Dernières Infos

Le Rapport du GIEC de 2007

Voici les grandes lignes du rapport du GIEC qui a été rendu ce 2 février 2007.

Ces confirmations vont obliger les gouvernements à agir durablement sur notre façon d’agir sur notre planète. Ca aura le mérite de faire évoluer les consciences sur le fait que nous avons une seule planète et qu’il faut la préserver.

Nous avons vu par le passé que les modèles du GIEC pouvaient avoir des carrences, nous allons voir les  éléments graves qui sont donnés officiellement…

* Les températures globales continuent à croître avec 11 des 12 années les plus chaudes depuis 1850 ayant eu lieu depuis 1995. Les modèles informatiques suggèrent une augmentation supplémentaire d’environ 3° d’ici à 2100, avec une augmentation de 6° ne pouvant être écartée.

* Il est quasiment certain (la probabilité est supérieure à 99%) que les niveaux de gaz carbonique et le réchauffement climatique sont très au-dessus de la fourchette de variabilité sur les derniers 650.000 ans.

* Il est quasiment certain que l’activité humaine a joué un rôle dominant dans la cause de l’augmentation des gaz à effet de serre sur les 250 dernières années.

* Les émissions d’origine humaine des polluants aérosols atmosphériques ont eu tendance à contrer le réchauffement climatique, qui aurait autrement été significativement pire.

* L’effet net des activités humaines au cours des 250 dernières années a très probablement exercé une influence de réchauffement sur le climat.

* Il est probable que l’activité humaine est aussi responsable des autres changements observés du système climatique terrestre, tel que le réchauffement des océans et la fonte de la banquise arctique.

* Le niveau de la mer continuera de croître pendant le 21ème siècle, à cause de l’expansion thermique des océans et de la réduction des glaciers terrestres.

* Selon certains modèles informatiques de prévision, le réchauffement prévu du climat, causé par les augmentations de gaz carbonique au cours du 21ème siècle, produira probablement la fonte totale de la couverture glacière du Groenland au cours des mille prochaines années.

* Le courant chaud du Gulf Stream de l’Atlantique Nord ralentira probablement au cours du 21ème siècle à cause du réchauffement planétaire et de la fonte d’eau douce enfermée dans la couverture glacière du Groenland. Mais aucun modèle ne prédit l’effondrement de ce courant chaud d’ici à 2100.

Steve Connor, Rédacteur en chef scientifique
“The Independent”

Suivront le rapport du groupe 3 sur les options envisageables, attendu en mai prochain à Bangkok, puis un rapport de synthèse qui sera publié en novembre en Espagne. Des diplomates de l’Onu espèrent que le rapport du GIEC permettra de relancer les discussions actuellement gelées sur l’extension de la lutte contre le réchauffement climatique.

Certains points majeurs semblent ne pas avoir été soulevés comme nous l’avons déjà vu sur la Terre du Futur. De nombreux articles avec des sources officielles peuvent être relus ici : CLIMAT (problème du refroidissement austral constaté par la NOAA dans le Pacifique depuis 2005, problème du refroidissement Antarctique constaté par la NOAA également, modification des températures dans la Stratosphère depuis 20 ans, non prise en compte de la fonte des glaces dans le précédent rapport du GIEC de 2001 (source CNRS), constation de l’arrêt des colonnes du Gulf Stream par le Professeur Wadhams, chute de 50% du Gulf Stream sur son retour et 30% plus en amont (source Nature Pr Lyman), prochain cycle de l’Intensité solaire qui pourrait être au plus bas depuis des decennies (source calcul du Barycentre), cycles recurrents climatiques (sources historiques voir petit age glaciaire).

Il y a bien un réchauffement global dramatique mais les conséquences ne peuvent être observées par les modèles car trop de facteurs sont en jeu. L’effet de surprise est beaucoup plus une réalité.

« Face à l’urgence, le temps n’est plus aux demi-mesures : le temps est à la révolution au sens authentique du terme. La révolution des consciences. La révolution de l’économie. Et la révolution de l’action politique », a déclaré Jacques Chirac à l’ouverture de la « Conférence pour une gouvernance écologique mondiale » à Paris.

sources: http://www.temoignages.re/ / http://www.lexpress.mu/ / http://www.citron-vert.info/

(78)

Laissez un message

Laissez un message