Vous etes invites et vous pouvez nous rejoindre sur

Facebook : Debats sur MeteoNet previsions meteo, volcans, seismes, suivi solaire

Du 21 au 27 Janvier 2019

Prévisions et tendances à moyen terme jusqu'à 10 jours.

Modérateur : milou

RĂ©pondre
Avatar du membre
chasseurd'orages37
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1170
Enregistré le : 20 oct. 2015, 00:37
Localisation : Tours ( 37 )

Du 21 au 27 Janvier 2019

Message par chasseurd'orages37 » 14 janv. 2019, 22:10

Un topic qui s'annonce particulièrement intéressant pour ces prochains jours au vu des différents scénarios proposés; Certains vendent du rêve, certains ne donnent pas envie mais ça va être un vrai régal, enfin de l'action avec des semaines de calme plat.

Ce qui va potentiellement nous intéresser sur le GFS, c'est l'activité dans la zone du golfe de Labrador. Le 12z de ce soir est très intéressant, une très puissante zone barocline devrait se mettre en place le long des côtes Est des USA jusque dans le golfe du Labrador. Avec la remontée d'air subtropical par le Sud, et l'arrivée d'air d'origine polaire depuis le Canada, c'est une véritable bombe que nous propose l'Américain. Tout cela bien évidemment conjugué à un puissant courant jet en altitude. On assisterait donc très vite à la mise en place d'une cyclogenèse puissante donnant naissance à un belle dépression synoptique.

Image

La dépression va ensuite se diriger vers le bassin Nord Atlantique. Pendant ce temps-là, un vaste complexe dépressionnaire va doucement prendre forme et s'activer vers la Scandinavie. Il n'aura pas trop de mal à prendre forme puisque l'anticyclone Atlantique restera bien retiré des Açores, en tort, le positionnement de la puissante dépression du Labrador qui va faire appuie et empêcher la propagation des hautes pressions plus au Nord. La dépression du Labrador serait ensuite reprise par l'ondulation du complexe dépressionnaire sur la Scandinavie.

Un complexe très dynamique suite à la mise en place d'un puissant courant jet en altitude rectiligne et légèrement ondulant. Il va être également favorable au renforcement du creusement de la dépression qui va se joindre au vaste complexe. Un courant de Nord-Ouest devrait affecter notre pays pendant plusieurs jours puisque le courant en altitude va plonger progressivement vers la Méditerranée en faisant glisser la dépression vers le continent Européen. De ce fait, c'est une vaste dépression très creuse qui va se mettre à onduler sur la Scandinavie alors que sur le proche Atlantique, c'est un régime de dorsale qui va se mettre en place avec l'étirement des hautes pressions jusque vers le Sud du Groenland. De ce fait, ce ne peut-être que bénéfique pour nous puisque la vaste dépression pourra s'étendre doucement mais surement vers l'Europe.

Image

Image

Le talweg qu'on peut remarquer ( de faible amplitude ) qui s'étire jusqu'en Afrique du Nord, va devenir plus important et plus dynamique. Il concernerait l'ensemble du continent Européen, alors que la vaste dépression devrait entamer un phase de comblement. En cause, l'anticyclone va se scinder en deux sur l'Atlantique avec la mise en place d'une nouvelle activité dépressionnaire sur le Nord Atlantique, qui pourrait occasionner la remontée d'une dorsale à l'arrière de la dépression Scandinave. Mais la dorsale ne serait pas assez puissante puisque la dépression présente sur le Nord Atlantique pourrait réussir à se frayer un chemin faisant replier l'anticyclone vers le Sud. Mais cependant, le 12z montre la naissance d'une nouvelle anomalie anticyclonique sur la Scandinavie au sein de hauts géopotentiels encore présents grâce à une dorsale de faible amplitude. La dépression Scandinave s'isolerait progressivement sur l'Europe.

En se concentrant un peu plus sur notre pays, on observe un début et milieu de semaine marqué sous le signe de plusieurs pulsions d'air doux en basses-couches en raison d'un flux de Nord-Ouest océanique dominant. Bien évidemment, cela correspond au passage de plusieurs perturbations, parfois bien actives. On remarque également que les gradients de pression se trouveront resserrés avec le puissant anticyclone Atlantique et le vaste complexe dépressionnaire Scandinave, le pays serait donc sous l'influence d'un flux de Nord-Ouest rapide et donc favorable à du vent parfois fort.

