Dernières Infos

Et si un jour les bateaux fonctionnaient au solaire ?

planetsolar

planetsolarCertains exploits rappellent une époque oubliée, celle des premiers aéroplans ou encore les premières voitures à moteur à explosion. Tout ceci s’est passé à la fin du XIX eme siècle. Et si un jour les bateaux fonctionnaient au solaire ?

Aujourd’hui le PlanetSolar, un catamaran de 35 mètres terminera prochainement son tour du monde à l’énergie solaire. L’arrivée du navire est fixée au 4 mai sur le port de Monaco.


 

 

Après plus de 20 mois passés en mer, c’est un voyage unique qui s’apprête à prendre fin. Le 4 mai prochain, le PlanetSolar fera son grand retour dans le port de Monaco. Parti en septembre 2010, ce catamaran mesure pas moins de 35 mètres de long et est propulsé uniquement à l’énergie solaire. Il a ainsi servi de navire pour réaliser le tout « premier tour du monde à l’énergie solaire ».

planetsolar

Couvert de 540 mètres de panneaux solaires à haut rendement, le catamaran vient de dépasser « sans encombre le périlleux golfe d’Aden », a annoncé Raphaël Domjan, l’initiateur du projet cité par l’AFP. Pourtant, la traversée ne s’annonçait pas forcément facile dans cette zone où de nombreux actes de piraterie ont eu lieu. Six hommes ont ainsi du protéger le Planet Solar et ont été « les anges gardiens de notre aventure durant plus d’un mois ».

Au cours du voyage, le bateau solaire est passé par Miami, Cancun, Nouméa ou encore Brisbane, parcourant quelque 50.000 kilomètres. Il entre à présent dans sa « dernière ligne droite » avec des escales futures en Egypte et Monaco, plus d’un an et demi après son départ. Les promoteurs du projet PlanetSolar indiquent dans un communiqué : « afin de célébrer la réussite de ce projet unique, un week-end de festivités est organisé les 4, 5 et 6 mai au Port Hercule à Monaco. »

Grâce à ce tour du monde avec escales, l’équipage souhaitait « démontrer qu’on a déjà les technologies » pour se passer de kérosène. « Ce sont des technologies que tout le monde peut acheter dans son supermarché. On a tout ce qu’il faut pour changer », avait indiqué l’aventurier suisse lors d’un passage à Paris en juin 2011.

Cent kilowatts de puissance électrique

Le projet PlanetSolar est né en Suisse, sur les rives du lac de Neuchâtel, tout comme… Solar Impulse, l’avion solaire de Bertrand Piccard et de son équipe. Construit par l’entreprise allemande Knierim Werft, battant pavillon suisse, le Tûranor PlanetSolar est entre les mains d’une équipe internationale, dont le Français Patrick Marchesseau, qui a pris la place de Gérard d’Aboville, appelé semble-t-il à une mission pour le gouvernement français.

Avec sa puissance électrique disponible maximale de 93,5 kW, fournie uniquement par les cellules solaires (d’un rendement de 18,8 %), alimentant plusieurs moteurs, il croise à 7,5 nœuds (14 km/h).

sources : http://www.maxisciences.com/http://www.futura-sciences.com

(129)

Laissez un message

Laissez un message