Dernières Infos

Les trous bleus du Belize enfin sondés et la découverte ne rassure pas

Le Grand Trou Bleu, au large de la côte du Belize, en Amérique centrale, est sans doute l’une des choses les plus impressionnantes qui existent sur Terre. Mais vous êtes-vous déjà demandé ce qui pouvait se cacher au fond de gouffre sous-marin ?

Eh bien, des explorateurs sont allés au fond pour le découvrir, et ce qu’ils ont trouvé est tout sauf rassurant.

Le fond du Grand Trou Bleu pollué

Avec une largeur de plus de 300 mètres et une profondeur de près de 125 mètres, le Grand Trou Bleu de Belize est le deuxième plus grand cénote (gouffre marin) au monde, derrière le cénote Zacatón (318 mètres de profondeur), au nord-est du Mexique. Richard Branson, le fondateur du groupe Virgin, s’est récemment rendu en Amérique centrale pour explorer les profondeurs du Grand Trou Bleu à l’aide d’un submersible.

Branson a été accompagné au cours de cette mission par une équipe de scientifiques et de cinéastes de Discovery.

À propos de cette expédition inédite, Branson explique dans un article de blog que c’était la « première plongée sous-marine au fond du Grand Trou Bleu sur le récif mésoaméricain, le deuxième réseau mondial de récifs-barrières ». Malheureusement, la découverte que l’équipe a faite au fond du trou bleu est tout sauf réjouissante. Car même situé à une centaine de kilomètres au large des côtes du Belize, cet abysse bleu n’est pas épargné par la pollution plastique.

“Qu’en est-il des monstres mythiques de l’abîme ? Eh bien, les vrais monstres auxquels fait face l’océan sont le changement climatique et le plastique », a déclaré Branson. « Malheureusement, nous avons vu des bouteilles en plastique au fond du trou, véritable fléau de l’océan. »

Une nouvelle sonnette d’alarme

Outre les déchets plastiques, Branson et l’équipe ont également trouvé au fond du gouffre des cadavres de crabes et d’autres créatures qui ont eu la malchance de descendre sous la couche de sulfure d’hydrogène du trou, où il n’y a que très peu voire pas d’oxygène.

Le Grand Trou Bleu de Belize, avec ses eaux cristallines et sa riche vie marine, est une véritable attraction touristique, particulièrement prisée par les plongeurs et les croisiéristes. On peut donc comprendre pourquoi des déchets plastiques se retrouvent au fond. Mais cette exploration rappelle quand même une fois de plus que nous devons protéger l’océan.

« Espérons que ce voyage ait permis de sensibiliser encore plus à la nécessité de protéger les océans et de lutter contre le changement climatique maintenant, avant qu’il ne soit trop tard », a déclaré Branson.

source : http://www.fredzone.org/

(2123)

Laissez un message