Dernières Infos

Des scientifiques veulent transformer le CO2 dans l’air ambiant en carburant

Capturer le CO2 dans l’air ambiant pour en faire du carburant. Des scientifiques canadiens développent une usine de recyclage de dioxyde de carbone industriel qui pourrait un jour aspirer le CO2 de l’atmosphère et le convertir en combustible diesel neutre en carbone.

Développé par la start-up technologique canadienne Carbon Engineering et financé en partie par Bill Gates, le système fera essentiellement le travail que font… les arbres, mais dans des endroits incapables de les voir pousser, comme les plaines et les déserts.

L’usine de recyclage de CO2 combinera le dioxyde de carbone avec l’hydrogène séparé de l’eau pour former un combustible. L’idée est de fournir la technologie qui pourrait un jour produire du carburant respectueux de l’environnement en complément des systèmes d’énergies renouvelables dont nous disposons actuellement. « Comment alimenterez-vous le transport mondial dans 20 ans d’une façon neutre en carbone ? », demande Geoff Holmes, responsable du développement business chez Carbon Engineering, au Guardian. « Le solaire et l’éolien bon marché sont parfaits pour réduire les émissions liées à la production d’électricité. Ensuite, il y a le secteur des transports. »

Carbon Engineering est l’une des rares sociétés dans le monde cherchant actuellement à trouver des moyens pour récupérer suffisamment de dioxyde de carbone de l’atmosphère pour réellement réduire les effets du changement climatique. Il y a aussi la start-up new-yorkaise Global Thermostat, de même que Climeworks (en Suisse) qui a démontré plus tôt cette année avec Audi comment sa technologie pouvait capturer le dioxyde de carbone, et le livrer à la société allemande Sunfire, où il est recyclé en un carburant e-diesel.

Rendre le système économiquement viable

Bien que ces trois sociétés proposent des solutions très impressionnantes et prometteuses, elles doivent maintenant montrer comment rendre leurs systèmes économiquement viables. Et ce ne sera pas facile. Un problème qu’elles vont avoir à surmonter est le coût élevé pour chauffer leur de dioxyde de carbone à environ 400 degrés Celsius afin qu’elles puissent le traiter correctement. Un autre problème est que peu d’investisseurs sont intéressés à les financer tant qu’elles ne prouvent pas que cela est réellement faisable.

Comme le rapporte The Guardian, les gouvernements et les investisseurs privés ne sont pas intéressés à financer quiconque qui récupère simplement le dioxyde de carbone de l’environnement, peu importe le bénéfice pour l’environnement. De plus, même si quelqu’un est intéressé, il faudrait être prêt à débourser les milliards que cela va demander pour construire un système qui pourrait réellement faire une différence perceptible sur le climat. Les développeurs ont besoin d’offrir à leurs investisseurs quelque chose de précieux en retour, et la réponse évidente est le carburant.

À l’heure actuelle, le système de Carbon Engineering ne peut capturer environ que 450 tonnes de CO2 chaque année, ce qui couvrirait à peine les émissions carbone de 33 Canadiens moyens, mais la start-up indique que ce système pourrait être élargi à 20.000 fois pour le rendre plus concret.

La vidéo (en anglais) ci-dessus explique que la capture d’air directe semble être la seule façon potentiellement faisable d’absorber le dioxyde de carbone qui a déjà été émis par de petites sources mobiles tels que les voitures, les camions et les avions, qui représentent 60% des émissions de dioxyde de carbone aujourd’hui. Les systèmes nécessitent 1000 fois moins de terrain que les arbres (qui aspirent le dioxyde de carbone), et peuvent être installés sur des terres, comme les plaines désertiques, où l’on ne peut rien cultiver ni y habiter.

David Keith, directeur de Carbon Engineering, travaille sur ce projet depuis 2008, lorsqu’il était encore chercheur à l’Université de Calgary (Canada).

Cela va prendre un certain temps avant que nous voyons le carbone capturé transformé en carburant devenir une solution viable, mais rien n’arrête les sociétés comme Carbon Engineering, Climeworks, et Global Thermostat. Nous sommes impatients de voir ce qu’elles vont proposer au fil des années.

source : http://www.toolito.com/

(197)

Laissez un message