L’ouragan Dorian balaye les Bahamas, les ouragans en chiffres

Le Premier ministre des Bahamas, Hubert Minnis, a annoncé lors d’une conférence de presse que cinq personnes étaient mortes sur les îles Abacos, en qualifiant l’ouragan de « tragédie historique » pour cet archipel composé de quelque 700 îles, dont une trentaine sont habitées. Rues inondées, toitures emportées, arbres déracinés : les premières images donnaient une idée de la violence de la tempête en cours. Le ministère du Tourisme a annoncé que les opérations de secours avaient commencé « là où les conditions le permettent ». Cinq personnes sont mortes dans l’archipel. L’ouragan avait été classé catégorie 5 lorsqu’il a touché les Bahamas.

« Dorian est un ouragan extrêmement dangereux de catégorie 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson », a indiqué le NHC, basé à Miami, en précisant que ses vents étaient passés à 250 km/h. « Bien qu’un affaiblissement graduel soit prévu, Dorian devrait rester un puissant ouragan au cours des deux prochains jours ».

Les Bahamas sont toujours plongés dans l’horreur alors que l’ouragan Dorian s’acharnait sur l’archipel dans la nuit de lundi à mardi, après y avoir fait au moins cinq morts. Après s’être légèrement affaibli, il a été rétrogradé en catégorie 3 dans le dernier bulletin du Centre national des ouragans américain (NHC) publié à 5 heures GMT. Mais il reste extrêmement dangereux avec des vents d’environ 205 km/h et les habitants ont reçu pour consigne de ne pas bouger de leur abri. Aux États-Unis, plusieurs millions de personnes en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud ont reçu l’ordre d’évacuer les côtes, que Dorian devrait frôler dans les prochains jours. Dorian fait quasiment du sur-place au-dessus de l’île de Grand Bahama, où il devrait rester encore une bonne partie de la journée de mardi avec ses pluies torrentielles et ses vents « catastrophiques », selon les prévisions du NHC.

Les autorités ont annoncé le début des opérations de secours « là où les conditions le permettent ». Un SMS envoyé par une habitante de Grand Bahama, que l’Agence France-Presse a pu consulter, témoignait de la détresse des habitants pris au piège de cet interminable cataclysme: « Nous sommes sous l’eau. Est-ce que quelqu’un peut nous aider ou nous envoyer de l’aide  ? S’il vous plaît. Moi, mes six petits-enfants et mon fils sommes dans le grenier », écrivait cette habitante, Kendra Williams.

Selon des témoignages sur les réseaux sociaux, le niveau de l’eau atteignait par endroits la hauteur des toits des maisons. Les vagues balayaient les toitures, déchiquetant violemment le bois des habitations transformées en débris, quand elles ne se ruaient pas à l’intérieur même des logements.

Malgré les dégâts catastrophiques et la tragédie aux Bahamas, l’intensité et l’augmentation des ouragans restent stables :

Fréquence mondiale des ouragans (toutes et principales) – sommes cumulées sur 12 mois. La série chronologique la plus récente est le nombre de cyclones tropicaux globaux ayant atteint au moins la force d’un ouragan (la vitesse maximale du vent au cours de la vie dépasse 64 nœuds). La série chronologique inférieure correspond au nombre de cyclones tropicaux globaux qui ont atteint la force d’un ouragan majeur (96 nœuds et plus). Adapté de Maue (2011) GRL.

Fréquence des tempêtes tropicales et des ouragans au cours des quatre dernières décennies – sommes cumulées sur 12 mois. La série chronologique la plus élevée est le nombre de TC atteignant au moins la force des tempêtes tropicales (la vitesse maximale du vent au cours de la vie dépasse 34 nœuds). La série chronologique inférieure est le nombre de TC de force d’ouragan (64 nœuds +).

Energie cyclonique accumulée par les tempêtes tropicales et les ouragans au cours des quatre dernières décennies – Totaux annuels. La saison des cyclones tropicaux dans l’hémisphère sud a lieu de juillet à juin chaque année civile. Le graphique est construit de telle sorte que la valeur annuelle de SH de juillet 2014 à juillet 2015 soit positionnée en 2015. Source : http://www.policlimate.com

Adaptation Terra Projects – La Terre du Futur

sources : https://www.20minutes.fr / https://www.lepoint.fr/ / http://www.policlimate.com

(181)

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message