Dernières Infos

La next-gen du solaire, c’est la peinture – Partie 2

Nous avions vu il y a 2 ans la Peinture Solaire. Voici qu’on en reparle au moment où en France les règles ont changé et les subventions ont été supprimées.

Vous êtes décidé à passer à l’énergie solaire mais l’installation de panneaux photovoltaïques sur votre toit vous refroidit ? Pas de problème, la peinture solaire est peut-être faite pour vous.

Les cellules solaires, c’est fantastique, mais elles ne sont pas dénuées d’inconvénients. D’une part le silicium qui les compose nécessite une énorme dépense d’énergie pour l’extraire, pas terrible pour l’environnement. D’autre part le prix de revient s’en ressent. Ramener l’énergie solaire chez soi, ça coute cher, environ 4 à 5 euros par watt en prix de revient. Dernier défaut, l’épaisseur des panneaux et la lourdeur de l’installation cantonne le solaire à nos toitures.

Panneau nano

Pour pallier à ces désavantages, des ingénieurs de l’Argonne National Laboratory, un laboratoire fédéral américain, ont imaginé une peinture solaire. L’essor des nanotechnologies leur permet de mettre au point un matériau liquide, qui, lorsqu’il sèche, forme une toile de cellules solaires de l’ordre du nanomètre. L’idée n’est pas nouvelle, Nanosolar avait par exemple déjà développé des panneaux solaires flexibles, mais bien plus épais qu’une simple couche de peinture.

Cette invention a immédiatement attiré l’attention de NextGen Solar, une start-up évoluant dans le domaine des énergies renouvelables et du solaire en particulier. On les comprend, car il faut bien avouer que l’efficacité est au rendez-vous. A puissance égale la peinture contient moins de silicium qu’une cellule photovoltaïque, ce qui explique son prix 30 % moins élevé. Les rendements flirtent avec les 40 %, là où les meilleures cellules en silicium stagnent à 30 %. Une performance qui s’explique par l’arrangement atomique de la peinture qui permet d’absorber plus de longueurs d’onde de la lumière, dont les infrarouges. Ces ondes traversant les nuages, il est même possible d’accumuler de l’énergie solaire lorsque le ciel est couvert !

T-shirt solaire

En plus de cette fonctionnalité extraordinaire, la peinture peut être appliquée partout : toits, murs, sols, tout est permis. Même des vêtements pourraient être peints avec, ou encore des vitres qui se transformeraient en fenêtres solaires ! En augmentant donc la surface totale disponible pour absorber la lumière, on augmente l’énergie de manière exponentielle. Si la totalité de l’énergie solaire que reçoit la terre en une heure venait à être captée, on aurait alors assez d’énergie pour alimenter la terre entière durant un an.

Les premiers appareils à pouvoir vraisemblablement exploiter cette nouvelle peinture solaire seraient les lecteurs MP3 ou encore les smartphones. Peints avec, ils seraient capables de se recharger constamment. Adieu les coupures par manque de batteries ! Et rien n’interdit d’imaginer une voiture électrique qui serait elle aussi capable d’emmagasiner de l’électricité tout en roulant, démultipliant ainsi son autonomie.

Et pour une fois, cette trouvaille révolutionnaire n’est pas à des dizaines d’années d’être commercialisée. NextGen Solar vient en effet de lever 1 million de dollars pour financer sa mise sur le marché. La peinture solaire pourrait donc arriver très vite dans notre quotidien.

source : http://www.greenzer.fr/

(209)

Laissez un message

Laissez un message