Dernières Infos

Microsoft nous dit qu’ils vont résoudre le problème du cancer d’ici 10 ans

Microsoft entend mettre les fruits de ses recherches au service de la médecine, notamment pour mieux lutter contre le cancer.

Grâce à des réseaux de neurones artificiels, Microsoft développe des algorithmes dont la complexité s’intensifie au fur et à mesure du traitement des calculs. La technologie est capable d’apprendre d’elle-même en reposant sur des modèles prédictifs pouvant anticiper au maximum les prochains calculs à réaliser.

Ces types d’algorithmes deviennent de plus en plus présents. Ils servent à mieux lutter contre le spam, à identifier des visages, à la synthèse vocale ou encore à la reconnaissance de caractères. De son côté, Microsoft souhaite désormais aller plus loin.

Selon les experts de Microsoft Research, la maladie du cancer peut s’apparenter à un code qu’il est possible de déchiffrer. L’un des projets des chercheurs est de reposer sur le machine learning et les algorithmes de langage naturel afin d’aider les chercheurs à analyser l’ensemble des données disponibles dans le but de concevoir des traitements personnalisé pour chaque patient.

Plusieurs géants de l’informatique s’intéressent de près à la lutte contre le cancer. Le mois dernier, DeepMind, l’entreprise de Google spécialisée dans le « deep learning » – une méthode d’apprentissage des machines très efficace – avait annoncé un partenariat avec des hôpitaux londoniens pour faciliter les traitements du cancer de la tête et du cou. IBM s’est de son côté positionnée très tôt dans le domaine de la santé et de la lutte contre le cancer avec son programme d’intelligence artificielle Watson, qui suggère des diagnostics et des traitements aux médecins.

Grâce à leurs énormes moyens financiers, la puissance de calcul inédite de leurs machines et leurs technologies d’intelligence artificielle parmi les plus avancées au monde, ces entreprises peuvent potentiellement permettre des avancées dans le domaine médical. Mais l’idée que des entreprises privées s’intéressent à un sujet aussi fondamental et sensible que la santé soulève aussi des inquiétudes, notamment sur la question des données personnelles des patients. Au printemps dernier, Google DeepMind avait ainsi fait l’objet d’une polémique : l’hebdomadaire New Scientist avait révélé qu’elle avait eu accès à 1,6 million de dossiers médicaux de patients dans le cadre d’un partenariat avec des hôpitaux londoniens, sans que les malades n’aient été prévenus.

Quant au calendrier qui reste ambitieux qui dit que nous auront vaincu le cancer en moins d’une décennie, la plupart des chercheurs travaillant sur le projet sont convaincus que cela peut être réalisé.

«Si nous sommes en mesure de contrôler et de réguler le cancer , alors il devient une sorte de maladie chronique et le problème sera résolu, » selon le principal chercheur Jasmin Fisher du The Telegraph .

« Je pense que pour certains des cancers seront guéris d’ici cinq ans, mais la plupart dans une dizaine d’années. Ensuite, nous aurons probablement un siècle exempt de cancer. »

sources : http://www.clubic.com/ / http://www.lemonde.fr/ / http://www.sciencealert.com/

(157)

Laissez un message

Laissez un message

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

Aidez nous à rester en ligne – Help us keep the lights on

La publicité nous aide à raconter les histoires d’hier, d’aujourd’hui et de demain. 

Soutenez-nous en désactivant votre adblocker sur notre site.

__________________

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

Advertising help us tell the stories of yesterday, today, and future.

Support us by disabling your adblocker on our site.

Mettez en Pause AdBlocker sur Terra Projects – Disable AdBlocker on Terra Projects

(157)

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js
%d blogueurs aiment cette page :