Image

Le week-end serait ensuite marqué par la mise en place d'un flux de Nord avec le glissement de la vaste dépression sur l'Europe et de l'étirement d'une dorsale d'altitude sur le proche Atlantique. Mais pour le moment, on remarque une grosse incertitude puisque effectivement, un flux de Nord devrait s'installer, mais au vu de la proximité des hautes pressions avec l'étirement de la dorsale en altitude, l'air plus doux et océanique pourrait également faire de la résistance plus à l'Ouest. La coulée froide pourront donc plus se concentrer sur l'Est du pays et le reste de l'Europe, plutôt que de concerner l'ensemble du continent. Mais ceci demande à attendre les prochaines réactualisations du GFS.

Image

Maintenant, regardons un peu ce que nous propose notre Européen CEP. Je crois qu'il a taper fort cette fois-ci, puisqu'il propose un scénario dynamique et ne s'accorde pas du tout avec le 12z de notre GFS. On a l'anticyclone Atlantique qui pourrait s'avérer bien puissant mais mal positionné, le seul point commun qu'on trouve entre CEP et GFS sur ce 12z, c'est cette puissante dépression calée sur le Nord Atlantique. Le hic reste sur la trajectoire de celle-ci. CEP nous propose une trajectoire avec plein sur notre pays avec une phase de comblement, et l'on aurait pas à faire à simple petite dépression comme on connait habituellement quand elles passent sur la Grande-Bretagne, mais là, sont creusement pourrait s'opérer sous la barre des 980 hPa. Mais on peut remarquer sur les runs ensemblistes, qu'il y a tout de même un gros écart-type au vu de l'échéance lointaine. Mais ceci est toujours intéressant à prendre en compte, peut-être les premiers signes précurseurs d'une situation favorable au développement d'une tempête. Mais vu comment CEP semble s'isoler, j'ai bien peur qu'il ne s'agisse que d'un simple run isolé, à moins que GFS le rejoigne petit à petit mais pour le moment j'y crois pas trop.

Tout à l'opposé de GFS, au vu du positionnement de la dépression, le déterministe de CEP entrevoit un flux de Sud-Ouest doux et humide qui se mettrait en place sur le pays, un scénario pas du tout favorable aux hivernophiles. Le pays se trouverait avec des températures bien supérieures à la normale avec un temps très perturbé.

Image

Et pour finir en beauté, et là ça plaira aux hivernophiles bien sur, c'est les ensemblistes de CMC-GEM. En fait, ils semblent se concorder peu à peu avec CEP, mais avec encore plus d'excès. Une puissante dorsale d'altitude se mettrait en place sur l'Atlantique alors que l'Europe se retrouverait enfouie sous un vaste complexe dépressionnaire très large qui irait ensuite s'étendre sur l'ensemble du bassin Atlantique. Un scénario pour le peu, peu probable du tout, qui n'apporterait que de fluctuations entre de l'air doux à l'approche de perturbations, et de nombreux retour d'Est. C'est tout ce qu'on peut tirer de ce modèle pour le moment.

Image
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image

Avatar du membre
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
Messages : 6422
Enregistré le : 28 nov. 2009, 14:49
Localisation : Plein Sud
Contact :

Re: Du 21 au 27 Janvier 2019

Message par FredTDF » 15 janv. 2019, 07:44

Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage

Avatar du membre
chasseurd'orages37
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1170
Enregistré le : 20 oct. 2015, 00:37
Localisation : Tours ( 37 )

Re: Du 21 au 27 Janvier 2019

Message par chasseurd'orages37 » 15 janv. 2019, 21:06

Les mises à jour de CEP donne l'eau à la bouche, le point intéressant à noter c'est qu'il entrevoit ces scénarios depuis plusieurs runs maintenant, on aurait pu penser qu'il s'agissait d'un simple run isolé mais tout compte fait, il prend un peu le chemin que proposait GEM hier soir, même si celui-ci à littéralement changé mais ils envisagent tout deux la même configuration synoptique.

