Vous etes invites et vous pouvez nous rejoindre sur

Facebook : Debats sur MeteoNet previsions meteo, volcans, seismes, suivi solaire

Chaleur et interprétations

Entre réchauffement et refroidissement, quelle sera l'évolution du climat de demain?

Modérateurs : cartesien66, williams

pacien
Confiant
Confiant
Messages : 159
Enregistré le : 21 févr. 2018, 18:12
Localisation : Isère
Contact :

Re: Chaleur et interprétations

Message par pacien » 04 nov. 2018, 20:38

La Terre serait déjà un enfer si on écoutait le GIEC. Il y a heureusement des journalistes qui creusent, épluchent les documents et trouvent d'autres sources scientifique plus crédible que le GIEC. Tu dis toi même que le réchauffement par les GES n'est que partiellement en cause donc... alors quelle importance a leur baratin ? Faute de mieux, l’hypothèse du réchauffement du système solaire me semble la plus crédible.
Les politiques rabâchent que les carburants font monter la température et qu'il faut augmenter les taxes pour réduire le réchauffement, ce qui a l'air raisonnable, comme la limitation à 80kmh.
Si on oubli les milliards que ça rapporte, quel est le rapport avec le réchauffement climatique pour la ponction sur les retraites, les plus-values d'HLM, les industries du papier, gîtes géothermiques, les PV, surtaxation des entrepôts... Macron veut un maximum d'argent, le réchauffement ressemble surtout un bon prétexte.
Est-ce que les politiques auraient des raisons de mentir : des milliards. Est-ce que les politiques mentent parfois dans l'intérêt supérieur de la nation, l’économie, les exemples ne manquent pas avec du recul. Les dirigeants peuvent aussi être de bonne foi et dire qu'ils ont confiance dans le GIEC. Mais pourquoi est-ce que le GIEC manipulerait les informations s'il est dépolitisé et sans but commercial ? Est-ce qu'il y aurait autant de détracteurs sans raison ! Quand on creuse un peu, est-ce que la réputation douteuse du GIEC ne devrait pas interroger les politiques ! Pourquoi est-ce que nos médias s'alignent autant sur la thèse officielle et méprisent d'autres thèses, comme un coup de chaud solaire ?
Mais si on supprime le échauffement climatique anthropique comme justification, dans quel état serait l’économie ? Écologiquement, il y a pourtant un besoin urgent de réagir, mais nous ne sommes pas les principaux pollueurs !
Les hypothèses scientifiques sont invérifiables rapidement, économiquement le réchauffisme brasse des milliards. Il peut aussi y avoir de la fumée sans feu. ;-)
Même le Giec doit désormais reconnaître que la température de la Terre n’augmente plus depuis quinze ans. "Simple pause", nous réplique-t-on toujours : "lorsque le réchauffement climatique va revenir se venger, vous allez voir ce que vous allez voir."
http://leplus.nouvelobs.com/contributio ... siste.html

le plus intéressant :
rappelons qu’en 2012, plusieurs articles paraissaient, y compris dans la presse nationale très embêtée d’avoir à admettre que plusieurs sources concordaient pour aboutir à la conclusion que le réchauffement climatique semblait malencontreusement en pause depuis 16 ans....
ainsi que d’avoir déployé « des efforts pour discréditer la notion de pause dans le réchauffement et pousser la publication de son papier à temps pour influencer les délibérations internationales sur les politiques climatiques »...
Bref, la pause a bel et bien eu lieu.
Et cette pause, absolument imprévue dans les modèles, nous force à admettre que nous ne savons pas ce qui a déclenché le réchauffement climatique observé depuis le courant des années 80.
https://www.contrepoints.org/2017/02/10 ... -bien-lieu

le cinquième rapport du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), qui portait sur des données recueillies jusqu'en 2012, faisait état d'un léger ralentissement du réchauffement à partir de 1998.
Le giec comme référence
https://www.pourlascience.fr/sd/climato ... t-8706.php
Modifié en dernier par pacien le 08 déc. 2018, 14:46, modifié 2 fois.
Pacien Moulin, entre réalisme et fiction climatique.

Image

Avatar du membre
williams
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
Messages : 5121
Enregistré le : 23 avr. 2010, 11:53

Re: Chaleur et interprétations

Message par williams » 06 nov. 2018, 00:07

Oui le réchauffement par les GES n'est que partiellement en cause mais il est vrai que cela a de l'importance de diminuer l'émission de CO2. Mais il faut voir comment cela est fait. Car ce que Macron et les anciens présidents ont lancer avec cette taxe carbone cela va rien changer puisque les carburants sont indispensable pour ce déplacer (travail, les courses, les transports des marchandises,...). Donc tant qu'il n'y aura pas d'autres moyens de locomotions avec un carburant écologique sans que pour tout ceci les prix soient très chère alors rien ne changera.

