Dernières Infos

Un météorologue s’attend à un monstrueux La Niña et un refroidissement brutal

Ici Joe Bastardi – Bien que les terres de l’Hémisphère Nord aient subi le plus chaud mai-juillet d’enregistré, selon le météorologue Joe Bastardi, ce ne fut pas le cas de la planète dans sa totalité.

La chaleur sur les terres est la conséquence des années de chaude Oscillation décennale du Pacifique (PDO) et d’El Nino, a dit Bastardi. La terre a continué à se réchauffer après que l’eau ait commencé à refroidir. C’est un peu comme « une marée haute survenant dans la baie alors que sur les plages (de l’océan) elle est déjà passée et s’apprête à repartir. »

« Avec du bon sens, on comprend sans peine que des terres entourées d’eau chaude pendant des années se réchauffent beaucoup » a dit Bastardi.

La mer de glace de l’hémisphère sud atteint maintenant des niveaux élevés records.

Cependant, « l’expansion de la glace de mer de l’hémisphère sud, qui atteint maintenant des niveaux élevés records, révèle quelque chose sur les océans qui entourent directement la glace de mer, » a dit Bastardi. Cette grande quantité d’eau se refroidit et a refroidi de façon extrêmement dramatique dans la zone où celle-ci est la plus chaude (le pacifique tropical).

« Nous voyons également un refroidissement brutal sur les terres ainsi que dans l’Atlantique. En fait, elle continuera l’année prochaine à refroidir le Pacifique tropical, puis frappera les deux les deux zones les plus chaudes actuellement – l’Atlantique et les continents.

Un monstrueux La Niña

Durant les neuf prochains mois, Bastardi s’attend à ce que nous « voyions un monstrueux La Niña, rappelant les années 50. » Durant les prochaines décennies, il s’attend à « voir les températures de la Terre revenir à ce qu’elles étaient à la fin des années 70. (Je m’attends à les voir décliner même plus.)

sources : http://www.centpapiers.com/ / http://www.accuweather.com/

(1960)

Laissez un message