais nous avons montré qu’il était facile de les faire réapparaître – la fibula du poulet est comme celle du vélociraptor. Et le vélociraptor ressemble clairement aux ancêtres du poulet parce qu’il appartient à la famille de dinos le plus proche des oiseaux.

Théoriquement, si ce dino-poulet avait éclos, il aurait ressemblé à quoi ?
Je pense qu’il n’aurait pas eu une gueule très différente d’un poulet normal. Peut-être que vous auriez noté la taille plus épaisse de ses pilons mais rien de vraiment choquant en fait. Ça n’aurait probablement pas changé sa façon de marcher ou causé une souffrance quelconque parce que la transformaiton n’est pas radicale. Mais on n’en sait rien. On se satisfait d’avoir réussi à changer la morphologie de son anatomie. Peut-être qu’un jour certains s’amuseront à faire éclore un dino-poulet pour voir comment il marche, mais ils devront avoir un sérieux débat éthique avant ça. Ça ne nous tentait pas du tout.

Est-ce qu’on pourra manger un jour des wings de dino-poulet ?
On ne peut pas reproduire une procédure expérimentale dans n’importe quel but mercantile. Ici, on s’est servi d’une solution qui s’appelle la cyclopamine. Et crois-moi, mieux vaut ne pas en bouffer. Surtout si tu es un embryon en développement. Ce n’est pas pour rien qu’il y a le mot « cyclope » dedans. Cette substance conduit au développement d’un œil unique au milieu du front. Perso, je ne mangerais pas un poulet mariné à la cyclopamine.

source : https://munchies.vice.com/

(315)

Laissez un message

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :