Dernières Infos

Mise au point, Apocalypse Now

Le monde existera toujours dans 30 ans, il n’y a pas de fin du monde à la clé. Mais faisons attention à ne pas entrer dans l’exagération car cela a  toujours été à la mode. L’objectivité est un devoir pour garder la tête froide et éviter des dérives du passé, mais également actuelles concernant le réchauffement climatique d’aujourd’hui. Rien n’est déterminé à l’avance…

On parle beaucoup de religion, par les temps qui courent. L’islam, le catholicisme, le judaïsme, la religion sikh…

Mais il y a une autre religion dont on parle très peu. Une religion relativement nouvelle, qui connaît une croissance phénoménale aux quatre coins du monde et qu’on ne peut critiquer sans passer pour un hérétique: la religion écologique.

Un discours alarmiste

Je ne dis pas que le discours environnementaliste est de la foutaise. Je dis seulement qu’il ressemble parfois à un sermon que nous devons croire les yeux fermés, sous peine d’excommunication.

Je pense entre autres à toutes ces prophéties alarmistes qui prédisent l’Apocalypse dans 15 ou 20 ans.

L’écrivain américain John Bender (merci à monsieur Albert Chartier pour la référence) a compilé toutes les prédictions catastrophiques qui ont été faites au cours des dernières années par des sauveurs de l’environnement.

En voici quelques extraits. Vous allez voir, ça frise le délire.

L’ère de glace

Premièrement, saviez-vous qu’il y a vingt, trente ans, les écolos disaient que la Terre se REFROIDISSAIT? Pas de farce…

«Le refroidissement continuel et rapide de la Terre depuis la Seconde Guerre mondiale est causé par l’augmentation de la pollution de l’air associée à l’industrialisation, à l’urbanisation et à l’explosion de la population…» (Reid Bryson, fondateur du Département de météorologie de l’Université de Chicago, dans Global Ecology: Readings towards a Rational Strategy for Man, 1971)

«La tendance actuelle au refroidissement réduira la productivité de l’agriculture pour tout le restant de ce siècle…» (Peter Gwynne, Newsweek, 1976)

«Le refroidissement du climat a déjà tué des centaines de milliers de personnes. S’il continue, il provoquera une famine mondiale, un chaos généralisé et même une nouvelle guerre mondiale. Tout cela pourrait survenir avant l’an 2000…» (Lowell Ponte, The Cooling, 1976)

«Si la tendance actuelle se maintient, le monde sera confronté en 1990 à un refroidissement moyen des températures d’environ quatre degrés, et même de onze degrés d’ici l’an 2000… C’est le double de ce qui serait nécessaire pour nous plonger dans un nouvel âge glaciaire…» (L’écologiste Kenneth E. F. Watt, en 1970)

Nostradamus

Le plus rigolo de la bande est sans aucun doute Paul Ehrlich. Cet entomologiste est aujourd’hui considéré comme un zozo. Mais dans les années 70, il était le pape de l’écologie.

Son sujet de prédilection? La surpopulation. Ehrlich a prédit l’Apocalypse de si nombreuses fois qu’il ferait passer Nostradamus pour Einstein. Voici quelques-unes de ses prophéties:

«La bataille pour nourrir l’humanité est perdue. Dans les années 70, le monde connaîtra de très grosses famines. Des centaines de millions de personnes mourront de faim, en dépit de tous les programmes d’urgence déjà entrepris. La seule solution est le contrôle démographique…» ( The Population Bomb, 1968)

«Je suis prêt à parier que l’Angleterre n’existera plus en l’an 2000…» (1969)

«Dans dix ans, toute vie animale aquatique importante aura disparu. Des zones côtières devront être évacuées en raison de la puanteur provenant des poissons morts…» ( Earth Day, 1970)

«D’ici 1985, l’humanité va entrer dans une époque de raréfaction des ressources. On va manquer de ressources minérales de base…» (1976)

À l’époque, tous les scientifiques citaient Paul Ehrlich. Aujourd’hui, il est tombé dans l’oubli. Mais l’Angleterre, elle, est toujours là. Les poissons itou.

source : http://www.canoe.com/

(78)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :