Dernières Infos

A t-on découvert une super Terre dans notre système solaire ?

Les astronomes ont découvert quelque chose dans notre système solaire externe, et cela a provoqué l’émoi de la communauté scientifique.

Utilisant les données de l’ALMA (l’Atacama Large Millimeter submillimeter Array), du télescope au Chili, les astronomes ont trouvé un objet de faible luminosité dans la direction du système d’étoiles d’Alpha Centauri qui est le plus proche de la Terre, selon Astronomy.com qui vient de le signaler. Après avoir analysé les données, les astronomes ont exclu que cela puisse être une autre étoile. Au lieu de cela, dans leurs recherches postées sur arXiv, ils avancent que l’objet en orbite autour de notre soleil est dans notre système solaire extérieur – ce qui signifie que cela pourrait être la très convoitée « Planète X. »

Selon Forbes, c’est la deuxième fois qu’un objet a été repéré dans cette région. « Une possibilité (et je pense que c’est la plus probable) est que c’est un objet trans-neptunien extrême à environ 100 unités astronomiques (UA) loin du soleil, » selon Forbes et le contributeur Brian Köberlein. « Une autre possibilité (qui semble la plus probable pour les découvreurs de l’objet) qu’il serait environ de 1,5 fois la taille de la Terre, ce qui en fait la première « super-Terre » qui se trouverait dans notre système solaire. »

Une super-Terre est une planète qui a une masse entre celle de la Terre et celle des géantes gazeuses de notre système solaire, Neptune et Uranus.

Une autre théorie est que l’objet pourrait être une naine brune, un objet trop volumineux pour être une planète, mais pas tout à fait une étoile, qui est tout simplement plus loin que nous le pensions.

D’autres astronomes ne sont pas convaincus que les données du télescope puissent être interprétées comme significatives.

« Les sauts lumineux sont une sorte de booster, » Mike Brown, de CalTech a déclaré au Washington Post. « Ce qu’ils ont vu est vraiment un petit blip puis 6 mois plus tard, un autre petit blip. »

Brown et d’autres astronomes ne sont pas convaincus, il y a suffisamment de preuves, et la probabilité est tout simplement trop petite pour que les chercheurs puissent avoir découvert une neuvième planète dans notre système solaire.

Wouter Vlemmings de l’Université de technologie Chalmers en Suède, qui a co-écrit la nouvelle étude, a dit qu’il a publié le papier avant qu’il ne soit examiné par des pairs, et qu’il tend la main à la communauté scientifique pour développer des idées et des discussions. «Les réactions les plus utiles jusqu’à présent ont été de nombreuses offres d’observations avec d’autres instruments ».

Peut-être que si nous obtenons plus d’astronomes qui travaillent ensemble, le mystère sera résolu une fois pour toute.

Traduction et adaptation de la Terre du Futur

source : http://www.weather.com/

(1542)

Laissez un message