On remarque très nettement sur CEP le plongement de la dépression vers le bassin Méditerranéen, elle devrait se combler assez rapidement. A l'arrière, une puissante dorsale d'altitude se mettrait en place, d'où le fait qu'elle s'isolerait assez rapidement, de plus, la cellule anticyclonique des Açores présenterait un étirement jusque vers la Grande-Bretagne. C'est un vaste minimum dépressionnaire qui concernerait le continent Européen avec le comblement de la dépression en Méditerranée. Mais cependant, une nouvelle dépression active prendrait forme vers Terre-Neuve, elle piloterait un très long talweg sur l'Ouest du bassin Atlantique, ce qui ne devrait pas rester sans conséquences puisqu'on peut voir la dorsale d'altitude se scinder complètement avec le plongement de ce talweg vers les Açores, de plus, l'anomalie d'altitude présente en Méditerranée pourrait entamer une propagation vers l'Ouest obligeant ainsi les hautes pressions à remonter vers le Nord de l'océan, entre Groenland et Grande-Bretagne.En fait, le CEP semble modéliser un scénario de type " Polar lows ". Des descentes d'air arctique très froid ( à tout niveaux ) qui atteignent des mers beaucoup plus chaudes ici au niveau des Açores ) . Le suradiabatisme devient très fort et la masse d'air très instable. Ce genre de situation peut aboutir à des cyclogenèses marquées, comme on peut le voir avec la naissance d'une vaste dépression au niveau des Açores, qui devrait venir s'associer avec les basses pressions Européennes, créant ainsi un large complexe dépressionnaire.

Concernant GEM, il change totalement d'hier soir bien évidemment, mais le scénario ressemble un peu à l'Européen. On a toujours le plongement de la dépression vers le bassin Méditerranéen. Les points différents sont que la dorsale entrevue par CEP n'est pas du tout visible sur GEM, ensuite, la dépression irait s'isoler plus vers le Sud-Est de l'Europe puisqu'un autre anticyclone viendrait se mettre en place sur le Nord-Est de l'Europe. Mais le pays resterait sous l'influence dépressionnaire avec des basses pressions omniprésentes sur le Nord de l'océan. L'anticyclone Atlantique aurait du mal à revenir avec l'étirement de plusieurs talwegs en altitude qui concerneront l'Ouest de l'Europe.

La dernière différence que l'on peut noter sur ces 2 modèles, c'est le différents flux proposés. CEP nous propose un flux continent d'Est permanent, froid et humide, pouvant être favorables à une véritable offensive hivernale sur l'ensemble du pays. GEM lui, voit également l'arrivée d'air froid, mais plus océanique, par flux de Nord-Ouest. Cependant, pour le milieu d'échéance, avec le plongement de plusieurs talwegs, le flux en altitude s'orienterait secteur Sud-Ouest, et de l'air plus doux pourrait remonter depuis la péninsule Ibérique.

Image

Image

Image

Pour finir, GFS va t'il progressivement rejoindre CEP ? On a la même configuration qui se profile avec le plongement des basses pressions vers la Méditerranée, de plus, on a aussi l'étirement de cette puissante dorsale vers le Nord, et cette fois-ci en direction de la Scandinavie. Mais contrairement à l'Européen, elle réussirait à résister à la pression des autres basses pressions et le minimum calé en Méditerranée pourrait se retrouver encercler par une puissante cellule anticyclonique. Point positif pour les hivernophiles, avec le positionnement des basses pressions en Méditerranée et le placement de l'anticyclone sur l'Europe, il s'agirait d'une configuration permettant des retours d'Est permanents, à voir s'ils seront humides ou sec selon le placement des centres d'action.

Les mises à jours du modèle Allemand ICON est à surveiller également puisqu'il a tendance à vouloir prendre le même chemin que GEM, mais l'incertitude est grande par rapport au placement des hautes pressions sur l'Atlantique, si c'este elles qui vont l'emporter ou si ce n'est que le contraire.

Image
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image

creole
Administrateur
Administrateur
Messages : 1363
Enregistré le : 16 juil. 2010, 12:37
Localisation : Les Sauvages (69), sur la ligne de partage des eaux (710m)

Re: Du 21 au 27 Janvier 2019

Message par creole » 16 janv. 2019, 16:32

Allez, les importantes sorties du soir arrivent et il convient de surveiller certains éléments sur cette période charnière:

Image

En premier lieu, l'anomalie Atlantique et son interaction avec la puissante dépression en sortie du Labrador.
Plus la dépression parviendra à aller chercher cette anomalie et plus la dorsale crée par ce mouvement sera puissante et orientée vers l'Islande.
Si les modélisations de ce matin étaient moins jolies, c'est parce que CEP voit cette anomalie trouver une issue vers le sud et ne pas être totalement reprise par la dépression et c'est pire sur GFS puisque cette anomalie se livre entièrement à la dépression, ne ralentissant pas le flux d'ouest et rabattant les hautes pressions en notre direction.

