Dernières Infos

Les trésors de l’océan Antarctique

(Agence Science-Presse) – Les chercheurs ont fait la découverte d’une quantité incroyable de nouvelles espèces et d’une faune riche et diversifiée dans les abysses froids et sombres des eaux de l’Antarctique.

La mer de Weddell, en Antarctique, a longtemps été considérée comme un abysse sans fond et dépourvu de vie.

Ici nous remontons à l’origine des espèces…

Mais Angelika Brandt, de l’Institut zoologique de l’Université de Hambourg, en Allemagne, qui a mené une expédition sur cette mer à bord du navire de recherche allemand Palarstern, affirme que cette région pourrait être le berceau de la vie sous-marine.

Les biologistes ont découvert à leur grand étonnement une grande variété d’espèces inconnues dans les eaux profondes de l’océan. La surprise était d’autant plus grande que plusieurs d’entre eux travaillaient depuis de nombreuses années dans les eaux superficielles de l’Antarctique.

«En général, la vie décroît au fur et à mesure que nous descendons profondément dans la mer parce que la nourriture et la lumière y sont de plus en plus rares», explique Katrin Linse, du British Antarctic Survey. «Mais, nous avons découvert exactement l’inverse, ici.»

Les biologistes ont scruté l’océan jusqu’à une profondeur de 6,5 kilomètres et y ont trouvé plus de 600 espèces d’isopodes (un type de crustacé) dont 86% d’entre elles n’avaient encore jamais été observées. Ils ont aussi découvert un grand nombre de crustacés, plusieurs variétés d’éponges, dont quelques-unes carnivores, des araignées de mer de la taille d’une grande assiette et des pieuvres.

Les nouvelles espèces découvertes seraient de lointains parents de plusieurs créatures qui vivent aujourd’hui aussi que loin que les Tropiques. Une analyse génétique a permis de découvrir que les espèces découvertes en Antarctique seraient peut-être les ancêtres d’espèces connues et qu’elles auraient évolué différemment. En comparant les espèces trouvées dans les eaux profondes avec celles trouvées dans les eaux plus superficielles de l’Antarctique, les scientifiques pourront parvenir à mieux comprendre comment le climat et l’environnement influencent la vie marine.

source : http://www.sciencepresse.qc.ca/ / http://news.bbc.co.uk/

(112)

Laissez un message