De plus que l'argent de cette taxe carbone n'est pas utilisé pour l'écologie tel comme il avait été dit puis comme son nom le laisse croire. Car 80 % de l'argent des taxes des carburants vont dans la caisse de l'état pour qu'après ils le dépensent en assiettes, en piscine voir même dans tout leurs trajets en émettant plus de CO2 que nous alors qu'ils nous disent d'émettre moins de CO2 suivant cette taxe ! !

Quand tu dis : "nous ne sommes pas les principaux pollueurs" que veux-tu dire par "nous" ??

Williams
Mon site : VOYAGE AU COEUR DE LA CLIMATOLOGIE :
http://la.climatologie.free.fr/

Image Image

pacien
Confiant
Confiant
Messages : 159
Enregistré le : 21 févr. 2018, 18:12
Localisation : Isère
Contact :

Re: Chaleur et interprétations

Message par pacien » 06 nov. 2018, 20:45

C'est chez NOUS que les taxes ont explosées, au pays de Macron, notre niveaux de pollution est pourtant ridicule à coté des USA, Chine, Allemagne !
Pour continuer le raisonnement, je me reprends :
Dans l'absolue le réchauffement climatique reste faible même s'il est rapide. L'explosion de la démographie, des villes, du bétonnage, du transport, de l’énergie, du chauffage continu, la climatisation, l'industrialisation massive, le déboisement... sont autant de points chauds qui doivent avoir une influence pas négligeable !
"S'il" y a une rapidité de réchauffement sans précédent, les conséquences de l'explosion démographique et de l'industrialisation... ont pour moi au moins autant d'impact sur le réchauffement que le CO2. L’admettre obligerait l'occident à ralentir l'expansionnisme avec de lourdes conséquences économiques. Comme d'habitude l'économie passera donc avant le reste et personne ne voudra d'une révolution pour que ça change, pas même les médias !
Modifié en dernier par pacien le 07 nov. 2018, 18:51, modifié 1 fois.
Pacien Moulin, entre réalisme et fiction climatique.

Image

Avatar du membre
genepi
V.I.P.
V.I.P.
Messages : 574
Enregistré le : 25 avr. 2010, 07:09

Re: Chaleur et interprétations

Message par genepi » 07 nov. 2018, 13:30

Totalement d' accord avec toi !
Le capitalisme est devenu, et de loin , la première religion du monde !!! :amen: :amen: :amen:
ImageImage

pacien
Confiant
Confiant
Messages : 159
Enregistré le : 21 févr. 2018, 18:12
Localisation : Isère
Contact :

Re: Chaleur et interprétations

Message par pacien » 11 nov. 2018, 20:54

Il y a trois raisons pour dire que le soleil a une influence majeure sur le climat et sur le réchauffement climatique.
Que ce soit dans l'histoire, la préhistoire ou encore avant il y a des observations, traces, documents qui indiquent cette influence pour des refroidissements et des réchauffements.
Deuxième raison dans le message du 2/11/18 :
Pour d'autres "scientifiques" la Terre se réchauffe comme les autres planètes du système solaire. Et si ce n'est pas l'anthropie de la Terre qui chauffe le système solaire, il y a de fortes chances pour que le responsable du réchauffement global, et de la Terre, soit un des cycles du soleil ou éventuellement une supernova
http://secretebase.free.fr/cycle/rechau ... fement.htm
C'est ce qu'affirme aussi Richard C. Hoagland d’après des informations de la NASA. Pour d'autres, le système solaire se réchauffe à cause du rapprochement d'une planète géante, ce qui confirme un réchauffement global et pas seulement de la Terre.
Troisième raison : si le soleil peut réchauffer la Terre, il peut aussi la refroidir ! C'est ce qu’affirme Valentina Zharkova en étudiant les champs magnétiques du soleil, et prévoit pour bientôt un important refroidissement de la Terre.
http://www.laterredufutur.com/accueil/l ... m-solaire/

