Dernières Infos

Une bactérie tire son énergie de la radioactivité

Cette espèce est si étrange, a si peu de traits communs avec le reste du monde animal, qu’elle est presque comme une vie extraterrestre sur – ou plutôt, sous – Terre.
La découverte d’un foisonnement d’espèces inconnues autour des sources hydrothermales, au fond des océans, avait révélé à quel point la vie était capable de s’adapter aux environnements les plus hostiles.

C’était déjà un écosystème ayant prospéré en dehors de tous les autres. Mais une étude publiée dans Nature décrit la vie d’un autre écosystème encore plus éloigné du reste du vivant, celui de Desulforudis audaxviator. A la différence des bactéries symbiotiques des monts hydrothermaux, la bactérie n’interagit avec aucune autre espèce vivante.

Autres particularités, Desulforudis audaxviator vit en l’absence totale de lumière du jour, dans une eau souterraine pouvant atteindre les 60°Celsius, sans oxygène et sans composés organiques. Alors de quoi se nourrissent ces organismes? La réponse doit être recherchée dans les roches alentour. Ces bactéries ne tirent pas leur énergie du Soleil, mais de la radioactivité naturelle de l’uranium qui les entoure.

Selon des chercheurs du Brazilian Synchrotron Light Laboratory et de l’Université de São Paulo, au Brésil, ces caractéristiques en font un excellent modèle pour étudier la possibilité d’une vie extraterrestre. En particulier, la possibilité de vie sur la lune Europe de Jupiter, une planète océanique recouverte de glaces, loin de la lumière vivifiante et de la chaleur de notre étoile.

source : https://www.bfmtv.com/13

(228)

Laissez un message