Dernières Infos

2009, année mondiale de l’astronomie

Après l’année polaire en 2007 et l’année de la Terre en 2008, cette année 2009 a été déclarée « Année mondiale de l’astronomie » par les Nations Unies et l’UNESCO.

Une occasion pour les astronomes professionnels et amateurs du monde entier de partager leur passion avec les jeunes et le grand public.
Dans ce cadre, le CNES s’est associé à de nombreux événements pour vous faire découvrir l’astronomie spatiale.

De l’astronomie pour tous

En 1609, Galilée (1564-1642) fut le premier à observer le ciel (Le ciel est l’atmosphère de la Terre telle qu’elle est vue par les êtres humains depuis le sol de la planète.) à travers une lunette astronomique (Une lunette astronomique est un instrument optique qui permet d’augmenter la taille apparente et la luminosité des…) et à voir l’Univers sous un nouveau jour (Le jour ou la journée est l’intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c’est la période entre deux…). Grâce à son instrument rudimentaire, il découvrit que la Lune (On appelle lune tout satellite naturel d’une planète, mais la Lune, avec un L majuscule, désigne le seul satellite…) était recouverte de montagnes semblables à celles de la Terre (La Terre, foyer de l’humanité, est surnommée la planète bleue. C’est la troisième planète du système solaire en partant…), que Vénus tournait autour du Soleil ((pourcentage en masse)) ou encore que Jupiter possédait des satellites (Satellite peut faire référence à :).

400 ans après ces découvertes, 2009 est déclarée « Année mondiale de l’astronomie » ou AMA09 pour les initiés (IYA09 en anglais, pour International Year of Astronomy), à l’initiative de l’Union Astronomique Internationale.

« Plus de 130 pays sont impliqués dans cet évènement, s’enthousiasme Anny Chantal Levasseur-Regourd, présidente du comité de pilotage français d’AMA09. Des pays qui ont longue tradition en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont…) d’astronomie mais également des pays, comme le Cap Vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d’onde comprise entre 490 et 570…) et le Mali, qui n’ont pas de communautés d’astronomes. »

L’évènement est dédié aux jeunes mais également à tous ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de s’allonger sur une pelouse pour observer les étoiles. « On a envie que l’astronomie soit accessible à tous et notamment aux malvoyants, aux malentendants, aux personnes hospitalisées…, souligne Anny Chantal Levasseur-Regourd. Certaines conférences seront interprétées en langue des signes par exemple. »
100 h d’observation, 100 conférences
Parmi les projets emblématiques de cette année 2009, on peut citer les « 100 heures (L’heure est une unité de mesure  🙂 d’astronomie. » L’idée? Qu’un maximum de personnes à travers le monde puisse observer le ciel au même moment. « Cette séance d’astronomie aura lieu du 2 au 5 avril, la nuit mais aussi le jour pour admirer le Soleil et ses taches, précise Anny Chantal Levasseur-Regourd. Le CNES participera à l’évènement à la Cité de l’Espace, à Toulouse. »

Autre projet phare au niveau de la France: les « 100 grandes conférences. » Très variées, elles iront de « L’histoire de l’Univers » racontée par Hubert Reeves aux « Dernières nouvelles de Mars » rapportées par Francis Rocard (Francis Rocard, né le 23 mai 1957 à Paris, est un astrophysicien français, responsable depuis, 1989, du programme…), en passant par « Les grands projets de l’astronomie spatiale » présentés par Fabienne Casoli.

De nombreuses expositions seront également au programme, par exemple « Voyage au centre de la galaxie » au Palais de la Découverte. Cette exposition propose un périple depuis la Terre jusqu’au trou noir (En astrophysique, un trou noir est un objet massif dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche…).

Elle donne aussi à voir des instruments comme ceux de la mission CoRoT qui sont à l’origine de certaines des images exposées ; 400 ans après Galilée, ce sont toujours les progrès des instruments de l’astronomie qui nous permettent de mieux comprendre notre Univers.

source : http://www.techno-science.net

(90)

Laissez un message