Dernières Infos

Eruption du Cumbre Vieja à la Palma

credit AFP / @amna_news twitter

Le volcan Cumbre Vieja sur l’île espagnole de La Palma, dans l’archipel des Canaries, est entré en éruption ce dimanche 19 septembre 2021 après une surveillance intense depuis plusieurs jours en raison de son activité sismique, ont annoncé les autorités locales. La zone était en alerte orange depuis aujourd’hui.

Pour l’heure, même avec cette éruption, le risque de déclencher un tsunami reste faible à l’heure actuelle.

credit AFP.
📲 #TodoEstáEnLN

credit AFP.
📲 #TodoEstáEnLN

Le volcan La Palma a déclenché l’éruption explosive, une colonne de cendres et de lave dans la région de Las Manchas, qui s’est produite à 15h10 aujourd’hui après deux très fortes secousses dans la région.

Après cinquante ans de sommeil, et après 8 jours d’essaim sismique, le volcan La Palma est entré en éruption dans la région de Las Manchas, dans la commune d’El Paso au Cumbre Vieja.

Les pyroclastes et le magma sont expulsés depuis 15h10 aujourd’hui, dimanche, par deux fissures et beaucoup de puissance. La pression du magma du sous-sol, calculée à 11 millions de mètres cubes, a produit une déformation du sol de 15 centimètres, 5 d’entre eux au cours des dernières 24 heures lorsque le processus s’est intensifié très rapidement.

Le lieu de l’éruption est proche des coulées de lave laissées par le volcan San Juan en 1949.

Dans la région de Cumbre Vieja, en plus du volcan San Juan (1949), le Teneguía est entré en éruption en octobre 1971.

Le Comité Scientifique du Plan Spécial de Protection Civile et d’Attention aux Urgences dues au Risque Volcanique (PEVOLCA), réuni ce dimanche, a entamé l’ évacuation de la population, une évacuation préventive de la population à risque et des personnes à mobilité réduite avait déjà été réalisée , environ 50 personnes.

L’évacuation prévue concerne les résidents des quartiers de Las Manchas (Manchas de Abajo, Jedey, San Nicolás et El Paraíso) dans les municipalités d’El Paso et Los Llanos de Aridane ; le Charco (Fuencaliente); La Bombilla (Los Llanos et Tazacorte) et El Remo et Puerto Naos (Los Llanos de Aridane). L’ évacuation des animaux d’élevage et domestiques a également commencé .

Il y a des inquiétudes quant à la possibilité d’incendies dans la région, où les équipes d’urgence se déplacent également.

Le Cabildo de La Palma demande à la population de prendre des précautions extrêmes et de ne pas s’approcher de la zone de l’éruption pour éviter les risques inutiles, ainsi que de garder les routes dégagées afin qu’elles puissent être utilisées par l’ensemble de l’opération terrestre.

L’ activité sismique a atteint son maximum depuis le début de l’essaim à La Palma avec un séisme de 4,2 sur l’échelle de Richter à une profondeur de deux kilomètres à 11,16 heures aujourd’hui après un autre de magnitude 3,6 à deux kilomètres de profondeur ressenti dans six communes, El Paso où il se trouve, Los Llanos de Aridane, Tazacorte, Breña Alta, Fuencaliente et Breña Baja. À 10 h 52, un autre fort séisme de 3,2 a été ressenti dans de nombreuses régions de Los Llanos de Aridane, El Paso, Breña Alta, Breña Baja, Villa de Mazo et Santa Cruz de La Palma.

Depuis 10h16 ce dimanche, jusqu’à une dizaine de secousses de magnitudes comprises entre 2,1 et 3,8 sur l’échelle de Richter se sont enchaînées . La plupart d’entre eux ont été localisés dans la ville d’El Paso, à une très faible profondeur.

Probable Tsunami ?

D’après MeteoLaMantanza, la vidéo qui nous vient de La Palma. Le puissant tremblement de terre d’aujourd’hui a généré des glissements de terrain dans certaines régions comme on peut le voir.

Le CumbreVieja serait susceptible d’engendrer un mégatsunami qui toucherait la majorité des côtes de l’océan Atlantique Nord au cours d’une future éruption si la partie occidentale de la montagne glissait très rapidement dans l’océan. Mais selon l’Institut volcanologique des îles Canaries et les géologues de l’IGN nient la « théorie » et défendent que les territoires de l’archipel sont « stables ». Une « théorie » gagne du terrain parmi la population. Et malgré le fait que les autorités, les professionnels, l’Institut des volcans des Canaries et les géologues de l’Institut géographique national démentent l’information, l’écho demeure. Ils l’ont déjà démenti en 2017 et il semble qu’on doive recommencer en 2021.

Cumbre Vieja serait stable selon les modèles géomécaniques et les analyses de stabilité réalisées . Pour que cela se produise, un séisme de très grande magnitude devrait se produire simultanément avec une éruption à indice explosif élevé, ou le bâtiment volcanique actuel devrait atteindre au moins plus de mille mètres au-dessus de l’élévation maximale actuelle dans sa croissance naturelle « , ont-ils expliqué en 2017.

La théorie du Tsunami

Selon les recherches de Steven Ward, professeur à l’Institute of Geophysics and Planetary Physics de l’Université de Californie, et de Simon Day, du Benfield Greig Hazard Research Center de l’Université de Londres, ont publié en 2001 l’enquête Cumbre Vieja Volcano, effondrement potentiel et tsunami à La Palma . « Les preuves géologiques suggèrent que lors d’une future éruption, le volcan Cumbre Vieja sur l’île de La Palma pourrait connaître un effondrement catastrophique sur son flanc ouest, jetant entre 150 et 500 kilomètres cubes de roche dans la mer. »

Selon la théorie, si l’île se séparait en deux, cela créerait un mur d’eau qui atteindrait la côte du Portugal et le sud-ouest de l’Espagne . Les vagues pourraient atteindre jusqu’à 25 mètres de hauteur, détruiraient le sud de l’Angleterre et atteindraient la côte nord-américaine, en plus de « détruire la côte ouest-africaine avec des vagues allant jusqu’à 100 mètres », selon l’enquête.

Adaptation Terra Projects

Sources : https://www.abc.es/ / https://as.com/

(790)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :