Dernières Infos

Découverte de centaines de galaxies cachées par la Voie Lactée

Les astronomes ont utilisé des ondes radio pour analyser la masse galactique et la poussière d’étoile de la Voie lactée. Et ils ont découvert qu’il y avait des centaines de galaxies proches qui étaient cachées.

Cette découverte montre 883 galaxies qui ont été observées par les scientifiques en utilisant le radio télescope CSIRO Parkes en Australie. Sur ces galaxies, on a environ un tiers que l’on n’avait jamais vu auparavant. Il y a des galaxies cachées qui sont à plus de 250 millions années-lumières de la Terre, mais on a aussi des galaxies très proches dont on ignorait l’existence.

Les mystères de la Voie lactée

La Voie lactée est magnifique et il est intéressant de l’étudier, mais elle bloque complètement la vision des galaxies qui se trouve derrière selon l’astronome Lister Stuart Staveley-Smith de l’International Centre for Radio Astronomy Research (ICRAR) à l’université d’Australie.

Ces nouvelles galaxies se trouvent dans une région appelée Zone d’évitement parce que notre vision de cette région a toujours été bloquée par les planètes et les étoiles de la Voie lactée. Les astronomes ont tenté de cartographier la distribution galactique depuis des décennies sans jamais réussir, mais le radio télescope Parkes permet enfin de résoudre le problème.
Nous avons utilisé plusieurs techniques, mais seules les observations par ondes radio nous ont permis de voir la couche supérieure profonde de poussière et d’étoiles selon Renée Kraan-Korteweg, une chercheuse de l’université de Cape Town en Afrique du Sud. Une galaxie moyenne contient 100 milliards d’étoiles et le fait de trouver de nouvelles galaxies derrière la Voie lactée concerne une masse qu’on ne connaissait pas jusqu’à présent.

Une piste pour comprendre le Grand Attracteur

Et cette quantité de masse pourrait aider les scientifiques à comprendre un phénomène cosmique qui se produit dans la Zone d’évitement. Le Grand Attracteur, surnom donné par les scientifiques, est une mystérieuse région de l’espace qui agit sur la Voie lactée et elle est à proximité de centaines de milliers d’autres galaxies. Cette anomalie, dont les scientifiques estiment que sa force gravitationnelle équivaut à un million de milliards de soleils, intrigue les astronomes depuis sa découverte en 1970. Et les nouvelles données, provenant de ces anciennes galaxies cachées, pourraient nous dire ce qui se passe dans cette zone.

Actuellement, on ne comprend pas ce qui cause cette accélération gravitationnelle sur la Voie lactée ou même l’origine de cette force selon Staveley-Smith. Nous savons qu’il y a de grandes collections de galaxies dans cette région qu’on connait comme des Amas ou des Super Amas. Et notre Voie lactée se déplace vers ces Amas à une vitesse de 2 millions de kilomètres par heure.
Les chercheurs ont identifié un certain nombre de ces structures dans les galaxies cachées et en les étudiant, ils seront capables d’expliquer les forces derrière le Grand Attracteur. Les travaux, publiés dans l’Astronomical Journal, incluent 3 concentrations de galaxies, appelées NW1, NW2 et NW3 et 2 nouveaux amas de galaxies appelés CW1 et CW2.

Ce que nous voyons derrière la Voie lactée est très similaire au reste de l’univers. Mais la densité de galaxies dans cette région est plus élevée que la moyenne des autres régions. Et cela contribue à la force gravitationnelle qui s’exerce sur nous et sur les galaxies proches.

source : https://actualite.housseniawriting.com/

(301)

Laissez un message

Laissez un message