Car, de notre côté, c'est une belle dépression venue d'Islande qui n'attend que de glisser puissamment sur nous et, plus la dorsale sur l'Atlantique sera consistante et ralentira le flux d'ouest, plus elle pourra massivement descendre sur nous et surtout lever des hauts-géopotentiels sur le nord du bassin Atlantique.

Ces hauts-géopotentiels sont la clé de la suite de cet épisode car ils vont venir "verrouiller" la dorsale Atlantique.
Et entre une accroche entre la mer Baltique et l'Islande, le résultat sera bien différent pour nous et les possibilités futures également.
Alors on sert les fesses et on espère alors que surgit un nouveau gros potentiel dans cet hiver pour le moment frustrant pour l'Hexagone.
C'est en forgeant que l'on devient forgeron!
On apprend souvent plus de ses erreurs que de ses professeurs!
Image

Avatar du membre
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
Messages : 6422
Enregistré le : 28 nov. 2009, 14:49
Localisation : Plein Sud
Contact :

Re: Du 21 au 27 Janvier 2019

Message par FredTDF » 16 janv. 2019, 18:06

Les modèles sont affolants pour le 23 janvier :
gfs-23janvier2019.png
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage

pacien
Confiant
Confiant
Messages : 161
Enregistré le : 21 févr. 2018, 18:12
Localisation : Isère
Contact :

Re: Du 21 au 27 Janvier 2019

Message par pacien » 16 janv. 2019, 18:54

Est-ce qu'il faut vraiment regretter que l’Atlantique nous protège de l’abondante neige qui tombe à l'est ? Oui, si c'est pour contrarier le GIEC et la taxe carbone. :P
les cumuls à Hochfilzen qui battent tous les records sur 15 jours avec ... 4,51 m de cumul de neige ! Un record sur les 100 dernières années.
https://actu.lachainemeteo.com/actualit ... iche-49690
Pacien Moulin, entre réalisme et fiction climatique.

Image

creole
Administrateur
Administrateur
Messages : 1363
Enregistré le : 16 juil. 2010, 12:37
Localisation : Les Sauvages (69), sur la ligne de partage des eaux (710m)

Re: Du 21 au 27 Janvier 2019

Message par creole » 20 janv. 2019, 23:04

Salut Ă  tous!
La dépression pluvio-neigeuse qui arrive sur nous n'amènera donc pas tout de suite de situation remarquable sur l'Hexagone, la faute à un couloir dépressionnaire qui ne se referme pas au sud du Groenland et empêche ainsi la jonction entre la dorsale Atlantique et les hauts-géopotentiels qui stationnent le long des côtes est-Groenlandaises:

Image

On sera ainsi tentés de regarder à court terme si cette petite perturbation nord-Britannique parviendra à glisser jusqu'à nous et à ramener un peu d'humidité et surtout à maintenir une certaine fraicheur sur la façade est du pays.
La tendance ce soir est néanmoins à une reprise de cette perturbation par la prochaine dépression qui va gagner en intensité sur le nord du bassin Atlantique et laisser derrière elle un large thalweg au large des Açores.

Par la suite, les modèles diffèrent très rapidement, car dès +120h, de nombreux éléments deviennent versatiles et cela aura de grandes conséquences pour nous:

Image

En effet, le thalweg Açorien va laisser derrière lui une goutte froide qui, en s'isolant, va forcer les hautes pressions du golfe de Gascogne à repartir au large.
Ce thalweg va en profiter pour glisser jusqu'à nous et ouvrir la voie à une descente de la puissante dépression nord-Atlantique au moment même où une dépression en sortie du Labrador tentera de soulever en une nouvelle dorsale les hautes pressions Atlantiques.
Cette goutte froide, le glissement du thalweg, la formation (ou non) d'une nouvelle dorsale combiné à un maintien au nord de la Scandinavie des hauts-géopotentiels présumeront des nouvelles possibilités hivernales au cours du prochain week-end.

Alors, rapide redoux avant de nouvelles sensations?
La situation reste dynamique et passionnante Ă  suivre! :langue3:
C'est en forgeant que l'on devient forgeron!
On apprend souvent plus de ses erreurs que de ses professeurs!
Image

RĂ©pondre

Retourner vers « Prévisions nationales à moyen terme »