Vous etes invites et vous pouvez nous rejoindre sur

Facebook : Debats sur MeteoNet previsions meteo, volcans, seismes, suivi solaire

Du 28 Janvier au 3 Février 2019

Prévisions et tendances à moyen terme jusqu'à 10 jours.

Modérateur : milou

Avatar du membre
chasseurd'orages37
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1170
Enregistré le : 20 oct. 2015, 00:37
Localisation : Tours ( 37 )

Du 28 Janvier au 3 Février 2019

Message par chasseurd'orages37 » 20 janv. 2019, 17:56

Encore un topic qui s'annonce fort int√©ressant √† lire et dynamique, apr√®s des semaines de calme il faut bien que √ßa bouge √† un moment donn√© ūüėÖ

D'un point de vue à très haute altitude, la faiblesse des vents zonaux et la propagation des anomalies NAM va être favorable à la poussée de puissantes dorsales aux hautes latitudes, on le remarque clairement en analysant la carte de GFS z100. L'étirement d'une longue et vaste dorsale d'altitude qui s'étendrait des Açores au Nord du Groenland. De plus, on observe une accalmie des vents zonaux à haute altitude depuis la mi Janvier, mais on remarque que ces vents vont petit à petit prendre une composante Est en se renforçant progressivement , indiquant ainsi un probable changement de la phase de la QBO qui se mettrait en phase Est. Si ces dorsales arrivent réellement à se mettre en place, cela peut occasionner plusieurs descentes dépressionnaires par flux de Nord sur une partie de notre continent.

Image

Image

Ce soir, le GFS est clairement représentatif de ce qu'il va se passer en haute altitude. On peut voir la mise en place d'un puissant anticyclone sur le versant Ouest de l'Atlantique, en s'étirant loin vers le Groenland. Les hauts géopotentiels vont également se propager vers les hautes latitudes avec la mise en place d'une très longue dorsale. En conséquence, cela occasionnerait l'ondulation d'un vaste minimum dépressionnaire calé sur la Scandinavie en direction de nos latitudes. En fin d'échéance, la dorsale d'altitude commencerait à se casser littéralement la figure avec la mise en place d'une seconde pulsions de hauts géopotentiels depuis le golfe du Labrador, elle prendrait progressivement de l'ampleur en se propageant une nouvelle fois vers le Groenland. Néanmoins, des hauts géopotentiels restant de l'ancienne dorsale pourraient s'infiltrer vers la Scandinavie, ce qui pourrait scinder en 2 parties, le vaste minimum dépressionnaire qui envelopperait le continent. Une première partie irait se calée sur le proche Atlantique, et la seconde se retirerait plus vers la Russie.

Un petit hic subsiste tout de m√™me sur ce genre de configuration, au d√©but de la descente de ces basses pressions vers nos latitudes, c'est un flux de Nord-Ouest oc√©anique et frais qui se mettrait en place, mais si ces basses pressions se mettent sur le proche Atlantique, l'air froid serait chass√© par un flux d'Ouest-Sud-Ouest plus radouci, m√™me si l'on resterait dans une certaine fra√ģcheur de saison. Avec ce genre de synoptique, la semaine s'annonce bien √©videmment perturb√© et on pourrait encore observer des chutes de neige principalement sur la partie Est de notre pays, mais il est encore beaucoup trop t√īt pour √©tablir des hypoth√®ses sur ce risque.

Image

CEP rejoint copieusement GFS mais on note tout de même quelques différences. La pulsion des hauts géopotentiels est moins importante que CEP, en cause, la présence de basses pressions parfois bien creuses au large du Labrador, limitant ainsi la propagation des HG vers les hautes latitudes. Néanmoins, l'Atlantique resterait dans une configuration de dorsale, permettant ainsi la descente de basses pressions vers notre pays. L'autre différence notable, le placement des basses pressions, contrairement à l'Américain, CEP voit un axe plus centrée sur notre pays alors que GFS voir un léger décalage plus à l'Ouest. CEP opte pour un flux de Nord-Ouest dominant frais mais se radoucissant en basse-couche vers l'Est du pays avec un flux s'orientant au Sud-Ouest.

