Dernières Infos

Des glaciers de l’Himalaya continuent de grossir

Himalaya

HimalayaQui est ce qui n’a pas lu que les glaciers de l’Himalaya fondaient sous l’impact du réchauffement climatique ? La plupart des médias reprennent régulièrement ce genre d’informations systématiques depuis des années. Mais quand est il réellement ? Que se passe t-il pour qu’il y ait autant d’erreurs ?



Dès 2007, sur la Terre du Futur, nous relevions déjà cette erreur en reprenant des études de scientifiques indiens.

Voici ce qu’ils nous disaient en 2007 « Croyez le ou pas ?! Il y a seulement environ une douzaine de scientifiques qui travaillent sur les 9.575 glaciers en Inde sous l’égide de la société géologique de ce pays.  Est-ce qu’il y a assez de données disponibles pour croire que les glaciers connaissent un recul à cause du réchauffement ?

Quelques experts ont remis en cause la théorie alarmiste du réchauffement global et du recul des glaciers Himalayens. VK Raina, un glaciologue leader et ancien au sein de ADG de GSI est l’un d’eux…

Il estime que la recherche sur les glaciers indiens est négligeable : Rien, mais les données de télédétection de base sont formées sur des observations alarmistes et pas sur la recherche de points précis.

Raina a indiqué dans le Hindustan Times que sur 9.575 glaciers en Inde, jusqu’à aujourd’hui, la recherche a été conduite sur seulement environ 50 glaciers. Presque 200 ans de données ont prouvé que rien d’anormal ne s’est produit dans quelconques de ces glaciers.

C’est simple. « La question du retrait glaciaire est sensationaliste pour quelques individus », Raina septuagénaire dit il. Jetant un gant alarmiste, il a dit que les études devraient être discutées avant d’en tirer une conclusion.

Cependant, DR RK Pachouri, le Président, Inter-Governmental Panel of Climatic Change a indiqué que récemment c’est le quatrième rapport qui donne  une évaluation d’un retrait accru des glaciers depuis les années 80.

Pendant ce temps, voici ce qu’on pouvait lire en 2007 :

Le GIEC, l’organisme de l’ONU chargé d’étudier le climat, a publié en mai de sombres prévisions indiquant que les glaciers pourraient avoir disparu en trente ans.

« Les glaciers de l’Himalaya diminuent plus vite que dans le monde entier, et si le rythme actuel se poursuit, la possibilité qu’ils aient disparu en 2035 et peut-être même plus tôt est très élevée », avertit le rapport du GIEC, qui estime que leur étendue pourrait être divisée par cinq d’ici là.

himalaya

Tout ceci a été repris de multitudes fois pour en faire une religion admise. Et pourtant !

Début 2012, publiée dans ‘Nature’, une étude révèle qu’aucune fonte n’a été mesurée sur les principaux sommets d’Asie au cours de la dernière décennie.

Cette étude se veut affirmative car basée sur l’observation des 2 satellites GRACE, avec un écart type cerné, qui ont fait leur preuve et apportent beaucoup quant à la pertinence des données, sur le suivi de la glace dans le monde.

Ces résultats enfoncent le clou sur l’erreur importante commise par le GIEC lors de son dernier rapport. Le reste des calottes ayant continuée à perdre de la masse de glace.

Et depuis ce mois ci en Avril 2012. Les glaciers de la chaîne de montagnes du Karakoram, résistent à la fonte des glaces et sont même de plus en plus gros. Plusieurs scientifiques ont effectué des recherches sur l’état des glaciers dans le monde. Si globalement les glaciers les calottes glaciaires sont en train de rétrécir, certains glaciers résistent toujours face au réchauffement climatique. C’est le cas dans l’Himalaya, plus précisément sur le très grand massif montagneux du Karakoram situé à la frontière de la Chine, du Pakistan et de l’Inde. Ce glacier la aurait même tendance à grossir. Pourquoi donc n’est-il pas touché par la fonde des glaces qui fait diminuer la masse des autres glaciers de 150 milliards de tonnes par an ?

D’après les scientifiques, le Karakoram ne subirait pas les mêmes hausses de températures que les autres massifs voisins. Pour cela, il suffit de s’appuyer sur les relevés de stations météo depuis 1960. La moyenne des températures serait même plutôt en baisse. Quant à savoir pourquoi… pour l’instant, cela reste un mystère. Les études des glaciers des régions montagneuses restent encore très difficiles à réaliser. Dans le cas de cette étude par exemple, les scientifiques ont dû s’appuyer sur des données recueillies depuis l’espace.

Il faut rappeler aussi que les glaciers du Karakoram sont les plus grands glaciers du monde après deux des pôles, avec de la glace qui recouvre plus de 15 000km². Beaucoup de données à collecter donc et des erreurs qui peuvent fausser les données.

Traduction, Adaptation de la Terre du Futur

sources : Nature / http://www.24matins.frhttp://www.hindustantimes.com/

(184)

Laissez un message