Dernières Infos

La nature a un effet profond sur la perception du temps

Vous arrive-t-il d’avoir le sentiment qu’il n’y a pas assez de temps dans une journée ? Vous avez l’impression que le temps vous échappe et qu’il est impossible de tout faire. Et puis, vous sortez dans la nature et soudain, tout semble plus lent, plus détendu, comme si le temps avait changé d’une manière ou d’une autre.

Vous n’êtes pas le seul concerné : des recherches récentes ont démontré que la nature peut réguler notre perception du temps.

Pour beaucoup d’entre nous, les exigences conjuguées du travail, de la maison et de la famille signifient que nous avons toujours l’impression de manquer de temps. La perte de temps a également été exacerbée par les technologies numériques. La connectivité permanente prolonge les heures de travail et peut rendre difficile le fait de se détacher des exigences des amis et de la famille.

Des recherches récentes suggèrent que l’antidote à notre manque de temps pourrait se trouver dans le monde naturel. Le psychologue Richardo Correia, de l’université de Turku en Finlande, a découvert que le fait d’être dans la nature pouvait modifier notre perception du temps et, peut-être même, nous donner l’impression d’avoir du temps en abondance.

M. Correia a examiné des recherches qui comparaient les expériences temporelles des individus lorsqu’ils effectuaient différents types de tâches dans des environnements urbains et naturels. Ces études ont systématiquement montré que les gens ont l’impression d’avoir plus de temps lorsqu’ils sont dans la nature que lorsqu’ils sont dans un environnement urbain.

Par conséquent, les gens sont plus susceptibles de percevoir une promenade à la campagne comme étant plus longue qu’une promenade de même durée en ville. De même, les gens déclarent percevoir le temps comme s’écoulant plus lentement lorsqu’ils effectuent des tâches dans des environnements verts naturels que dans des environnements urbains. La nature semble ralentir et élargir notre perception du temps.

Ce n’est pas seulement notre perception du temps présent qui semble être modifiée par le monde naturel, mais aussi notre perception du passé et de l’avenir. Des recherches antérieures ont montré que le fait de passer du temps dans la nature nous aide à nous concentrer sur nos besoins futurs plutôt que sur l’instant présent. Ainsi, au lieu de nous concentrer sur le stress lié aux exigences de notre temps, la nature nous aide à avoir une vue d’ensemble.

Cela peut nous aider à établir des priorités dans nos actions afin d’atteindre nos objectifs à long terme, plutôt que de vivre dans un état perpétuel de « maintien de la tête hors de l’eau ».

Cela s’explique en partie par le fait que passer du temps dans la nature semble nous rendre moins impulsifs, nous permettant de retarder la gratification instantanée au profit de récompenses à long terme.

Pourquoi la nature affecte-t-elle notre perception du temps ?
On sait que passer du temps dans la nature présente de nombreux avantages pour la santé et le bien-être. L’accès à des espaces naturels tels que les plages, les parcs et les forêts est associé à une réduction de l’anxiété et de la dépression, à une amélioration du sommeil, à une diminution de l’obésité et des maladies cardiovasculaires, ainsi qu’à une amélioration du bien-être.

Certains de ces avantages peuvent expliquer pourquoi le fait d’être dans la nature modifie notre perception du temps.

La façon dont nous percevons le temps est façonnée par notre état biologique interne et par les événements qui se déroulent dans le monde qui nous entoure. Par conséquent, des émotions telles que le stress, l’anxiété et la peur peuvent fausser notre perception du temps qui passe.

L’effet relaxant des environnements naturels peut contrer le stress et l’anxiété, ce qui se traduit par une expérience plus stable du temps. En effet, l’absence d’accès à la nature au cours de l’épidémie COVID-19 peut contribuer à expliquer pourquoi la perception du temps s’est tellement déformée au cours des périodes de confinement de la pandémie.

À court terme, l’éloignement des exigences de la vie moderne peut offrir le répit nécessaire pour redéfinir les priorités et réduire la pression temporelle en se concentrant sur ce qui doit réellement être fait. À plus long terme, le temps passé dans la nature peut contribuer à améliorer notre mémoire et notre capacité d’attention, ce qui nous rend plus aptes à faire face aux exigences de notre temps.

Accéder à la nature
Sortir dans la nature peut sembler une solution simple, mais pour de nombreuses personnes, en particulier celles qui vivent dans des zones urbaines, la nature peut être difficile d’accès. Les infrastructures vertes telles que les arbres, les forêts, les parcs et les jardins familiaux à l’intérieur et autour des villes sont essentielles pour s’assurer que les bienfaits du temps passé dans la nature sont accessibles à tous.

S’il ne vous est pas possible de passer du temps en pleine nature, il existe d’autres moyens de reprendre le contrôle de votre temps. Commencez par examiner de près la façon dont vous utilisez votre temps tout au long de la semaine. L’audit de votre temps peut vous aider à voir où vous perdez du temps et à identifier des actions qui vous aideront à libérer plus de temps dans votre vie.

Vous pouvez également essayer de vous fixer des limites dans la façon dont vous utilisez votre temps. Il peut s’agir de limiter l’accès aux courriels et aux médias sociaux, ou de réserver du temps dans votre agenda pour faire une pause. Prendre le contrôle de votre temps et de la façon dont vous l’utilisez peut vous aider à surmonter le sentiment que le temps vous échappe.

The Conversation
Ruth Ogden, professeur de psychologie du temps, Liverpool John Moores University et Jessica Thompson, doctorante en environnement et bien-être, Université de Salford.

Adaptation Terra Projects

Source : https://www.sciencealert.com/

(87)

Laissez un message