Dernières Infos

Les glaciers de Nouvelle-Zélande avancent

Qui a dit que les glaciers reculaient ? Alors que se passe t-il en Nouvelle Zélande ? Voici une nouvelle qui va à contrario de la mouvence sur le réchauffement. Ici nous voici dans l’hémisphère sud, pendant que l’océan profond de l’Antarctique se refroidit, les glaciers avancent.

Dans les années 80 et 90, les glaciers de Nouvelle Zélande ont beaucoup perdu mais depuis quelques petites années, ils reprennent de la vigueur. Le réchauffement climatique a influencé cette région pendant 2 décennies mais semble s’orienter au changement vers le négatif dans cette partie du monde.

 

Les glaciers des Alpes méridionales de Nouvelle Zélande ont gagné en masse de glace depuis plus d’un an. Cinquante glaciers sont surveillés annuellement par l’institut national de l’eau et de la recherche atmosphérique (NIWA).

L’enquête la plus récente de NIWA concernant les glaciers a été entreprise en mars 2005. Le DR Jim Salinger de NIWA a indiqué en Aout 2005 que l’analyse des photographies aériennes des glaciers montrait qu’ils avaient gagné en glace (mars 2004 à février 2005), plus qu’ils avaient perdu pendant la dernière année étudiée.

L’augmentation du niveau de glace est du à plus de neige dans les Alpes méridionales Nouvelle-Zélandaises, en particulier le dernier hiver qui a duré jusqu’au début de l’été 2004. Pendant cette période de cinq mois, plus de dépressions au sud-est des îles de Chathams ont apporté des épisodes fréquents, des vents forts et froids du sud ouest, les températures étaient 0.6°C au-dessous des moyennes, produisant plus de neige.

« au cours des trois dernières années, les glaciers ont gagné en masse, stoppant les déclins vus entre 1998 et 2002. Cette dernière année était le septième du plus grand gain puisque nous avons commencé des aperçus aériens en 1977, « a dit DR Salinger. « puisque 1977 en général pour les Alpes méridionales a connu un petit changement dans la taille des glaciers.

« les gains récents ne compensent pas les pertes totales du siècle qui vient de s’écouler. Actuellement le glacier iconique de Franz Josef est toujours beaucoup plus en retrait qu’en 1900, et le volume de glace dans les Alpes méridionales a perdu environ 25-30% par rappoort au début du XX eme siècle. Ceci est lié à une augmentation des températures moyennes régionales de 0.7°C. »

Globalement, la plupart des glaciers sont en retraits pendant que la Terre se réchauffe. Les Glaciers qui sont suivis et pour lesquels il y a des données continues et surveillé par le service, la perte annuelle moyenne dans l’épaisseur de glace depuis 1980 a perdu 50cm par an. Le service a indiqué que la perte dans la masse de glace « ne laisse aucun doute au sujet du changement et de l’accélération des conditions climatiques ».

Les glaciers de Nouvelle Zélande ont quelque chose en communs : ils ont leur source dans les secteurs de fortes précipitations. À l’ouest dans les Alpes méridionales, plus de 10 mètres (10 000 millimètres) des chutes de précipitation par année, pendant que des nuages sont soulevés au-dessus des montagne en s’étendant brusquement. Ceci signifie que la masse des glaciers de Nouvelle Zealande sont sensibles au changement de la circulation atmosphérique, de la température et des précipitations. Ainsi, par exemple, les glaciers ont plus avancé que pendant la plupart des années 80 et des années 90, quand le secteur a connu environ une augmentation de 15% de précipitation, lié à plus d’événements d’ EL Niño. Dans la majeure partie du reste du monde (excepté des régions de la Norvège), les glaciers tendent à être dans des secteurs de précipitations plus faibles,  les températures affectent les glaciers plus directement et plus tôt.

Le DR Salinger a indiqué que les vols annuels de NIWA en mars utilisent un petit avion. Ils enregistrent la taille de la ligne glaciaire de la neige à la fin de l’été. « ceci indique combien de neige les glaciers ont perdu ou gagné à la fin de l’année. Plus la ligne de neige est inférieure, plus la quantité de neige s’est accumulée pour alimenter le glacier. En moyenne, la ligne de neige pour l’année 2005 était d’environ 110 mètres au dessous où elle devrait garder la constante de la masse de glace. »

Adaptation et Traduction de La Terre du Futur.

source : http://www.niwascience.co.nz

(123)

Laissez un message