Dernières Infos

Un ancien militaire crée la batterie avec une autonomie de 2400 km

L'ingénieur inventeur de batteries père de huit enfants, Trevor Jackson, 58 ans de Tavistock, Devon, qui a signé un contrat de plusieurs millions de livres pour commencer à fabriquer l'appareil à grande échelle au Royaume-Uni.

C’est l’histoire d’une technologie révolutionnaire longtemps méprisée par les constructeurs automobiles. C’est également l’histoire de son inventeur, Trevor Jackson, qui vient de signer un contrat à plusieurs millions d’euros qui pourrait changer à jamais l’industrie.

Un secret bien gardé. Mais qui est donc Trevor Jackson ? Cet Anglais de 58 ans a travaillé pour Rolls-Royce puis a été en charge des réacteurs d’un sous-marin nucléaire pour l’armée britannique. Ingénieur de formation, il s’est décidé à se mettre à son compte en 1999. Et c’est là que le vrai voyage commence.

Cela fait 20 ans, installé dans un petit village des Cornouailles, qu’il travaille à un prototype de batterie électrique. Une nouvelle technologie à la fois plus efficace, plus économique à produire et plus facilement recyclable que celles actuellement commercialisées. Si la technologie reste évidemment top secrète pour l’instant, elle a néanmoins été validée récemment par deux universités françaises et pourrait à terme servir non seulement pour le secteur automobile, mais aussi pour l’aviation. Le chiffre le plus important reste évidemment le nombre de kilomètres sans recharge : 2400. Un chiffre jamais atteint jusque-là qui pourrait révolutionner le développement des voitures électriques.

Pourtant, son rêve aurait pu ne jamais voire le jour. Pendant de longues années, ses travaux ont été ignorés par les constructeurs automobiles. Grâce à l’évaluation positive de l’UK Trade and Investment, une organisation gouvernementale anglaise, le fruit de son labeur a récemment été reconnu. Depuis, cet ancien officier de la Royal Navy a reçu une bourse délivrée par l’Advanced Propulsion Centre ; la mise en production de son invention ne devrait donc plus tarder.

Un automobiliste français roule en moyenne 13 000 kilomètres par an, cela signifie qu’il n’aurait plus à s’arrêter à une station-service que 6 fois par an.

L’un des nombreux avantages de ce nouveau type de batterie est non seulement son recyclage facilité par rapport aux batteries traditionnelles, mais aussi son autonomie. 2400 kilomètres, c’est plus de quatre fois la distance actuellement obtenue par les voitures électriques les plus performantes du marché. En sachant qu’un automobiliste français roule en moyenne 13 000 kilomètres par an, cela signifierait qu’il n’aurait plus à s’arrêter à une station-service que 6 fois par an. Hâte de voir ces promesses mises en application.

source : https://detours.canal.fr/

(650)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :