Dernières Infos

Bill Gates nous met en garde que le prochain virus pourrait être conçu par des terroristes

credit Québec Preppers

Lors d’une conversation avec Veritasium, la chaine YouTube de Derek Muller, le co-fondateur et philanthrope de Microsoft Bill Gates a déclaré que le monde était confronté à deux grandes menaces : le changement climatique et le bioterrorisme.

Gates a prédit qu’investir «très peu dans un système pour arrêter une épidémie» se terminerait par une catastrophe lors d’un TED Talk en 2015, près de cinq ans avant la pandémie actuelle du coronavirus. «Si quelque chose tue plus de 10 millions de personnes au cours des prochaines décennies, il s’agit probablement d’un virus hautement infectieux plutôt que d’une guerre», avait déclaré Gates à l’époque.

Cela s’est avéré très juste. Jusqu’à présent, le coronavirus a fait plus de deux millions de morts dans le monde.

La prochaine épidémie pourrait être encore pire, dit-il – et elle pourrait provenir d’une source tentant intentionnellement de semer la catastrophe.

« Egalement lié aux pandémies, c’est quelque chose dont les gens n’aiment pas beaucoup parler, qui est le bioterrorisme, de quelqu’un qui veut causer des dommages pourrait créer un virus », a déclaré Gates lors de son interview sur la chaîne Veritasium.

«Cela signifie donc que le risque de se heurter à cela est plus important que les épidémies causées naturellement, comme celle actuelle», a-t-il ajouté.

Mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas nous préparer à la prochaine pandémie. Le nombre de morts pourrait être considérablement réduit, a fait valoir Gates, si nous investissons dans la recherche et augmentons les capacités de test.

«Nous ne savons pas quand le prochain virus frappera, ou s’il s’agira d’une grippe, d’un coronavirus ou d’une nouvelle maladie que nous n’avons jamais vue auparavant», a écrit Gates dans sa lettre annuelle de la Fondation Bill et Melinda Gates à la fin du mois dernier.

«Mais ce que nous savons, c’est que nous ne pouvons pas nous permettre d’être à nouveau pris au dépourvu», a-t-il écrit. «La menace de la prochaine pandémie pèsera toujours sur nos têtes – à moins que le monde ne prenne des mesures pour l’empêcher.»

Il est inhabituel pour Gates d’appeler spécifiquement le bioterrorisme comme une menace. Comme il le souligne lui-même, c’est un sujet tabou qui retient peu l’attention du grand public.

La question a été hautement politisée pendant la pandémie du coronavirus actuelle, avec des dirigeants mondiaux, dont l’ancien président américain Donald Trump, répandant des théories complotistes selon lesquelles le COVID a été conçu dans un laboratoire.

En réalité, il y a eu de nombreuses preuves que ce n’était pas le cas. Plus récemment, une équipe envoyée par l’Organisation mondiale de la santé en Chine tente de trouver la source du virus au début du mois, et a conclu qu’il était « extrêmement improbable » que le virus se soit échappé d’un laboratoire à Wuhan, en Chine.

Mais cela ne signifie pas que la prochaine pandémie ne sera pas causée avec une mauvaise intention, a fait valoir Gates. En fait, la menace imminente d’une épidémie causée intentionnellement ne devrait que renforcer nos engagements à nous préparer à la prochaine grande menace.

IMAGE DE KUHLMANN / MSC / VICTOR TANGERMANN

Adaptation Terra Projects

source : https://futurism.com

(230)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :