Dernières Infos

Nouveaux records d’intempéries pour Los Angeles

Après avoir connu son mois de février le plus froid des 60 dernières années, la tempête qui vient de s’abattre a battu un record de précipitations depuis 135 ans sur le centre-ville de Los Angeles.

La tempête de la semaine semaine, qui ajouté à l’humidité d’un flux atmosphérique d’Hawaii, a détruit jeudi 7 mars 2019 les régions de la vallée du comté de Los Angeles et a battu des records de précipitations.

« Après le spectaculaire spectacle d’éclairs mercredi matin et les périodes de fortes pluies qui se sont prolongées jusqu’à mercredi après-midi, la météo dans le sud-ouest de la Californie s’est un peu calmée dans la plupart des régions », a noté un communiqué du NWS.

Les records de précipitations enregistrées en moyenne depuis la tempête de cette semaine ont été généralement comprises entre 0,75 (190 mm) et 1,75 pouce (444 mm) dans les zones côtières, entre 2 (508 mm) et 3,5 pouces (885 mm) dans les contreforts et les montagnes et entre 0,50 et 1 pouce dans la vallée de l’Antilope. Jusqu’à 19h30 mercredi, le total le plus élevé a été enregistré à Opids Camp, dans les montagnes de San Gabriel, avec 4,12 pouces (1046 mm), suivi de 3,69 pouces (937 mm) au barrage de San Antonio, dans le comté de San Bernardino.

Le National Weather Service rapporte que les 125 mm de pluie enregistrées mercredi au centre-ville de Los Angeles ont battu un record vieux de 135 ans. L’ancien record était de 0,88 pouce (223 mm), établi en 1884. Le NWS note également que le 6 mars – jusqu’à mercredi – était le seul jour de mars avec des records de précipitations journalières inférieurs à 1 pouce (254 mm) remontant à 1978.

Plusieurs autres records de précipitations ont également été enregistrés mercredi – un écart d’un pouce à l’aéroport international de Los Angeles a battu l’ancien record de 0,54 établi en 1962; 0.75 de pouce à Fox Field de Lancaster a battu l’ancien record de 0.48 établi en 1980; et 0,56 à l’aéroport de Palmdale a battu l’ancien record de 0,55 établi en 1980.

Los Angeles a aussi connu son mois de février le plus froid en 60 ans

Les températures, quant à elles, étaient environ 10 degrés inférieures à la normale, a déclaré le météorologue du National Weather Service, Andrew Rorke.

Adaptation La Terre du Futur

source : http://strangesounds.org/

(494)

Laissez un message