Dernières Infos

La mer s’est mise à bouillir : L’éruption volcanique exceptionnelle du Santorin, il y a 1 300 ans, indique que d’énormes explosions peuvent se produire en période de calme

Une gigantesque couche de pierre ponce et de cendres découverte sous l’eau dans la caldeira de Santorin indique qu’une éruption survenue en l’an 726 a été beaucoup plus importante qu’on ne le pensait jusqu’à présent.

Une éruption du volcan Santorin survenue il y a 1 300 ans a été beaucoup plus importante qu’on ne le pensait, ce qui suggère que des explosions peuvent se produire même en période de calme relatif, comme le montrent de nouvelles recherches.

Le Santorin est un volcan sous-marin situé le long d’une chaîne de volcans connue sous le nom d’Arc insulaire hellénique, entre la Grèce et la Turquie. Il peut produire des éruptions tellement extrêmes que la croûte au-dessus de la chambre magmatique s’effondre et forme une cuvette, ou caldeira, de plusieurs kilomètres de diamètre. La dernière éruption formant une caldeira à Santorin, connue sous le nom d’éruption minoenne, s’est produite en 1600 avant J.-C. et a fait sauter le sommet de ce qui n’était alors qu’une seule île, laissant derrière elle l’archipel actuel.

Les éruptions de cette ampleur sont généralement suivies d’une période de « rajeunissement », au cours de laquelle la chambre magmatique se reconstitue et n’alimente plus que de petites éruptions. Mais une énorme explosion survenue en l’an 726 de notre ère a amené les scientifiques à reconsidérer le comportement du volcan pendant les périodes de calme, selon une étude publiée lundi (25 mars) dans la revue Nature Geoscience.

« Les récits historiques mentionnent qu’au cours de l’été 726 de l’ère chrétienne, la mer à l’intérieur de la caldeira de Santorin a commencé à bouillir jusqu’à ce qu’une fumée dense s’élève et soit accompagnée d’éruptions pyroclastiques », écrivent les chercheurs dans l’étude. (Les éruptions pyroclastiques se caractérisent par des coulées de cendres, de gaz et de roches en fusion). « De grands blocs de pierre ponce ont été éjectés en telle quantité qu’ils ont recouvert la mer sur une zone immense, atteignant les côtes de Macédoine et d’Asie mineure à plus de 400 km de distance.

Bien que ces descriptions laissent présager une énorme explosion, la seule trace de cette éruption trouvée auparavant était une fine couche de pierre ponce sur Palea Kameni – l’une des deux îles situées au centre de la caldeira de Santorin, où un évent appelé volcan Kameni s’est ouvert à la suite de l’éruption minoenne.

Aujourd’hui, les scientifiques ont découvert l’étendue de l’éruption de 726 et ont constaté qu’elle s’est probablement produite à partir de la cheminée de Kameni avec une magnitude similaire à celle de l’éruption record du volcan Tonga en 2022, d’après l’étude.

Adaptation Terra Projects

Source : https://www.livescience.com/

(147)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.