Image

Les ensemblistes de GEM s'accordent avec le reste, on note pas trop de différences entre ces modèles. On a toujours cette importante anomalie dépressionnaire sur l'Ouest de l'Europe, et ces hautes pressions calées sur le bassin Ouest et Nord-Ouest de l'océan. Néanmoins, à l'arrière, d'autres dépressions pourraient affecter ces hauts géopotentiels, attendons de voir les prochaines mises à jour pour voir la réaction de la dorsale.

On notera un écart-type assez important concernant l'état de la masse d'air après le 30 Janvier, j'ai pris 2 exemples pour 2 villes différentes
  • Paris : Dans l'ensemble, on reste dans une masse d'air l√©g√®rement n√©gative, le run de contr√īle voit tout de m√™me une baisse plus prononc√©e des temp√©ratures apr√®s le 31 Janvier, alors que la moyenne des sc√©narios reste au neutre, m√™me si elle entrevoit une hausse lente mais progressive en arrivant vers la fin d'√©ch√©ance.
  • Marseille : On voit tout de m√™me une certaine diff√©rence entre le Nord et le Sud du pays. Avec le placement des basses pressions, la partie Sud du pays pourrait √™tre plus expos√© √† un flux de Sud-Ouest en basses couches avec une masse d'air plus positive en voyant la moyenne des sc√©narios, mais le run de contr√īle opte tout de m√™me pour quelques fluctuations n√©gatives, probablement √† cause de l'incertitude avec le flux de Nord-Ouest plus au Nord. La diff√©rence notable est que le Sud du pays pourrait √™tre exposer √† des remont√©es humides assez fr√©quentes dans l'ensemble quand on regarde les pr√©cipitations.
Image

Image
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image

creole
Administrateur
Administrateur
Messages : 1363
Enregistré le : 16 juil. 2010, 12:37
Localisation : Les Sauvages (69), sur la ligne de partage des eaux (710m)

Re: Du 28 Janvier au 3 Février 2019

Message par creole » 20 janv. 2019, 21:45

Bon sang, tu ne fais pas rire! [applaud.gif]
Merci Kévin pour cette excellente analyse, en espérant que cette dorsale de fin de mois tienne le choc! :chance:
C'est en forgeant que l'on devient forgeron!
On apprend souvent plus de ses erreurs que de ses professeurs!
Image

Avatar du membre
williams
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
Messages : 5122
Enregistré le : 23 avr. 2010, 11:53

Re: Du 28 Janvier au 3 Février 2019

Message par williams » 22 janv. 2019, 20:52

Contrairement à décembre 2018, voilà que janvier 2019 va avoir une anomalie de la moyenne des températures au-dessous de la normale.

Williams
Mon site : VOYAGE AU COEUR DE LA CLIMATOLOGIE :
http://la.climatologie.free.fr/

Image Image

Avatar du membre
chasseurd'orages37
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1170
Enregistré le : 20 oct. 2015, 00:37
Localisation : Tours ( 37 )

Re: Du 28 Janvier au 3 Février 2019

Message par chasseurd'orages37 » 23 janv. 2019, 16:55

La situation proposée par ces modèles est vraiment intéressante à étudier. Dans mes premières publications de ce topic, j'avais parlé de la mise en place d'une QBO en phase Est, il semblerait que cela se confirme. En se penchant sur la prévision de l'indice AO, il se trouve que l'on se dirige bel et bien vers une phase de AO-. Quand la QBO est en phase Est, les tourbillons polaires ont tendance à être plus faible et c'est ce qui favorise la venue d'une AO-. De toute manière, en regardant simplement la mise à jour des modèles, on remarque clairement 2 tendances :
  • Soit, un r√©gime de dorsale avec des hautes pressions permanente dans l'Atlantique et une anomalie d√©pressionnaire plus marqu√©e sur l'Europe. Je mentionne aussi la propagation des hauts g√©opotentiels jusque sur le Groenland. De plus, ce genre de r√©gime favorise l'enfoncement d'air froid cyclonique depuis l'Arctique vers la Scandinavie avec le placement des hautes pressions sur le bassin Nord Atlantique.
  • Seconde option, et c'est ce que voit certains mod√®les aujourd'hui, la mise en place d'un r√©gime d'anticyclone Groenlandais. On remarque la mise en place d'un tr√®s puissant anticyclone sur le Groenland d'ici la fin du mois, il semblerait assez stable malgr√© les puissantes d√©pressions qui onduleraient autour de lui. Mais la probabilit√© de la mise en place de ce r√©gime est moindre, en cons√©quences, le positionnement du courant jet trop au Nord, qui emp√™cherait l'installation des hautes pressions entre Groenland, Islande et mer du Nord, ainsi que la circulation nombreuse d'anomalies d√©pressionnaires sur le bassin Atlantique Nord.
Image

