Vous etes invites et vous pouvez nous rejoindre sur

Facebook : Debats sur MeteoNet previsions meteo, volcans, seismes, suivi solaire

Le virus Ebola désormais « hors de contrôle »

Étude et suivi des surmortalités et invasions de pandémies souvent liées au climat.
RĂ©pondre
Avatar du membre
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
Messages : 6422
Enregistré le : 28 nov. 2009, 14:49
Localisation : Plein Sud
Contact :

Le virus Ebola désormais « hors de contrôle »

Message par FredTDF » 24 juin 2014, 18:40

Depuis 2 jours, les médias se sont emparés d'un alarmisme sur ce terrible fléau. Mythe ou réalité ?

Le virus, qui touche la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia, menace de se propager dans d’autres pays.

Pourquoi Médecins sans frontières parle-t-il d’épidémie « hors de contrôle » ?

Le virus Ebola a fait son apparition en Guinée au mois de janvier, avant de se propager en Sierra Leone et au Liberia. Après une accalmie en avril, l’épidémie a repris de plus belle à partir du mois de mai. D’après l’OMS, au moins 530 cas ont été recensés et 350 personnes sont décédées.

En première ligne aux côtés des médecins locaux et de la Croix-Rouge, l’ONG Médecins sans frontière (MSF) parle désormais d’épidémie « hors de contrôle ». « Des cas sont détectés dans des régions qui étaient épargnées jusqu’à présent, s’inquiète Marie-Christine Ferrir, responsable des urgences. La mobilisation du système de santé ne permet pas d’agir en amont. »

L’infection est favorisée par les mouvements de populations habituées à passer d’une frontière à l’autre, les enterrements des victimes sans précaution, la difficile détection des cas, voire la crainte suscitée par un virus inconnu. « Certains cachent leurs proches malades, ce qui favorise la propagation, observe Marie-Christine Ferrir. Parfois, on compte dix décès à l’intérieur d’une même famille. »

Par ricochet, le virus paralyse le système de santé local : les patients atteints de paludisme et autres maladies contagieuses évitent de se rendre à l’hôpital ou dans les centres de soin. Ils craignent d’y contracter la maladie, qui a touché de nombreux infirmiers et médecins.

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde ... 24-1169412
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage

Avatar du membre
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
Messages : 6422
Enregistré le : 28 nov. 2009, 14:49
Localisation : Plein Sud
Contact :

Re: Le virus Ebola désormais « hors de contrôle »

Message par FredTDF » 25 juin 2014, 17:11

La crainte d'une pandémie est réelle malgré un gros défaut du virus :
Puisqu'après une incubation de 2 à 21 jours, durant laquelle il n'est pas transmissible, il tue trop vite son hôte pour se propager rapidement et discrètement. Une caractéristique particulièrement importante quand on sait qu'aujourd'hui, il n'existe aucun vaccin, ni traitement.

Inquiétude future :
le virus pourrait muter
La pandémie n'est pas pour demain et, malgré la fausse alerte provoquée par un Canadien convaincu d'avoir été contaminé, le virus devrait pour l'instant rester circonscrit au continent africain, seule zone où il a été jusqu'ici observé. Pour autant, le risque de le voir se répandre à une échelle mondiale est bien réel. Des contaminations isolées ont déjà été signalées dans des laboratoires de recherche travaillant sur les virus Ebola, du Sras, ou encore du Marburg dans différentes villes du monde. Des "évasions", c'est-à-dire des contaminations en série hors laboratoire, ont même été rapportées, expliquait Le Monde fin 2013. Or, dans ces lieux de recherche, la souche est manipulée, et risque potentiellement de muter pour devenir, scénario catastrophe, transmissible par voies respiratoires.
http://www.francetvinfo.fr/monde/afriqu ... 61297.html
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage

Avatar du membre
Frosty
Admin du Site
Admin du Site
Messages : 3588
Enregistré le : 28 nov. 2009, 18:59
Localisation : Rouen 76 France

Re: Le virus Ebola désormais « hors de contrôle »

Message par Frosty » 25 juin 2014, 17:59

C'est triste a dire mais c'est peut-etre voulu
ImageImage

Avatar du membre
plouf
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1072
Enregistré le : 01 juil. 2010, 19:59
Localisation : Bruxelles Belgique

Re: Le virus Ebola désormais « hors de contrôle »

Message par plouf » 25 juin 2014, 18:26

Frosty a écrit :C'est triste a dire mais c'est peut-etre voulu
qui sait, de nos jours, faut s'attendre a tout!
le climat est un ami/ennemis, selon la façon d'on vous vous y adaptez!

