Dernières Infos

Un «énorme» MEGA-TSUNAMIS pourrait faire disparaître les côtes européennes et américaines lorsque un volcan des îles Canaries fera irruption

L’un des volcanologues les plus réputés au monde a averti que si un volcan très actif sur les îles Canaries venait à entrer en éruption, les côtes Européennes, du Royaume-Uni et des États-Unis pourraient être dévastées par d’énormes méga-tsunamis.

Le professeur Stephen Sparks, basé à l’université de Bristol, a fait état du Cumbre Vieja, un volcan très actif sur l’île de La Palma, adjacente à la destination de vacances prisée du Tenerife. Il a expliqué à Express Online: «Lorsque des îles volcaniques émergent de la mer, elles sont très instables. Et, dans certains cas, de gigantesques glissements de terrain peuvent se produire lorsqu’une partie de l’île s’effondre dans la mer.

«Vous pouvez obtenir des tsunamis à cause de cela et ils sont assez importants.

«Dans des îles voisines, ils pourraient être énormes.

«Il est assez difficile de savoir à quel point ces tsunamis seraient dramatiques autour de l’océan Atlantique – sur la côte est des États-Unis ou en Europe.

«Je veux dire qu’ils pourraient être assez importants.

«C’est pourquoi il est difficile de savoir: si vous prenez un bain et créez une vague en poussant l’eau d’un bout à l’autre du bain avec la main, si vous le poussez rapidement, vous obtiendrez une vague plus grosse que si vous le poussez lentement.

«Le problème est que nous n’en savons pas assez sur la rapidité avec laquelle ces îles s’effondrent dans la mer.

«S’ils s’effondrent relativement lentement, vous n’aurez pas une grosse vague.

« Mais s’ils s’effondrent très vite, alors peut-être que vous aurez une très grosse vague. »

Cumbre Vieja signifie vieux sommet en espagnol.

Récemment, il est entré en éruption deux fois – en 1949 et en 1971 – et au cours des 12 derniers mois, plus de mille tremblements ont été enregistrés sur l’île, dont 928 en une semaine seulement en février 2018.

Une éruption importante pourrait signifier que l’île cesserait d’exister – ainsi que des étendues de la côte sud de l’Angleterre.

Les scientifiques ont déclaré que l’île volcanique indonésienne Anak Krakatau, qui a explosé et s’est effondrée fin décembre 2018, provoquant un tsunami meurtrier, ne représente plus que le quart de sa taille d’avant l’éruption.

L’explosion du 22 décembre 2018 a provoqué un tsunami qui a frappé Sumatra et Java, faisant plus de 420 morts et 40 000 déplacés.

Adaptation TDF

source : https://www.express.co.uk/

(2045)

Laissez un message

Laissez un message