En commençant par GFS, suivi de près par sont // ( un peu moins pour la fin d'échéance ), comme je le disais, le régime de dorsale Atlantique semble plus probable, quand on regarde les anomalies à z500, on voit clairement une anomalie positive s'installer du Labrador au Groenland, alors qu'une anomalie négative concernera l'Europe ainsi que le Canada. L'anomalie présente sur le Canada va aider à la remontée d'un puissant anticyclone et à la propagation des hauts géopotentiels vers le Nord. Le puissant anticyclone qui remonterait le long du Labrador, voudrait venir s'associer à l'anticyclone Atlantique présent plus au Sud-Est, entre les Açores et l'extrême Ouest de l'Europe. Mais une anomalie d'altitude viendrait perturber ces hautes pressions empêchant toute fusion, de ce fait, l'anticyclone du Labrador va se retrouver pousser vers le Groenland, et de là, on commencerait à observer un blocage permanent de ces hautes pressions.

A partir de là, les choses vont commencer à nettement bouger. Les hautes pressions sur le proche Atlantique ont envies de vouloir progresser en direction de l'Europe, mais la mise en place du puissant anticyclone Groenlandais viendrait perturber ces hautes pressions puisqu'il occasionnerait la descente d'une puissante dépression d'Islande, qui viendrait onduler tranquillement vers la Scandinavie avant de descendre doucement vers le centre de l'Europe. L'anticyclone Atlantique devrait être dans une position d'écrasement avec l'appui de la dépression et la descente d'une nouvelle anomalie depuis le Nord de l'Atlantique, qui va être reprise dans la circulation de la dépression. Pour le début du mois de Février, on pourrait apercevoir la mise en place d'une vaste zone de basses pressions sur l'Europe qui irait s'étendre jusque sur la péninsule Ibérique. Entre le Canada et le bassin Atlantique, on remarquera un écart énorme de la pression, avec un puissant anticyclone remontant une nouvelle fois le long du Labrador ( 1046-1047 hPa ), et la circulation d'une grosse dépression sur le Nord du Canada ( 970-969 hPa ). On assisterait dans un premier temps à la mise en place d'une première dorsale qui serait assez vite écrasée par l'ondulation des basses pressions sur l'Europe Occidental. Mais pour la toute fin de ce topic, on voit également la possible mise en place d'une nouvelle dorsale provenant du puissant anticyclone remontant du Labrador, en cause, la circulation d'une nouvelle dépression sur la Canada qui pulserait les hauts géopotentiels bien au Nord. On notera également la mise en place d'un puissant anticyclone sur l'Est de l'Europe et la Russie, chose qui pourrait nous intéresser pour le prochain topic !!

Image

Image

Image

Quels conséquences sur notre pays ce genre de synoptique : Temps perturbé et froid dans l'ensemble. Avec ces basses pressions permanentes et ondulantes, flux de Nord à Nord-Ouest dominant. De ce fait, les perturbations qui accosteront notre pays vont très vite se confrontées à l'air froid, on pourrait donc assister à de nouvelles chutes de neige sur pas mal de régions, mais l'échéance est encore assez lointaine. Il se pourrait que début Février débutent sous les normales de saison, à suivre..

