Dernières Infos

Découverte d’un organisme capable de vivre sur la planète Mars

IDL TIFF file

Un rover destiné à être lancé dans l’espace découvre une forme de vie inconnu sur Terre durant sa phase de test… Une forme de vie justement capable de vivre dans les mêmes conditions que sur Mars.
A l’heure où l’on s’interroge sur les possibilités de rencontrer une vie extraterrestre, des scientifiques ont en tous les cas découvert un organisme capable de vivre sur Mars. La surprise, c’est que celui-ci a tout bêtement été découvert sur notre Terre, lors de tests qui était réalisés dans le désert par un robot mobile de la NASA.

Une bactérie jusqu’alors inconnue découverte sur Terre
C’est en effet en Amérique du Sud, dans le désert Atacama au Chili, que l’équipe scientifique chargée de mettre à l’épreuve le futur rover de la NASA a découvert totalement par hasard, une forme de vie qui pourrait tout à fait évoluer et se multiplier dans le sous-sol de la planète Mars. Cet organisme terrestre, n’est autre qu’une famille de bactéries dont certaines étaient parfaitement inconnues.

Situé à la frontière du Pérou et du Chili, ce désert, qui est reconnu comme étant probablement le plus asséché sur Terre, est incontestablement le lieu terrestre s’approchant au mieux des conditions climatiques de la planète Mars. Raison pour laquelle la NASA y teste ses rovers avant de les envoyer à destination.

La possibilité d’une vie sur Mars
Le fait est que sur Mars, les conditions climatiques sont tellement spécifiques qu’il est absolument nécessaire d’effectuer préalablement certaines opérations dans des conditions similaires avant de lancer le projet proprement dit. Entre autres manœuvres, les rovers vont devoir faire des prélèvement à environ 80 centimètres de profondeurs, ce qui a permis de découvrir les fameuses bactéries.

Le scientifique Stephen Pointing du Yale-NUS College de Singapour responsable des opérations précise « Nous avons trouvé des microbes adaptés à de fortes concentrations de sel, similaires à ce que l’on peut espérer dans le sous-sol martien ». Les résultats des analyses ont été publiés dans la revue scientifique Frontiers In Microbiology.

En réalité, les bactéries découvertes étaient mortes, mais elles demeurent la preuve qu’une forme de vie est possible dans un écosystème équivalent. Précisons toutefois que le désert d’Acatama bénéficie de l’écran protecteur de la couche d’ozone, ce qui bien sûr n’est pas le cas du sol de la planète Mars.

source : https://www.begeek.fr/

(328)

Laissez un message

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Aidez nous à rester en ligne – Help us keep the lights on

La publicité nous aide à raconter les histoires d’hier, d’aujourd’hui et de demain. 

Soutenez-nous en désactivant votre adblocker sur notre site.

__________________

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Advertising help us tell the stories of yesterday, today, and future.

Support us by disabling your adblocker on our site.

Mettez en Pause AdBlocker sur Terra Projects – Disable AdBlocker on Terra Projects

(328)

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
%d blogueurs aiment cette page :