Dernières Infos

Un monde vers le Métavers

getty images

Le métavers (de l’anglais metaverse, contraction de meta universe, c’est-à-dire méta-univers) est un monde virtuel fictif. Le terme est régulièrement utilisé pour décrire une future version d’Internet où des espaces virtuels, persistants et partagés sont accessibles via interaction 3D. Une définition différente affirme qu’il s’agit de l’ensemble des mondes virtuels connectés à Internet, lesquels sont perçus en réalité augmentée. Ce concept a été décrit la première fois dans le roman Le Samouraï virtuel, paru en 1992, de Neal Stephenson.

Le terme « metaverse » semble être partout. Facebook recrute des milliers d’ingénieurs en Europe pour y travailler, tandis que les sociétés de jeux vidéo exposent leurs visions à long terme de ce que certains considèrent comme le prochain grand phénomène en ligne.

Le métavers, qui pourrait refaire surface lorsque Facebook publiera ses résultats lundi 25 octobre 2021, est le dernier mot à la mode à avoir capté l’imagination de l’industrie technologique.

Il pourrait s’agir de l’avenir ou de la dernière vision grandiose du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, qui ne se concrétise pas comme prévu ou qui n’est pas largement adoptée avant des années, voire pas du tout.

De plus, nombreux sont ceux qui s’inquiètent d’un nouveau monde en ligne lié à un géant des médias sociaux qui pourrait avoir accès à encore plus de données personnelles et qui est accusé de ne pas arrêter les contenus préjudiciables.

Voici ce qu’est ce monde en ligne :

QU’EST-CE QUE LE METAVERSE ?

C’est un peu comme si l’internet prenait vie, ou du moins se transformait en 3D. M. Zuckerberg l’a décrit comme un « environnement virtuel » dans lequel vous pouvez entrer, au lieu de le regarder sur un écran. Il s’agit essentiellement d’un monde de communautés virtuelles infinies et interconnectées où les gens peuvent se rencontrer, travailler et jouer, à l’aide de casques de réalité virtuelle, de lunettes de réalité augmentée, d’applications pour smartphones ou d’autres dispositifs.

Il intégrera également d’autres aspects de la vie en ligne, comme le shopping et les médias sociaux, selon Victoria Petrock, une analyste qui suit les technologies émergentes.

« Il s’agit de la prochaine évolution de la connectivité, où toutes ces choses commencent à s’assembler dans un univers homogène, un univers de sosies, de sorte que vous vivez votre vie virtuelle de la même manière que votre vie physique », a-t-elle déclaré.

Mais gardez à l’esprit qu’il est difficile de définir une étiquette pour quelque chose qui n’a pas été créé », a déclaré Tuong Nguyen, un analyste qui suit les technologies immersives pour le cabinet de recherche Gartner.

Facebook a prévenu qu’il faudrait 10 à 15 ans pour développer des produits responsables pour le métavers, un terme inventé par l’écrivain Neal Stephenson pour son roman de science-fiction de 1992 « Snow Crash ».

QUE POURRAI-JE FAIRE DANS LE MÉTAVERS ?

Des choses comme aller à un concert virtuel, faire un voyage en ligne, acheter et essayer des vêtements numériques.

Le métavers pourrait également changer la donne en matière de travail à domicile dans le contexte de la pandémie de coronavirus. Au lieu de voir leurs collègues sur une grille d’appel vidéo, les employés pourraient les voir virtuellement.

Facebook a lancé un logiciel de réunion pour les entreprises, appelé Horizon Workrooms, à utiliser avec ses casques Oculus VR, bien que les premières critiques n’aient pas été très positives. Les casques coûtent 300 dollars ou plus, ce qui met les expériences les plus avant-gardistes du métavers hors de portée pour beaucoup.

Pour ceux qui en ont les moyens, les utilisateurs pourraient, grâce à leurs avatars, naviguer entre les mondes virtuels créés par différentes entreprises.

« Une grande partie de l’expérience du métavers sera liée à la possibilité de se téléporter d’une expérience à une autre », explique M. Zuckerberg.

Les entreprises technologiques doivent encore trouver le moyen de connecter leurs plateformes en ligne les unes aux autres. Pour que cela fonctionne, il faudra que les plateformes technologiques concurrentes se mettent d’accord sur un ensemble de normes, afin qu’il n’y ait pas « des gens dans le métavers de Facebook et d’autres dans le métavers de Microsoft », a déclaré M. Petrock.

FACEBOOK SE LANCE-T-IL DANS LE METAVERSE ?

En effet, M. Zuckerberg mise beaucoup sur ce qu’il considère comme la prochaine génération d’internet, car il pense que cela va constituer une part importante de l’économie numérique. Il s’attend à ce que, dans les années à venir, les gens commencent à considérer Facebook comme une société de métavers plutôt que comme une société de médias sociaux.

Selon un rapport du site d’informations technologiques The Verge, M. Zuckerberg envisage de profiter de la conférence annuelle de Facebook sur la réalité virtuelle, qui aura lieu la semaine prochaine, pour annoncer un changement de nom de l’entreprise, en plaçant les applications existantes, comme Facebook et Instagram, sous la tutelle d’une société mère axée sur les métavers. Facebook n’a pas commenté ce rapport.

Les critiques se demandent si le pivot potentiel pourrait être un effort pour détourner l’attention des crises de l’entreprise, y compris les mesures antitrust, les témoignages d’anciens employés dénonciateurs et les préoccupations concernant sa gestion de la désinformation.

L’ancienne employée Frances Haugen, qui a accusé les plateformes de Facebook de nuire aux enfants et d’inciter à la violence politique, prévoit de témoigner lundi devant une commission parlementaire du Royaume-Uni qui cherche à adopter une législation sur la sécurité en ligne.

LE METAVERSE EST-IL SEULEMENT UN PROJET DE FACEBOOK ?

Non. Zuckerberg a reconnu qu' »aucune entreprise » ne construira le metaverse toute seule.

Selon M. Nguyen, ce n’est pas parce que Facebook fait grand cas du metaverse que ce dernier ou un autre géant de la technologie va dominer l’espace.

« Il y a aussi beaucoup de startups qui pourraient être des concurrents potentiels », a-t-il dit. « Il existe de nouvelles technologies, de nouvelles tendances et de nouvelles applications que nous n’avons pas encore découvertes. »

Adaptation Terra Projects

extraits et Sources : https://techxplore.com/ / https://fr.wikipedia.org/

(226)

Laissez un message

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :