Dernières Infos

Refroidissement climatique ou réchauffement climatique ?

Quelques études de-ci de-là avancent des chiffres sur l’accroissement en épaisseur de la banquise Arctique.

A la grande différence de l’Antarctique, certaines zones du pole Nord s’accroitrait en épaisseur … Fontes des glaces prélude à un refroidissement climatique majeur ?  Éclaircissements.

Les pôles
Le pôle Sud est le point le plus au sud du globe terrestre dénommé généralement Antarctique.

Le terme pôle Nord appelé aussi le abusivement uniquement Groenland, est le point le plus au nord de la Terre. Le pôle Nord se situe au milieu de l’océan Arctique dans une zone en permanence couverte par la banquise.

Etudes climatiques
Les précipitations neigeuses qui s’accumulent au centre de l’île Artique se transforment progressivement en glace et assurent théoriquement la pérennité de cette calotte.
Les scientifiques mais aussi des organismes comme le GIEC s’intéressent de près à l’évolution de l’épaisseur de la glace et aux courants marins froids générés par la fonte (circulation thermo haline) dans le cadre du changement climatique.

Selon une étude et les rapports de sénateurs français, il est constaté qu’au Groenland,  il y a des pertes conséquentes au Sud-est mais des gains importants au centre. Ces accumulations sont le fait d’importantes chutes de neige. Au total, sur la décennie étudiée, le Groenland aurait vu sa masse de glace légèrement augmenter du fait de l’augmentation des précipitations.
Cette donnée est évidemment très controversée puisqu’elle contredit plusieurs études antérieures ou sur des périodes plus récentes. Il semble que le cœur du débat soit de savoir « si la vitesse d’écoulement des glaciers qui serait de plus en plus rapide a un impact supérieur à l’augmentation des précipitations ».

En Antarctique, la situation est très différente. Dans la péninsule antarctique, la perte de glace est considérable en raison de la dislocation de plusieurs plateformes géantes et de l’accélération de l’écoulement des glaciers continentaux qui s’en est suivie. Ces pertes dépasseraient d’ailleurs très largement les gains enregistrés par la légère augmentation des précipitations en Antarctique de l’Est. La banquise se révèle en fait extrêmement sensible au changement climatique.

Ces données confirment d’ailleurs que la péninsule antarctique est aujourd’hui la zone du monde qui se réchauffe le plus rapidement. (Uniquement la péninsule et non pas le continant antarctique pour information).

Au total, les scientifiques américains estiment qu’entre les années 1992 et 2002, le Groenland aurait gagné 11 milliards de tonnes d’eau par an tandis que l’Antarctique en aurait perdu 31 milliards de tonnes. Ainsi la perte nette aurait été chaque année de 20 milliards de tonnes.

Refroidissement scientifique
Du coté des sceptiques d’un réchauffement climatique (global warming) un certains nombres de personnes et des scientifiques cherchent à se faire entendre. On peut noter donc quelques articles peu audibles du coté des Etats-Unis (prison-planet) ou en Russie et en France par les voix de l’ancien Ministre Claude Allègre ou un médiatique présentateur de météo et télé-achat.

Nous avons donc une autre version du changement climatique qui s’apparenterait à un refroidissement climatique. En prenant en compte l’évolution des cycles du soleil nous nous dirigeons vers un refroidissement, un nouvel âge glaciaire (faible). Quel est donc la place au réchauffement climatique qui embrase la sphère politicienne et l’ensemble de la population ? Un phénomène d’agrégation ? Un consensus scientifique ? La science n’est pas un consensus, demandons à Copernic, Newton ou Galilée. Et puis des variations climatiques, l’homme, le « sapiens » en a connut !

Donc, el Niño, le phénomène climatique Atlantique chaud devrait perdre de sa puissance mais le phénomène perdurer, tandis que la Niña dans le Pacifique s’intensifier (évènements climatiques froids).
La fonte des glaces du pole Nord et les différences de salinité quelle entraine provoqueront aussi le changement du Gulf Stream. Plus de doutes c’est un changement climatique qui se produit.

source : http://www.ecolo-trader.fr/

(745)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :