Dernières Infos

Il y a 70 000 ans, la Terre avait deux soleils

Title: STAR WARS ¥ Pers: HAMILL, MARK ¥ Year: 1977 ¥ Dir: LUCAS, GEORGE ¥ Ref: STA039PE ¥ Credit: [ LUCASFILM/20TH CENTURY FOX / THE KOBAL COLLECTION ]

VU SUR… SCIENCE ET VIE. Une naine rouge émettant peu de lumière, repérable sur les télescopes depuis 70 ans, vient tout juste d’être analysée. Et fait étonnant, la petite étoile a brillé au côté du soleil il y a 70.000 ans… comme un deuxième soleil.

« Nos ancêtres ont pu la voir lors de ses éruptions ». Les mots d’Eric Mamajek, repris par le magazine science & vie (science-et-vie.com), évoquent un élément oublié de l’histoire du système solaire : il y a 70.000 ans – soit à l’époque des premiers Homo sapiens – une deuxième étoile brillait à côté du soleil. « Durant quelques minutes ou quelques heures, elle devait être assez brillante », explique ce professeur d’astrologie à l’Université de Rochester dans cet excellent dossier du magazine scientifique actuellement disponible en kiosque. (Consultez le sommaire du numéro de mai en cliquant ici)
Comme le précise science & vie, cela fait 70 ans que l’étoile défile sur nos télescopes. Pourtant, elle n’est repérée qu’en 2013 par Ralf-Dieter Scholz, qui par la suite donnera son nom à l’étoile. Scholz est une naine rouge, une toute petite étoile représentant 8 % de la masse totale du soleil  et contrairement à l’étoile naine jaune, elle n’émet qu’une faible lumière. Elle gravite à 19 années-lumière de la Terre, soit 4 fois et demie plus loin que Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche de notre système solaire.

2soleils

« Elle s’éloigne de nous de façon quasi parfaite »

Depuis sa découverte, l’étoile est dans le viseur des télescopes du monde entier : le télescope Salt, en Afrique du Sud ; les télescopes Magellan et Trappist, au Chili ; ou encore les puissants observatoires américains, Lick et Keck. Les astronomes se plongent enfin sur les traces de Scholz. Ils étudient sa lumière et surtout son remarquable déplacement… qu’elle ne fait pas toute seule ! Car Scholz gravite avec une naine brune, un petit astre sombre, à la fois étoile et planète, pesant 6 % de la masse du soleil. « Scholz s’éloigne de nous de façon quasi parfaite », souligne Adam Burgasser, professeur de physique à l’UC San Diego. Elle se déplace à 11.000 km/h perpendiculaire à nous, mais file à 300 millions de km/h dans la direction de la ligne de visée des télescopes.

Scholz

« C’est renversant ! »

En 2014, Eric Mamajek se rend au Chili pour discuter avec ses homologues, experts en astres. Les intéressés simulent le trajet de l’étoile sur 10.000 orbites possibles, tenant compte de l’approximation des mesures. Le résultat final est palpitant : Scholz et son compagnon ont traversé le nuage d’Oort, zone extrême de notre système solaire. La naine rouge était donc bien de notre monde… il y a 70.000 ans. « Seulement 70.000 ans ! » s’exclame Ralf Scholz. « C’est renversant ! ».

Selon les astronomes, d’autres étoiles ont sans doute aussi voyagé à proximité de la Terre. « Dans un rayon de 20 années-lumière autour du Soleil, trois ou quatre étoiles et plusieurs dizaines de naines brunes pourraient nous avoir échappé », précise Adam Burgasser. « Le satellite Gaia, qui cartographie la Voie lactée depuis décembre 2013, devrait pouvoir les détecter ».

TDF 

source : http://lci.tf1.fr/

(1610)

Laissez un message