Mais il n'y a pas que le soleil, depuis les a70 on sait qu'un réchauffement peut provoquer une modification du Golf stream puis un refroidissement pour l’hémisphère nord. On sait moins qu'un refroidissement peut avoir les mêmes effets durables pour notre hémisphère, ce qui amplifiera l'effet solaire.
L'événement climatique de 8200 BP est l'expression employée par les climatologues pour décrire la chute brutale des températures qui s'est produite environ 8 200 ans avant le présent (BP), ou environ 6 200 ans av. J.-C. Cette anomalie climatique s'est ensuite prolongée durant deux à quatre siècle ...
Ce refroidissement serait dû essentiellement à un apport majeur d'eau glacée dans l'Atlantique en raison de l'effondrement final de la calotte glaciaire des Laurentides qui recouvrait une grande partie de l'Amérique du Nord. Lors du réchauffement climatique du début de l'Holocène de gigantesques lacs issus de la fonte des glaces se sont formés dans ces régions. À la suite de l'effondrement de barrages naturels, deux de ces lacs, le lac Ojibway et le lac Agassiz, se seraient brutalement déversés dans l'océan Atlantique
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89v%C ... de_8200_BP
D’après les messages précédents GIEC et politiques ont leur logique, malgré une convergence vers un refroidissement. Mais le comportement des médias occidentaux me rappel un peu trop leur collaboration durant la guerre d'Irak où les mensonges et fausses preuves ont provoqué des morts par centaines de milliers dans une impunité totale ! Vive le capitalisme :snif:
.
Modifié en dernier par pacien le 08 déc. 2018, 14:53, modifié 1 fois.
Pacien Moulin, entre réalisme et fiction climatique.

Image

pacien
Confiant
Confiant
Messages : 159
Enregistré le : 21 févr. 2018, 18:12
Localisation : Isère
Contact :

Re: Chaleur et interprétations

Message par pacien » 17 nov. 2018, 12:29

Pour moi la taxe carbone et le réchauffisme sont surtout une arnaque financière ! Si les français étaient mieux informés, est-ce qu'il y aurait beaucoup plus de gilets jaunes ? :-/
Pacien Moulin, entre réalisme et fiction climatique.

Image

algaillard
Invité de passage
Invité de passage
Messages : 1
Enregistré le : 25 nov. 2018, 21:47

Re: Chaleur et interprétations

Message par algaillard » 25 nov. 2018, 22:14

Bonjour,
Je me pose des questions quant aux discussions entre pro-GIEC et anti-GIEC.
Néanmoins, les deux sources que j'ai trouvé les plus intéressantes sur le sujet (avis tout personnel, je le concède), sont celles-que je cite ci-dessous.
Elles ne proposent aucun modèle, seulement de l'analyse statistique des données et vont plutôt dans le sens des conclusions du GIEC, du moins quand il dit qu'à notre époque, c'est l'augmentation du CO2 qui est la cause du réchauffement et non l'inverse.

http://cedric.ringenbach.com/2009/07/19 ... mperature/

https://www.nature.com/articles/srep21691

Je serais heureux de connaître les éléments que vous pourriez me donner pour contredire ces deux sources
Modifié en dernier par algaillard le 26 nov. 2018, 00:15, modifié 1 fois.

Avatar du membre
williams
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
Messages : 5121
Enregistré le : 23 avr. 2010, 11:53

Re: Chaleur et interprétations

Message par williams » 25 nov. 2018, 22:52

algaillard a écrit :Bonjour,
Je me pose des questions quant aux discussions entre pro-GIEC et anti-GIEC.
Néanmoins, les deux sources que j'ai trouvé les plus intéressantes sur le sujet (avis tout personnel, je le concède), sont celles-que je cite ci-dessous.
Elles ne proposent aucun modèle, seulement de l'analyse statistique des données et vont plutôt dans le sens des conclusions du GIEC, du moins quant il dit qu'à notre époque, c'est l'augmentation du CO2 qui est la cause du réchauffement et non l'inverse.

http://cedric.ringenbach.com/2009/07/19 ... mperature/

https://www.nature.com/articles/srep21691

Je serais heureux de connaître les éléments que vous pourriez me donner pour contredire ces deux sources
Personnellement on ne peut pas dire que l'homme est la cause du réchauffement climatique avec le CO2 car les températures ont commencé à augmenter vers 1750 soit 100 ans avant que le CO2 augmente lentement suite aux émissions de se gaz à effet de serre par l'homme. Donc il est plus logique de dire que l'homme amplifie le réchauffement climatique que de dire qu'il est la cause du réchauffement climatique vu comment cela a commencé. Sans l'homme il y aurait tout de même eu un réchauffement climatique mais moins important.

