Dernières Infos

Dérèglement climatique et phénomènes météorologiques extrêmes…

Depuis Jeudi dernier la neige a succédé au temps froid et sec venu directement de Sibérie. De bonnes chutes de neige qui ont envahit les 2/3 sud de la France…un épisode neigeux remarquable sur l’Ouest, un phénomène plutôt exceptionnel puisqu’il ne se produit généralement qu’une fois tous les 2 à 3 ans. Et alors qu’une partie de la France se trouve toujours sous la neige, de fortes pluies et des vents violents et tempêtueux ont pris le relais dans le Sud-Est dès samedi occasionnant d’abondantes précipitations. Des précipitations qui persistent aujourd’hui sur la Corse mais qui s’atténuent progressivement.

Et vous êtes chaque jour de plus en plus nombreux sur notre Forum à nous faire part de vos inquiétudes face à la multiplication de ces phénomènes naturels exceptionnels et à leurs causes.

Ces dernières années les catastrophes naturelles associées à des phénomènes météorologiques extrêmes se sont en effet multipliées. Tout le monde se souvient des tempêtes de 1999 en France, de la canicule de 2003, de l’année 2005, noire avec une saison cyclonique record sur l’atlantique Nord. Il semble que 2006 lui emboîte le pas, avec déjà l’hiver le plus froid qu’a vécu la Russie depuis 1978, des températures polaires observées la semaine dernière sur l’Europe centrale, et la neige à Naples et à Athènes.

Question :
Pourquoi parle-t-on de dérèglement climatique et peut-on relier ces phénomènes météo extrêmes à ce dérèglement?

Réponse :
On parle de dérèglement climatique parce que notre planète se trouve dans une période de réchauffement climatique global, avec une augmentation des températures de 0,6°C en moyenne au cours du siècle dernier. Les conséquences sont assez spectaculaires , notamment en arctique, où la banquise a réduit en épaisseur et en extension de 40 % environ durant les cinquante dernières années.
Aujourd’hui la température moyenne de la terre est de 15 °C. Quand on sait que lorsqu’elle n’était que de 10°C, le sol français était gelé en permanence et l’Allemagne recouverte de 3 km de glace ! Et on peut imaginer alors à quoi ressemblera notre planète si la tendance au réchauffement se poursuit, avec une élévation de 4 à 5°C d’ici à 2100 ! En tout cas elle n’aura plus rien à voir avec celle que nous connaissons aujourd’hui.

Un changement qui s’est opéré il y près d’un siècle et qui fait aujourd’hui sentir ses premiers effets sur notre climat. A terme il pourrait modifier le Gulf Sream et plonger l’Europe dans des hivers rigoureux (voir l’articule en bas de page). Les ouragans quant à eux se comporte plutot comme « des soupapes d’évacuation des tensions de chaleurs accumulées à la surface de l’océan »

Le manque de recul par rapport à tous ces évènements ne permet pas pour le moment d’affirmer le responsabilité du dérèglement dans la fréquence répétée de ces phénomènes climatiques mais la probababilité de multiplication de ceux-ci dans les années à venir est forte, même s’ils restent ponctuels (d’une durée de quelques jours).

En résumé il est difficile de relier scientifiquement, phénomènes climatiques extrêmes et dérèglement climatique…mais les faits semblent déjà illustrer les conséquences.

NOTA :Il est important de préciser que la planète peut se retrouver dans la configuration d’un réchauffement climatique global avec une forte élévation des températures, et avoir à un niveau plus « régional » une baisse brutale du mercure comme cela pourra être le cas pour l’Europe occidentale par exemple.

Explication :
Chacun sait que la planète à chaud à l’équateur et froid aux pôles. Au Pole Nord la calotte glacière est très fragile. Dans le contexte actuel d’un réchauffement climatique durable et accéléré, imaginez alors que la chaleur d’équateur soit échangée avec le froid des pôles par des mouvements aériens et des courant océaniques. La circulation atmosphérique des masses d’air et des océans s’en verrait modifiée, ce qui pourrait alors infléchir la trajectoire du Gulf Stream. ( rappelons que le Gulf Stream est une énorme masse d’eau qui ramène de l’eau chaude en provenance du Golfe du Mexique vers l’Atlantique Nord et qui adoucit le climat de l’Europe occidentale).
– Si le Gulf Stream infléchit alors sa trajectoire, cela aurait pour conséquence de faire baisser, d’ici à 2100, de 4°C les températures moyennes en Europe, plongeant notre continent dans des hivers rigoureux…

source http://www.meteoconsult.fr/

(127)

Laissez un message