Dernières Infos

Des fleurs géantes flottantes de panneaux solaires remplacent le charbon en Corée et deviennent une destination touristique

Photographer: SeongJoon Cho/Bloomberg

La superficie totale de la Corée du Sud n’est pas très grande. Au lieu de défricher le peu d’espace disponible pour des projets d’énergie renouvelable, 92 000 panneaux solaires en forme de fleurs de prunier flottent désormais sur la surface flottante d’un réservoir du sud du pays.

Le projet solaire sur le réservoir de 17 miles de long à Hapcheon est capable de générer 41,5 mégawatts, ce qui est suffisant pour fournir de l’électricité à 60 000 personnes, soit plus que la population totale du comté.

L’énergie solaire photovoltaïque flottante est en train de devenir une méthode de choix pour la production d’énergie renouvelable en Asie. Dans un récent discours, le président Moon Jae-in a présenté l’énergie solaire flottante comme un élément important d’un plan de production d’énergie renouvelable totale de 9,4 gigawatts d’électricité en Corée du Sud, soit l’équivalent de neuf réacteurs nucléaires.

« Les trois pics de la montagne Hwangmaesan qui se reflètent sur le lac Hapcheon forment la forme d’une fleur de prunier. Sur la surface de ce lac s’étalent des panneaux photovoltaïques qui ressemblent également à des fleurs de prunier d’une peinture à l’encre et au lavis », a déclaré le président Moon.

Hanwa, la société chargée de la construction des panneaux en forme de fleur, laisse entendre que la demande de photovoltaïques flottants devrait augmenter dans les années à venir – et pas seulement en Asie. La Thaïlande a déjà construit la plus grande installation de panneaux solaires photovoltaïques flottants du monde, dont la taille équivaut à 70 terrains de football.

L’association de panneaux solaires photovoltaïques à des sources d’eau telles que des canaux, l’humidité du sol ou des réservoirs augmente leur efficacité de 10 %, car l’eau environnante les aide à rester naturellement plus frais. Bloomberg rapporte qu’ils contribuent également à réduire les proliférations d’algues hostiles.

Un montant de 1,4 million de dollars, soit environ 4 % du financement total du projet, a été avancé par les habitants de Hapcheon. Ils ont été les premiers à se voir offrir la possibilité de participer à un plan d’investissement sur 20 ans avec un rendement annuel de 10 %, ce qui devrait contribuer à générer des revenus utiles pour les résidents âgés dans une région où l’âge moyen est de près de 60 ans.

Photographer: SeongJoon Cho/Bloomberg

(Photo en vedette : Maison bleue de la République de Corée / YouTube)

Photographer: SeongJoon Cho/Bloomberg

Adaptation Terra Projects

Sources : https://www.goodnewsnetwork.org/ / https://www.bloomberg.com/

(135)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :