Dernières Infos

De l’eau coule sur Mars

Translate Website

La NASA avait fait miroiter il y a quelques jours une « découverte scientifique majeure » concernant Mars. Depuis lors, les spéculations allaient bon train sur la webosphère, toujours prête à s’enflammer lorsqu’il est question de la Planète rouge : détection d’une forme de vie, de sources d’eau liquide, etc. ? Le suspense a pris fin, avec la mise en ligne d’un article présenté lors du Congrès européen de science planétaire, qui se tient à Nantes jusqu’au 2 octobre. Parallèlement, la revue Nature Geoscience a publié, lundi 28 septembre 2015, des travaux de la même équipe détaillant les observations conduites par la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter (MRO).

Quel était donc ce « mystère martien » enfin résolu, évoqué par l’agence américaine – à qui il a pu arriver par le passé de « survendre » certaines découvertes ? Il concerne la nature de coulées saisonnières sombres observées sur des pentes de Mars, lorsque la température y devient plus clémente. Selon Lujendra Ojha (Georgia Tech, Atlanta) et ses collègues, ces écoulements sont constitués de saumures de différentes compositions, faites de chlorate et perchlorate de magnésium et de perchlorate de sodium.

Un mélange salé pour rester à l’état liquide

La découverte de telles saumures n’étonnera guère les spécialistes : MRO et son prédécesseur Mars Global Surveyor ont observé depuis longtemps des coulées qui ravinent Mars, en été, sur les versants exposés au soleil. Or on sait que les conditions de température et de pression à la surface de Mars ne permettent pas la stagnation d’eau liquide en surface, qui soit gèle, soit s’évapore. Il a donc fallu imaginer des combinaisons de sels qui puissent maintenir le mélange à l’état liquide : sulfate de fer, sels de sodium et d’ammonium, etc. Plusieurs modélisations avaient été avancées ces dernières années.

mars-water

Chronologie depuis l’annonce depuis 17h15 :

18h30: C’est terminé!

Merci d’avoir suivi ces annonces passionnantes de la Nasa avec nous. De l’eau liquide représente un petit pas supplémentaire, pour un jour,  peut-être détecter un signe de vie actuelle.

18h25: Le volume difficile à évaluer

Ces écoulements font plusieurs centaines de mètres de long mais sans doute uniquement 1 ou 2 cm d’épaisseur. Et la Nasa n’a cartographié que 3 ou 4% de la surface en haute-résolution. Il y a encore beaucoup à découvrir.

18h20: Il ne pleut pas sur Mars

C’est une affaire de pression, mais il y a sans doute des flocons de neige avec l’humidité.

18h15: Comment l’eau ne gèle pas?

C’est l’une des questions. En été, à l’équateur, il peut faire jusqu’à 20°C en journée. Mais la nuit, cela descend à -73C°. Mais ces perchlorates, de sodium et de magnésium, peuvent garder de l’eau liquide à ces températures.

18 heures. «Plus nous étudions Mars, plus nous en apprenons comment la vie pourrait y être possible». Cette présence d’eau soulève une autre question majeure. La vie est-elle possible sur la Planète rouge ? «Il a fallu de nombreux engins spatiaux pendant plusieurs années pour résoudre ce mystère, et maintenant nous savons qu’il y a de l’eau liquide à la surface de cette planète désertique», déclare Michael Meyer, scientifique pour le programme d’exploration de Mars à la NASA. «Il semble que plus nous étudions Mars, plus nous apprenons comment la vie pourrait être possible et où il y a des ressources pour permettre la vie dans l’avenir.»

17h50. «Notre quête de l’eau sur Mars a abouti», affirme la Nasa. «Sur Mars nous avons toujours recherché la présence d’eau, dans le cadre d’une recherche plus vaste de vie dans l’univers et maintenant la science valide avec certitude ce que nous avons longtemps suspecté : la présence d’eau sur Mars», affirme John Grunsfeld, astronaute et administrateur adjoint de la Nasa. «Ceci est un développement significatif, car ça confirme que l’eau – bien saumâtre – circule aujourd’hui sur la surface de Mars».

17h45. Les résultats suggèrent fortement un lien entre les stries sur les pentes martiennes et l’écoulement d’eau salée. La détection de sels hydratés sur ces pentes signifie que l’eau joue un rôle essentiel dans la formation de ces stries, selon la Nasa. Autrement dit, non seulement il y a de l’eau sur Mars, mais elle coule sur la planète. Mais à certaines périodes seulement et pour une courte durée.

17h42. «Dans certaines circonstances, de l’eau liquide a été trouvée sur Mars», précise la Nasa. L’agence ajoute que cela prend « la forme de traînées sombres qui se forment à la fin du printemps, se développent durant l’été et disparaissent à l’automne ».

17h40. Il y a bien de l’eau sur Mars. L’annonce est faite en direct de la Nasa. Il y a de l’eau liquide et saée, précise un scientifique. Un chercheur de la Nasa explique: « Par le passé, il y a 3 milliard d’années Mars a sans doute été une planète très semblable à la Terre, avec des océans d’eau salée, des lacs d’eau fraiche et des rivières. Mais quelque chose s’est passé ».

17h15. De l’eau très concentrée en sel à la surface de Mars. Selon nos informations, un groupe de scientifiques est parvenu à trouver des preuves de la présence d’eau liquide salée pendant les périodes les plus chaudes. On s’en doutait, c’est désormais presque confirmé. Selon la Nasa, de l’eau liquide coule sur Mars en été. L’agence américaine présente les résultats d’une étude qui a détecté des sels minéraux hydratés, un signe de la présence d’eau, sans doute salée, à la surface de la planète rouge.

extraits et sources de http://www.lemonde.fr/ / http://www.leparisien.fr/ / http://www.20minutes.fr/

(286)

Laissez un message