Dernières Infos

Préparons nous au refroidissement !

Peu d’entre vous connaissent la grande diversité des projections modérément alarmistes des ordinateurs du GIEC. Par contre, tout le monde connaît les prévisions catastrophistes du bureau politique du GIEC, répercutées et amplifiées au centuple par les journaux, les télévisions, les écologistes, Al Gore etc. qui s’en font quotidiennement l’écho au point que beaucoup commencent à se lasser de ce matraquage en règle, qui constituera un précédent dans l’Histoire avec des conséquences sans doute désastreuses.

Mais personne, à l’exception de quelques milliers de scientifiques vigilants, ne connaît les prévisions ou les projections des autres modèles empiriques qui pourtant ont été élaborées dans les règles de la plus stricte rigueur scientifique…Et de fait, ces projections, ces prévisions, ne satisfont pas la soif des médias et des écologistes pour les nouvelles alarmistes. Pourtant, elles le devraient, car ces méthodes qui utilisent l’observation et les faits réels, prédisent unanimement que nous allons vers un REFROIDISSEMENT de la planète dans les années qui viennent.

Nombreux sont les chercheurs qui étudient à la loupe et sans a priori, les fluctuations naturelles de la température de notre planète. Car contrairement à ce que beaucoup s’imaginent, et à ce qu’on vous affirme inconsidérément, la température de la terre n’a JAMAIS été stable, même sur de courtes périodes de temps. Elle a constamment varié de plusieurs dixièmes de degré, voire de plusieurs degrés, au cours des milliards d’années écoulées et continuera sans aucun doute à le faire, au gré des influences naturelles dont on ne vous parle jamais. Il est donc stupide de s’alarmer quand la température de la planète augmente de quelques dixièmes de degré en quelques décennies (comme à présent) ou diminue d’autant comme elle l’a fait de 1940 à 1975 (voir ici). En réalité, elle fait cela depuis la nuit des temps…

Comme chacun le sait, le soleil est la source principale qui réchauffe notre planète. L’autre étant la géothermie. Le soleil, autour duquel orbite notre planète et nos consoeurs n’émet pas un flux d’énergie constant dans l’espace et dans le temps. Il n’émet pas seulement des rayons lumineux UV, visibles et IR, mais aussi des champs magnétiques intenses et des vents de particules qu’on appelle « solaire ». Compte tenu des lois de la mécanique céleste, et des influences externes que subit notre galaxie, elles-mêmes soumises aux mêmes lois, il est assez logique d’imaginer que la température peut et doit subir une variation plus ou moins cyclique dans le temps.

Les chercheurs spécialisés dans ce domaine cherchent évidemment à déterminer la ou les périodes de ces oscillations, si celles-ci existent. Ils utilisent pour cela les techniques les plus modernes en analyse statistique assistée par ordinateur. Voici, parmi d’autres, cinq références d’articles récents, publiés dans la littérature scientifique, de chercheurs qui ont suivi cette démarche pour essayer de prévoir la température du globe dans les années ou les décennies à venir. C’est un pur travail de statisticien.

Kotov, S.R. « Near-term climate prediction using ice-core data from Greenland » dans Geological perspectives of global climate change (eds L. C. Gerhard et al) 47, 305-315, 2007.
Loehle, C. « Climate change: detection and attribution of trends from long term geological data », dans Ecological modelling, 171, 433-450, 2004.
Zhen-Shan L. et Xiam S. « Multiscale analysis of global temperature changes and trends to a drop temperature in the next 20 years », dans Meteorology and Atmospheric Physics; 95, 115-121, 2007.
Michael E. Schlesinger et Navin Ramankutty  » An oscillation in the global climate system of period 65–70 years ». Nature 367, 723 – 726 (24 February 1994); doi:10.1038/367723a0
Klyashtorin L. B. et Lyubushin A.A. « On the coherence between dynamics of the world fuel consumption and global temperature anomaly », Energy and Environment, 14, 733-782, 2003.

source et article complet ici : http://www.pensee-unique.fr/froid.html

(70)

Laissez un message