Dernières Infos

L’invention incroyable d’un moteur renforcé à l’eau

automobile

automobileInvention et innovation, roulez avec de l’eau dans votre moteur, jusqu’à 90% d’économie de gasoil ! comment se fait il que personne ne réagisse ! TF1 en a parlé lors d’un reportage le 15 novembre 2005. (reportage à la suite… )

Techniquement il s’agit d’une modification assez simple pouvant être effectuée sur n’importe quel moteur existant essence ou diesel. L’idée principale est de récupérer une partie de la chaleur (pertes thermiques) des gaz d’échappement afin de pré-traiter le carburant et l’air d’admission (mélange hydrocarbure). Une proportion d’eau est également employée dans le mélange d’admission. Cette eau contribue à l’efficacité du procédé mais attention, en fait, il ne s’agit aucunement d’un moteur à eau.


En réalité, il s’agit d’un échangeur de chaleur récupérant une partie des calories des gaz d’échappement pour les « transférer » aux gaz d’admissions frais. Sachant qu’environ 40% du carburant consommé dans un moteur est perdu dans l’échappement l’idée de récupérer une partie de ces pertes est intéressante. Néanmoins l’échangeur, nommé aussi réacteur, est spécial puisqu’il est constitué d’un espace annulaire très étroit qui, semble t-il, favorise son efficacité mais ceci mérite de plus amples investigations. Le principal résultat est une dé-pollution très impressionnante des gaz d’échappement comme le montre les : mesures de la pollution d’un moteur pantone.

auto pantone

Le terme moteur pantone est un abus de langage : c’est un procédé ou un système se montant sur des moteurs existants.

Econologie précise que, pour le moment il n’est pas prouvé scientifiquement qu’une réaction autre qu’un échange thermique et un cracking des hydrocarbures se passe dans le réacteur. On peut lire de diverses sources bien des incertitudes et inexactitudes à propos de cette invention comme, par exemple, le fait que le réacteur cracke la molécule d’eau en hydrogène ou pire que le réacteur peut traiter des déchets nucléaire. Seules des études scientifiques pourraient confirmer ou infirmer ces « hypothèses affabulatrices ». Par exemple, Econologie a prouvé durant son projet qu’il n’y avait pas d’hydrogène (H2) pur en sortie de réacteur et pourtant on peut encore entendre ou lire que le réacteur cracke l’eau…


source : http://www.econologie.com

 

(248)

Laissez un message