Image

Pour le d√©but d'√©ch√©ance, CEP rejoint gentiment l'Am√©ricain, cependant, il voit la dorsale beaucoup moins organis√©e. En cause, une activit√© d√©pressionnaire tr√®s pr√©sent sur le Nord de l'oc√©an avec des d√©pressions plus dynamiques qui arriveraient √† se conserver en descendant sous nos latitudes. Pour la fin d'√©ch√©ance, on remarque plusieurs choses qui n'apparaissent pas sur le GFS, o√Ļ alors de mani√®re tr√®s diffuse. Une premi√®re d√©pression viendrait se combler sur le proche Atlantique en cr√©ant une pulsion des hauts g√©opotentiels sur l'Europe centrale. La vaste zone d√©pressionnaire entrevue par l'Am√©ricain, semble moins prononc√©e avec un anticyclone Russe qui irait s'√©tendre jusque sur la Scandinavie, mais les √©carts-types sont assez importants. On reste dans la configuration d'un temps perturb√© et plus ou moins froid selon l'ondulation des d√©pressions avec un flux fluctuant entre Nord-Ouest et Sud-Ouest. ÔĽŅ

Image

Les ensemblistes de GEM prennent un tout autre chemin. La dépression présente sur l'Europe en début d'échéance devrait se combler dans le golfe de Gênes, alors que sur le Nord Atlantique, de puissantes dépressions devraient circuler. On assisterait à plusieurs plongement de talweg depuis la mer du Nord avant de se combler dans le bassin Méditerranéen. Néanmoins, il suit très bien GFS pour la fin d'échéance avec l'établissement de la dorsale sur l'océan, mais il entrevoit la descente d'une belle dépression sous nos latitudes. Une belle situation de froid et de neige une nouvelle fois proposée.

Si ce n'est que pour citer certains modèles, qu'on ne prend pas forcément en compte avec leur scénario, parfois, à la dérive, on retrouve JMA qui nous propose un début de topic sous l'effet d'un vent zonal à haute altitude mais de la présence de hautes pressions sur une partie de l'Europe. Cependant, l'appui des fortes dépressions présentent sur la Scandinavie pourrait arriver se frayer un chemin sous nos latitudes, et de véritables coulées froides pourraient s'opérer, on retrouve également la configuration de dorsale sur l'Atlantique. NAVGEM et CMA rejoignent un peu ce scénario de zonal, mais de manière plus dépressionnaire contrairement au modèle Japonnais.

Image

Image
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image

Avatar du membre
chasseurd'orages37
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1170
Enregistré le : 20 oct. 2015, 00:37
Localisation : Tours ( 37 )

Re: Du 28 Janvier au 3 Février 2019

Message par chasseurd'orages37 » 24 janv. 2019, 20:37

Des signaux très intéressants et désormais à garder à l'oeil. Même si ces derniers temps, il y avait déjà quelques signes, une zone barocline très intéressante pourrait se mettre en place au large de Terre-Neuve. Elle devrait être favorable à une puissante cyclogenèse qui occasionnera la naissance d'une belle dépression synoptique. Au fil des réactualisations, on remarque également que le courant jet garde le même positionnement, mais le point positif, c'est qu'il semble gagner en vigueur quand on regarde les les 3 derniers run GFS. Une situation qui pourrait apporter beaucoup d'agitation au vu de la trajectoire de la dépression, qui devrait venir progressivement se combler sur l'Ouest de l'Europe.

Un autre signal à garder à l'oeil, le développement d'une nouvelle dépression depuis le Sud du Groenland, très probablement le résultat d'un décrochage du véritable complexe dépressionnaire autour de la Scandinavie. Le plus intriguant, c'est l'évolution de sa trajectoire. Avec la poussée des hauts géopotentiels depuis le centre de l'Atlantique en direction du bassin Nord, le courant jet s'inclinerait en prenant un axe Nord-Ouest à Sud-Est. La dépression viendrait se confronter à de l'air subtropical remontant depuis l'Afrique elle qu'à l'arrière, elle apporterait sont lot d'air froid polaire, une situation favorable à une très bonne cyclogenèse. Elle viendrait ensuite se combler entre la péninsule Ibérique et le bassin Méditerranéen, apportant ainsi un flux d'air encore bien froid et continental, elle servirait en quelques sorte de " pompe à froid " au vu de sont positionnement final.

Image

Image

Image

On voit que GEM voudrait prendre le même chemin, mais celui-ci ne voit pas la seconde dépression. En fait, il voit la première dépression, plus creuse, venir se combler sur le pays avant d'entamer une ondulation jusqu'en péninsule Ibérique puis le bassin Parisien, tout en perdant de sa structure. Le point négatif, c'est qu'il ovit plus l'installation d'un flux zonal à tendance Sud-Ouest, une situation favorable à l'advection d'air océanique doux et humide.