Williams
Mon site : VOYAGE AU COEUR DE LA CLIMATOLOGIE :
http://la.climatologie.free.fr/

Image Image

pacien
Confiant
Confiant
Messages : 159
Enregistré le : 21 févr. 2018, 18:12
Localisation : Isère
Contact :

Re: Chaleur et interprétations

Message par pacien » 26 nov. 2018, 19:14

RĂ©chauffement et politique :
Pour justifier la taxe carbone on nous parle réchauffement climatique, écologie, pollution. Mais la France n'émet que 1% du CO2 mondial, qu'est-ce que ça changera d'abaisser nos émissions de 0.1% avec des taxes et même de 1%, rien.
Les principaux pollueurs sont la Chine, USA, Russie, Japon. Pour ceux qui ne payent pas de taxes carbones, c'est leurs exportations qu'il faut taxer pour qu'il y ait un impact véritable sur la pollution et le "climat" ! Ce qui augmenterait aussi notre compétitivité, pourquoi est-ce que nous ne le faisons pas ?
Macron insiste autant pour saigner les provinciaux parce que l'utilisation de l'argent est déjà planifié. Mais c'est imprudent de vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, surtout s'il porte un gilet jaune et qu'il est affamé !
Pour moi, le GIEC semble dire ce que les politiques veulent entendre pour nous taxer un maximum !

Il faut aussi écouter la défense pour équilibrer le débat, par exemple : http://www.laterredufutur.com/html/phpB ... =10&t=2966
Pacien Moulin, entre réalisme et fiction climatique.

Image

Pierreb
Membre éclairé
Membre éclairé
Messages : 495
Enregistré le : 01 sept. 2010, 09:15
Localisation : A 30 km à l'est de Paris. Seine et Marne (77). Ville de 15.000 habitants.

Re: Chaleur et interprétations

Message par Pierreb » 26 nov. 2018, 20:58

pacien a écrit :Réchauffement et politique :
Pour justifier la taxe carbone on nous parle réchauffement climatique, écologie, pollution. Mais la France n'émet que 1% du CO2 mondial, qu'est-ce que ça changera d'abaisser nos émissions de 0.1% avec des taxes et même de 1%, rien.
Les principaux pollueurs sont la Chine, USA, Russie, Japon. Pour ceux qui ne payent pas de taxes carbones, c'est leurs exportations qu'il faut taxer pour qu'il y ait un impact véritable sur la pollution et le "climat" ! Ce qui augmenterait aussi notre compétitivité, pourquoi est-ce que nous ne le faisons pas ?
Macron insiste autant pour saigner les provinciaux parce que l'utilisation de l'argent est déjà planifié. Mais c'est imprudent de vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, surtout s'il porte un gilet jaune et qu'il est affamé !
Pour moi, le GIEC semble dire ce que les politiques veulent entendre pour nous taxer un maximum !

Il faut aussi écouter la défense pour équilibrer le débat, par exemple : http://www.laterredufutur.com/html/phpB ... =10&t=2966
Il ne faut pas penser comme ça, en pensant comme ça, c'est sûr que rien n'avance. Là c'est penser comme les américains qui disaient : " nous on bouge pas pour le climat car on est deuxième et si la Chine ne bouge pas, on ne bouge pas ".
Taxer leurs exportations ? why not mais faut savoir que, par exemple, le gaz on en a pas chez nous.. et on a perdu la quasi totalité de nos usines à main d'oeuvre peu qualifiées depuis dès années malheureusement. Difficile de les faire revenir. Mais si elles reviennent, les prix à l'achat augmenterait forcément, diminuant notre pouvoir d'achat. Ou alors si on taxent leur produits, ils taxeront les nôtres. Pas si bien que ça pour notre économie.

La taxe sur le carburant par exemple, est une mauvaise taxe car c'est une taxe qui n'est pas proportionnelle aux revenus donc les pauvres et classes moyennes sont les grands perdants. Une taxe doublement injuste car les bénéfices de cette dernière ne va que peu pour la lutte contre les émissions de C02 etc
Cette taxe pénalise la France rurale qui n'ont pas les transports en communs. Cette taxe peut faire changer la pratique des urbains. Par exemple, je prend mon exemple, depuis que ça augmenté drastiquement ( je suis assez jeune, le carburant a toujours été cher ^^' ), ça change mes habitudes ( je prend les transports en commun now ) donc ça va dans le sens de la transition écologique et je me plains peu car j'ai des réseaux de transports qui fonctionnent assez bien. Mais la problématique ce sont les ruraux qui sont obligés de faire des dizaines de kilomètres pour aller travailler, quoiqu'il arrive, ils doivent prendre leur voiture donc ils perdent du pouvoir d'achat.
Alors je ne suis pas pro pour savoir quoi faire pour régler ces injustices mais déjà si on pouvait taxer l'essence pour les avions, ne serait-ce de quelques euros par billet, on avance vers un peu plus de justice.

RĂ©pondre

Retourner vers « Evolution du climat »