ImageImage

Avatar du membre
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
Messages : 6422
Enregistré le : 28 nov. 2009, 14:49
Localisation : Plein Sud
Contact :

Re: Le virus Ebola désormais « hors de contrôle »

Message par FredTDF » 04 juil. 2014, 12:36

Voici une nouvelle information qui ne rassurera personne en Afrique !
Peter Piot, le médecin louvaniste qui a découvert le virus Ebola en 1976 au Zaïre, estime la nouvelle percée du virus en Afrique "hors de contrôle". "C'est sans précédent", a-t-il confié à la chaîne américaine CNN, redoutant que l'épidémie ne s'étende à plus de pays et que le bilan mortel ne s'alourdisse encore.
L'épidémie d'Ebola qui frappe actuellement l'Afrique de l'ouest a déjà causé la mort d'au moins 467 personnes sur les 759 cas (ceux recensés, ndlr) en Guinée, au Sierra Leone et au Liberia.

Une première à trois niveaux
Peter Piot, le médecin belge qui a découvert le virus à Yambuku il y a près de quarante ans, semble effrayé par la recrudescence de la maladie. Ancien directeur d'ONUSIDA et directeur actuel de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, le docteur Piot qualifie l'épidémie d'inédite et la juge incontrôlable.

"Tout d'abord, une telle épidémie n'a jamais eu lieu en Afrique de l'ouest", analyse-t-il dans une interview accordée à la présentatrice Christiane Amanpour pour CNN. "En second lieu, c'est la première fois qu'une épidémie touche trois pays en même temps. Troisièmement, c'est également une première de voir le virus apparaître dans des capitales". Le virus avait en effet jusqu'ici toujours concerné des zones rurales très isolées.

90% de décès
Le développement de la maladie est soudain et très impressionnant. Les premiers symptômes s'apparentent à une simple grippe: maux de tête, fièvre et éventuellement une légère diarrhée. "Puis soudain, le sujet souffre d'hémorragies. Rapidement, elles deviennent incontrôlables. Et c'est de cela que les gens meurent", explique le médecin.

Le macabre bilan d'Ebola risque d'augmenter encore très sérieusement, craint le professeur. Le risque mortel est en effet extrêmement élevé: nonante pour cent des personnes atteintes par le virus en meurent. "C'est extrêmement mortel", confirme Peter Piot. Or le virus ne fait que gagner du terrain.

B.a.-ba de l'hygiène
Pourtant, en théorie, Ebola est aisé à contenir en recourant à des mesures d'hygiène et de sécurité très basiques: utiliser des gants, se laver les mains au savon, ne jamais utiliser deux fois du matériel d'injection. Des règles sanitaires évidentes mais visiblement trop peu respectées. "C'est une maladie typiquement liée à un problème dans le système de santé d'un pays. Preuve en sont les premières victimes. Qui meurt en premier? Les infirmières, les médecins...", explique le médecin.

Hommage risqué
Une deuxième vague de contamination a lieu lors du décès du malade. "Les moments de préparation du corps, lorsqu'il est lavé, puis des funérailles, où il est touché par les connaissances, sont très dangereux car la dépouille est infestée par le virus", regrette le médecin. "C'est extrêmement vicieux". Toute personne dissimulant un proche décédé à cause du virus sera condamnée, ont d'ailleurs déclaré les autorités libériennes.

Par contre, le risque de contamination est nul par les voies respiratoires. La population ne craint rien en cas de contact dans un bus, par exemple.

Anonymat de la ville
Le problème de la contamination dans les grandes villes est cependant très inquiétant car les malades sont beaucoup plus difficiles à localiser que dans les zones reculées où tous les habitants se connaissent et peuvent signaler une personne atteinte. Dans l'anonymat des métropoles, les individus échappent à la vigilance des autorités sanitaires et le virus continue à s'étendre.