UKMO viendrait-il √† s'accorder avec GFS ? C'est ce que laisse penser la r√©actualisation de ce soir, m√™me si l'intensit√© de la d√©pression est encore assez mal cern√©e. Ce qu'on r√©ellement constater, c'est qu'une importante cyclogen√®se devrait se mettre en place dans la fin du mois sur le bassin Atlantique, JMA, ICON et NAVGEM suivent d√©sormais le mouvement. Maintenant, reste √† savoir comment vont √©voluer ces d√©pressions, vont elles √™tre favorables √† de l'air froid continental o√Ļ au contraire √† de l'air plus oc√©anique et donc plus doux, √† suivre.
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image

Avatar du membre
chasseurd'orages37
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1170
Enregistré le : 20 oct. 2015, 00:37
Localisation : Tours ( 37 )

Re: Du 28 Janvier au 3 Février 2019

Message par chasseurd'orages37 » 26 janv. 2019, 17:51

Du fait de la proximité de l'échéance de ce topic, je propose ma dernière analyse :

Vers un temps parfois très perturbé :

1- Un début de semaine sous le signe d'un changement de temps :

Actuellement, une d√©pression assez esth√©tique et de bel envergure, se creuse au large de la Grande-Bretagne, elle devrait traverser le Royaume-Uni ces prochaines heures avant de continuer sa route en mer du Nord o√Ļ elle continuerait sont creusement pour enfin atteindre l'Allemagne en d√©but de semaine. On peut d√©sormais se porter sur les mailles fines pour jusqu'en milieu de semaine, √ßa va nous permettre d'y voir un peu plus clair et d'avoir un peu plus de pr√©cisions sur certaines choses.

En commen√ßant tout d'abord par WRF, comme dit plus haut, la d√©pression actuelle va se diriger vers l'Allemagne en tout d√©but de semaine, dans un m√™me temps, un minimum de basses pressions devrait commencer √† doucement prendre forme dans le golfe de G√™nes en se creusant continuellement jusqu'√† un stade o√Ļ elle ne baisserait pas en-dessous de la barre de 990 hPa. Elle devrait ensuite se combler progressivement en allant vers la mer Adriatique. Pendant ce temps-l√†, plus au Nord, un vaste complexe d√©pressionnaire va tout doucement s'organiser et devenir bien vaste. Alors qu'actuellement, nous connaissons un flux d'Ouest plus doux que ces derniers jours, le flux devrait basculer au Nord-Ouest lorsque la d√©pression va se d√©caler vers la mer du Nord et l'Allemagne. Les hautes pressions du proche Atlantique auront du mal √† revenir par l'Ouest √† cause des basses pressions trop pr√©sentes plus √† l'Est au Nord.

Avec le basculement du flux au Nord-Ouest, c'est un air froid maritime polaire qui devrait arriver sur notre pays. Cependant, on constate que c'est l'Est du pays qui devrait bénéficier du plus froid pour ce début de semaine contrairement à l'Ouest, mais le fond de l'air sera tout de même froid sur l'Ouest du pays.

