Dernières Infos

Objectif Pluton

Samedi 6 décembre 2014, la sonde New Horizons sortira enfin de sa longue période d’hibernation dans l’optique de préparer efficacement sa rencontre avec la planète naine et ses nombreuses lunes. Célèbre dans le milieu scientifique pour ses nombreuses controverses, Pluton devrait être traitée avec la plus grande attention par la NASA dans les prochaines semaines.

Image Hubble Nasa

 

 

Objectif Pluton, la sonde New Horizons se réveille après 9 ans d’hibernation

Samedi 6 décembre, la sonde New Horizons se réveillera d’un long sommeil pour préparer efficacement sa rencontre avec la planète naine et ses cinq lunes.

Pour préserver ses composants électroniques, la sonde New Horizons s’est astreinte à un sommeil profond pendant la majeure partie de son voyage de neuf ans à travers l’espace.


New Horizons a du s’éteindre au total 18 fois depuis le début de son vol. La plus longue de ces périodes d’hibernation a duré 202 jours, soit deux fois plus que sa phase de repos actuel, qui aura duré seulement 99 jours.

« New Horizons se porte bien et voyage tranquillement à travers les profondeurs de l’espace (à quelques milliards de kilomètres de son point de départ) mais sa période de repos est presque terminée » a déclaré Alice Bowman, qui supervise le déroulement de la mission, au laboratoire de physique de l’université John Hopkins. « Il est temps pour News Horizons de se réveiller et de se mettre au travail pour écrire l’Histoire » a-t-elle ajouté.


Comme pour le cycle de repos d’un être humain, le long sommeil de la sonde n’est pas synonyme d’un arrêt total de son activité. Un ordinateur de vol établi un bilan régulier sur l’état de son système, et envoie une mise à jour hebdomadaire à destination de la Terre. Les rares moments pendant lesquels la sonde a été « éveillée » depuis son départ ont été dévolus au réglage des instruments de bord, ainsi qu’à certaines recherches.

La sonde doit désormais reprendre sa phase de travail le 15 janvier pour étudier Pluton à une distance de (seulement) 260 millions de kilomètres. New Horizons atteindra le point le plus proche de Pluton aux alentours du 14 juillet prochain. Si la faible exposition lumineuse à la surface de la planète rend difficile la réalisation de mesures scientifiques, New Horizons devrait toutefois parvenir à recueillir des informations sur la géologie de Pluton et de sa lune Charon, ainsi qu’à établir une topographie des deux astres.

Pluton et Charon ont des masses assez voisines pour que leur centre de rotation commun se situe en dehors du rayon de la planète. Par ailleurs, Charon est toujours à la verticale du même point par rapport à Pluton. Sa vitesse de rotation autour de Pluton est elle-même égale à la vitesse de rotation de Pluton. La relation particulière entre ces deux planètes a même donné lieu à plusieurs spéculations quant à l’existence d’un océan souterrain sur Pluton. Aujourd’hui au stade d’hypothèse, cet élément pourra être avéré lorsque des signes d’activité tectonique seront détectés à la surface de Pluton. La NASA apportera aussi une grande attention aux quatre autres lunes de Pluton ainsi qu’à son atmosphère particulièrement fine.


Cet atmosphère rend impossible la mise en orbite de New Horizons autour de Pluton. La sonde travaillera donc à distance. Au delà son observation de Pluton (et avant de s’endormir pour toujours), New Horizon devra encore parcourir de nombreux kilomètres, notamment pour orienter sa trajectoire dans l’optique de se rapprocher d’autres astres de la ceinture de Kuiper. Si la sonde y parvenait, elle pourrait éclairer les scientifiques sur le caractère si singulier, voir unique de Pluton.

source : http://www.atlantico.fr/

(146)

Laissez un message