Peter Piot affirme craindre que le virus ne s'étende encore massivement, vers les pays voisins comme le Sénégal et le Mali en raison des frontières très poreuses entre états, notamment à cause du commerce. "C'est excessivement inquiétant. Cela pourrait évoluer vers une crise sanitaire grave, à mes yeux l'état d'urgence doit être décrété", résume-t-il encore.
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/a ... role.dhtml
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage

Avatar du membre
cartesien66
Administrateur
Administrateur
Messages : 15707
Enregistré le : 26 nov. 2011, 11:53
Localisation : Contreforts du Canigou

Re: Le virus Ebola désormais « hors de contrôle »

Message par cartesien66 » 04 juil. 2014, 16:54

Il serait intéressant d'avoir des nouvelles de Genépi,au centre ( si je puis dire ) du fléau . 8/
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman

Image

Avatar du membre
genepi
V.I.P.
V.I.P.
Messages : 574
Enregistré le : 25 avr. 2010, 07:09

Re: Le virus Ebola désormais « hors de contrôle »

Message par genepi » 05 juil. 2014, 09:41

Salut Cartesien ;-)

Ben, je ne suis pas vraiment au centre du problème depuis 3 semaines, je suis en France !
Mais cette situation n'a rien de rassurante ...
Il ne faut pas perdre de vue que les états africains ne disposent d'aucun moyen ( surtout la Guinée )
mise Ă  part le " lavez vous bien les mains !!! peu de solutions...
Une fois de plus , les Ă©tats africains comptent sur les ONG et les Ă©tats occidentaux pour trouver une Ă©ventuelle solution! si toutefois il en existe une !!!
En Afrique , se soigner rest difficile pour 80 % de la population et si vous avez le malheur d'être malade , on vous demandera en priorité , " pouvez vous payer ? mais surtout pas " qu'avez vous ? "
et si vous ne pouvez pas payer, vous aurez peut ĂŞtre un aspirine ... bref la vie d'un africain ne teint qu'Ă  un 1 euro !

Bref, personne n'a encore évoqué le problème , mais je pense aux billets ... serait il possible de contaminer des centaines de personne à cause d'un billet infecté ?
ImageImage

Avatar du membre
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
Messages : 6422
Enregistré le : 28 nov. 2009, 14:49
Localisation : Plein Sud
Contact :

Re: Le virus Ebola désormais « hors de contrôle »

Message par FredTDF » 06 juil. 2014, 20:45

Cela se transmet par les fluides corporels, le sang... Je ne pense pas qu'un billet "sec" soit transmissible de cette maladie mais bon, je peux me tromper.
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage

Avatar du membre
cartesien66
Administrateur
Administrateur
Messages : 15707
Enregistré le : 26 nov. 2011, 11:53
Localisation : Contreforts du Canigou

Re: Le virus Ebola désormais « hors de contrôle »

Message par cartesien66 » 07 juil. 2014, 05:51

Bah,quel que soit le ou les vecteurs de transmission,ce qui est SCANDALEUX,c'est la faiblesse de la réaction des grands de ce monde face à l'épidémie ... en même temps,tant que cela ne dépasse pas le continent africain .. :grr: .Si des cas venaient à déborder vers les pays industrialisés,je suis bien certain qu'il y aurait plus de moyens offerts aux services sanitaires de l'Afrique noire pour tenter de circonscrire cette catastrophe ... AU SEUL CONTINENT AFRICAIN !!! CQFD . 8/
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman

Image

Avatar du membre
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
Messages : 6422
Enregistré le : 28 nov. 2009, 14:49
Localisation : Plein Sud
Contact :

Re: Le virus Ebola désormais « hors de contrôle »

Message par FredTDF » 07 juil. 2014, 08:27

Il est certain que nous avons tous un devoir d'obligation face Ă  un tel virus. Mais il serait Ă©galement temps que les pays africains prennent leur destin en main. :-|
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage

RĂ©pondre

Retourner vers « Notre santé en question »