Image

Maintenant, je vais me pencher sur un ph√©nom√®ne qui devrait nous int√©resser entre Mardi et Mercredi, et qui n'est pas pr√©vu depuis bien longtemps d√©sormais, si ce n'est que depuis hier d'ailleurs. Avec de l'air polaire arrivant du Nord-Ouest ( avec les d√©pressions ), et la pr√©sence d'air un peu plus subtropical avec la pr√©sence des hautes pressions vers les A√ßores, on devrait assister √† la mise en place d'une zone barocline de type frontal, pourquoi ? On constate un gradient thermique mod√©r√© √† fort ( Theta'W tr√®s contrast√©e sur quelques centaines de kilom√®tres, de l'ordre de 10-12¬įc d'√©cart ) et on observe une bande de tourbillon dans les basses couches caract√©ris√©e par un fort cisaillement horizontal du vent. Dans le m√™me temps, on remarque en effet, l'arriv√©e d'une branche de courant jet tr√®s rapide depuis l'Ouest-Nord-Ouest, alors qu'en basses-couches, on remarquera √©galement l'arriv√©e d'une petite branche de jet-gust qui va acc√©l√©rer le processus de cyclogen√®se. Un pr√©curseur √©galement favorable √† la vitesse de d√©veloppement de la d√©pression, la pr√©sence de talwegs d'altitude en aval des principales cha√ģnes de montagne, comme ici juste √† l'Est des Alpes sur le centre de l'Europe. On voit s'amorcer une trajectoire du centre d√©pressionnaire qui coupe le courant jet, ce qui signifie qu'il faut s'attendre √† un creusement de 15 hPa ou plus puisqu'il s'agit d'un facteur important pour un creusement poussif de la d√©pression, une d√©pression d'√©chelle sous synoptique puisque la cyclogen√®se prend forme dans une r√©gion o√Ļ les d√©pressions baroclines atteignent en g√©n√©ral le stade de comblement ( sortie de jet ).
  • Sc√©nario WRF 6z : L'onde en surface devrait appara√ģtre d√©s Lundi, mais le creusement ne devrait s'enclencher que dans la nuit entre Lundi et Mardi avec l'arriv√©e du courant jet par le Nord-Ouest. Dans la mi-journ√©e de Mardi, la d√©pression devrait d√©j√† avoir atteint les 995 hPa ( un creusement pas trop rapide en raison d'une anomalie de Tropopause peu marqu√©e ). Elle devrait arriver dans l'apr√®s-midi de Mardi par le Sud de la Bretagne en touchant directement la Vend√©e et Loire-Atlantique. Dans le courant de la soir√©e de Mardi, la d√©pression pourrait avoir atteint la barre des 980 hPa tout en passant sur pays en faisant un axe Poitou-Charentes, Limousin, Auvergne et Rh√īne-Alpes. C'est en arrivant entre le massif central et les Alpes que la d√©pression devrait se combler assez rapidement, dans la nuit de Mardi √† Mercredi, puisqu'elle va se confronter √† de nombreuses turbulences qui vont contrarier sa structure, et elle ne sera plus aliment√© pour pouvoir poursuivre sont creusement.
  • Sc√©nario ARPEGE 12z : Il entrevoit √©galement le creusement dans la nuit entre Lundi et Mardi, en arrivant cependant avec un peu plus de retard sur le Sud Bretagne, il mise plus sur la fin de journ√©e de Mardi contrairement √† WRF qui voit l'arriv√©e d√©s la mi-journ√©e. Elle traverserait notre pays dans la journ√©e de Mercredi en prenant un autre axe allant du Poitou-Charentes, Centre, √éle-de-France et Hauts-de-France en fin de journ√©e de Mercredi. Le creusement serait peut-√™tre un peu plus important ( jusqu'√† 975 hPa ) en raison d'une anomalie de Tropopause un peu plus marqu√©e que WRF. Le GFS//, contrairement √† sont fr√®re GFS qui ne voit quasiment pas grand chose, entrevoit √©galement la m√™me chose que ARPEGE, mais c'est la trajectoire qui diverge plus au Nord, en passant plus vers les r√©gions Normandes avant d'aller vers les Hauts-de-France.
Image

Image

Image

En gardant WRF comme appui pour finir le début-milieu de semaine, la dépression irait se combler vers les Alpes tandis qu'on remarque un décrochage qui irait vite se diriger dans le golfe de Gênes, on devrait donc voir la nouvelle mise en place d'une vaste zone de basses pressions entre le golfe de Gênes et la mer Adriatique. Après le passage de la dépression sur notre pays, le flux devrait de nouveau s'orienter au Nord-Ouest, mais que temporairement puisque celui-ci devrait basculer au Sud-Ouest avec l'arrivée d'une dépression déjà bien aboutie près de la Grande-Bretagne, qui va nous intéresser pour la fin de ce topic, mais c'est à partir de ce moment-là que l'incertitude devient plus grande.

