Dernières Infos

Le refroidissement global continue

La stabilisation, voir la diminution des températures globales continuent sur une tendance depuis dix ans , l’année 2008 était sensiblement plus froide que 2007, et les températures globales pendant toute l’année étaient en-dessous de la moyenne par rapport aux 30 dernières années.

Les données globales des températures relevées par les mesures satellitaires de la NASA refutent les prévisions pour 2008 étant un record d’une année la plus chaude.

Les données de 2008 montrent que c’est la 14ème année la plus froide des 30 derniers années mesurées par le satellite des instruments de la NASA puisqu’il a été lancé la première fois en 1979. C’était l’année la plus froide depuis 2000. 

Les mesures des températures par satellite sont non corrompues et réfutent les données des stations de températures de surface en 2008 pour être l’une des 10 années principales les plus chaudes en terme de record.

«Les recherches que nous avons éditées, et celles qui sont à venir pour bientôt, nous constatons que les températures de l’air extérieur de la terre représentent mal les changements des températures réelles dans la basse atmosphère où l’effet de serre est prévu pour avoir un impact plus facile à mesurer. Des thermomètres extérieurs sont affectés par beaucoup de phénomènes externes, particulièrement le développement des infrastrutures et les systèmes autoroutiers, aussi les mesures atmosphériques en bloc des satellites offrent un indicateur franc et sans erreur. Ainsi cela apporte un bilan de la chaleur qui s’accumule ou pas dans l’atmosphère » John Christy, professeur renommé de atmospheric science and director of the Earth System Science Center at the University of Alabama in Huntsville (UAH).

Traduction et adaptation de la Terre du Futur

source : http://www.heartland.org/

(253)

Laissez un message