Pour terminer, voyons ce qu'apporterait toute cette synoptique en terme de temps sensible sur le pays. Apr√®s le passage d'un faible front mal organis√©, qui apportera un peu de neige sur les r√©gions de l'Est Lundi, l'arriv√©e de la d√©pression sur notre pays Mardi nous propose un sc√©nario tout √† fait " dantesque " selon certains sc√©narios. Un front froid tr√®s actif devrait toucher notre pays dans la journ√©e de Mardi jusque dans la nuit avant de s'√©vacuer par les fronti√®res de l'Est, l'activit√© du front serait plus faible au Nord de la Loire. N√©anmoins, au contact d'un air d√©j√† bien refroidie, la perturbation pourrait apporter de bonnes chutes de neige sur quelques r√©gions allant des Pays-de-la-Loire au Centre, en passant par la Bourgogne ( Limousin et Auvergne dans lot bien sur ) puis Franche-Comt√© et Rh√īne-Alpes. Apr√®s, le sc√©nario ARPEGE entrevoit une tout autre situation avec une perturbation active concernant bon nombre de nos r√©gions apportant de bons cumuls de pluie, l'axe neigeux serait quasiment le m√™me mais d'autres r√©gions seraient concern√©es notamment les r√©gions Normandes, le bassin Parisien, les Hauts-de-France et le Nord-Est. Pour l'instant, on ne peut pas √©tablir de cumuls neigeux puisque l'intensit√© du front va bien √©videmment changer dans les prochains run, tout comme la trajectoire et l'intensit√© de la d√©pression.

Et enfin pour finir, un point sur ce qu'on doit s'attendre au passage de la d√©pression sur notre pays. WRF voit un coup de vent classique pour la saison sur le Centre-Ouest et le Sud-Ouest, avec des rafales pouvant atteindre les 100 km/h pr√®s des c√ītes, et jusqu'√† 80-90 km/h dans les terres. Cependant, ARPEGE voit un sc√©nario beaucoup plus dynamique, o√Ļ le vent pourrait souffler en temp√™te pr√®s des c√ītes, et pouvant fort voir violent dans les terres. Pr√®s des c√ītes, les 120 km/h peuvent √™tre atteints, le Centre-Ouest et une partie du Nord-Ouest peuvent voir des rafales jusqu'√† 90-100 km/h dans les terres. Ailleurs, les rafales seront moindres mais pouvant √™tre fortes.

Image

2- Fin de semaine et week-end dépressionnaire :

En reprenant les mailles larges, en commen√ßant par GFS 12z, on voit l'arriv√©e d'une vaste d√©pression par le Nord-Ouest, qui , pour le week-end, se dirigerait vers le centre de l'Europe o√Ļ l'on assisterait √† la mise en place d'un vaste complexe d√©pressionnaire. Avec une activit√© d√©pressionnaire trop importante sur le bassin Nord-Atlantique, la dorsale d'altitude aurait finalement du mal √† se mettre en place. On resterait dans la dominance d'un flux zonal √† tendance Sud-Ouest. Un zonal tout de m√™me frais et humide puisqu'on est quand m√™me sur du -4¬įc √† 850 hPa. Malgr√© le d√©fil√© de perturbations, la neige ne devrait faire son apparition qu'en montagne. Le GFS// 6z n'est pas trop du m√™me avis avec une masse d'air un peu plus froide et donc un risque de neige en plaine un peu plus important. ICON prend la m√™me route mais avec un flux plus orient√© au Nord-Ouest tout aussi froid.

CEP 0z s'accorde sur la m√™me longueur d'onde pour le moment, mais la diff√©rence est qu'il entrevoit un basculement du flux du Nord au Nord-Ouest pour la toute fin d'√©ch√©ance avec la pouss√©e d'une dorsale sur le proche Atlantique jusque sur le Sud de l'Islande puisque l'activit√© d√©pressionnaire de l'Atlantique se confinerait sur le flanc Nord-Ouest du bassin, laissant ainsi place √† la propagation des hauts g√©opotentiels vers le Nord. Notre masse d'air resterait relativement fra√ģche avec toujours de l'air frais oc√©anique qui proviendrait de l'Ouest avant de venir du Nord-Ouest et du Nord. UKMO suit de pr√®s GFS mais on voit qu'il entrevoit une dorsale mieux form√©e et qu'il pourrait prendre le m√™me chemin que CEP, il faudra suivre l'√©volution de cette dorsale sur les prochains runs. GEM s'alligne avec CEP tout doucement mais avec une dorsale plus orient√©e vers l'Europe et des basses pressions un peu moins dynamiques sur notre continent.
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image

Répondre

Retourner vers ¬ę¬†Pr√©visions nationales √† moyen terme¬†¬Ľ