Vous etes invites et vous pouvez nous rejoindre sur

Facebook : Debats sur MeteoNet previsions meteo, volcans, seismes, suivi solaire

Le débat n'est pas clos ! - 2014

Entre réchauffement et refroidissement, quelle sera l'évolution du climat de demain?

Modérateurs : cartesien66, williams

Verrouillé
Avatar du membre
fabricejanssens
Membre habitué
Membre habitué
Messages : 517
Enregistré le : 28 avr. 2010, 10:50

Re: Le débat n'est pas clos !

Message par fabricejanssens » 23 sept. 2014, 14:46

Jalma a écrit :Erreur de ma part, je voulais parler du Carbonifère où les premiers insectes étaient gigantesques. Désolé, j'ai rectifié sur mon post. Une teneur importante d'oxygène est souvent lié au gigantisme. Mais cette théorie ne tient pas avec les dinosaures qui respiraient un air avec 15% d'oxygène en moins.

Concernant les mammouths, animaux adaptés aux grands froids, ce sont surtout les changements climatiques qui les ont fait disparaître. Souvent les espèces très spécialisées ne supportent pas les changements climatiques qui apportent un changement d'environnement. Principalement pour ceux qui ont une procréation faible.
euh le taux d'oxygène au crétacé était d'environ 30% soit très supérieur à celui du quaternaire. Pas sur que l'homme ait pu survivre dans une atmosphère pareille avec un organisme inadapté à ce boost énergétique...

Les dinosaures du crétacé respiraient un air à 30% d'oxygène pas 15%

:o
ImageImage

Avatar du membre
cartesien66
Administrateur
Administrateur
Messages : 15525
Enregistré le : 26 nov. 2011, 11:53
Localisation : Contreforts du Canigou

Re: Le débat n'est pas clos !

Message par cartesien66 » 23 sept. 2014, 14:50

Souvent les espèces très spécialisées ne supportent pas les changements climatiques qui apportent un changement d'environnement. Principalement pour ceux qui ont une procréation faible.
C'est pour cela que le GIEC nous met en garde ... à la seule différence,c'est que l'homme est un chaud lapin !! :hehe: :mdr2:
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman

Image

Avatar du membre
fabricejanssens
Membre habitué
Membre habitué
Messages : 517
Enregistré le : 28 avr. 2010, 10:50

Re: Le débat n'est pas clos !

Message par fabricejanssens » 23 sept. 2014, 14:53

cartesien66 a écrit :
Souvent les espèces très spécialisées ne supportent pas les changements climatiques qui apportent un changement d'environnement. Principalement pour ceux qui ont une procréation faible.
C'est pour cela que le GIEC nous met en garde ... à la seule différence,c'est que l'homme est un chaud lapin !! :hehe: :mdr2:
C'est pour cela qu'il se multiplie et transpire :mdr2: :mdr1:
ImageImage

the fritz
Expert
Expert
Messages : 864
Enregistré le : 07 mai 2010, 19:32

Re: Le débat n'est pas clos !

Message par the fritz » 23 sept. 2014, 15:34

fabricejanssens a écrit :
Jalma a écrit :Erreur de ma part, je voulais parler du Carbonifère où les premiers insectes étaient gigantesques. Désolé, j'ai rectifié sur mon post. Une teneur importante d'oxygène est souvent lié au gigantisme. Mais cette théorie ne tient pas avec les dinosaures qui respiraient un air avec 15% d'oxygène en moins.

Concernant les mammouths, animaux adaptés aux grands froids, ce sont surtout les changements climatiques qui les ont fait disparaître. Souvent les espèces très spécialisées ne supportent pas les changements climatiques qui apportent un changement d'environnement. Principalement pour ceux qui ont une procréation faible.
euh le taux d'oxygène au crétacé était d'environ 30% soit très supérieur à celui du quaternaire. Pas sur que l'homme ait pu survivre dans une atmosphère pareille avec un organisme inadapté à ce boost énergétique...

Les dinosaures du crétacé respiraient un air à 30% d'oxygène pas 15%
:o
Vous êtes sûr de cela ? Un référence m'intéresserait
ImageImage

Avatar du membre
cartesien66
Administrateur
Administrateur
Messages : 15525
Enregistré le : 26 nov. 2011, 11:53
Localisation : Contreforts du Canigou

Re: Le débat n'est pas clos !

Message par cartesien66 » 23 sept. 2014, 16:01

Assez curieusement,j'ai retrouvé les 30 % de Fabrice mais également des données entre 10 et 15 % mais il y a un facteur non négligeable,pour ne pas dire primordial ( à mon avis ) la gravité,même si l'évolution a essayé de compenser par des constitutions squelettiques appropriées ... était-elle la même en ces temps reculés ?? ;-)
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman

Image

Avatar du membre
fabricejanssens
Membre habitué
Membre habitué
Messages : 517
Enregistré le : 28 avr. 2010, 10:50

Re: Le débat n'est pas clos !

Message par fabricejanssens » 23 sept. 2014, 16:09

the fritz a écrit :
fabricejanssens a écrit :
Jalma a écrit :Erreur de ma part, je voulais parler du Carbonifère où les premiers insectes étaient gigantesques. Désolé, j'ai rectifié sur mon post. Une teneur importante d'oxygène est souvent lié au gigantisme. Mais cette théorie ne tient pas avec les dinosaures qui respiraient un air avec 15% d'oxygène en moins.

Concernant les mammouths, animaux adaptés aux grands froids, ce sont surtout les changements climatiques qui les ont fait disparaître. Souvent les espèces très spécialisées ne supportent pas les changements climatiques qui apportent un changement d'environnement. Principalement pour ceux qui ont une procréation faible.
euh le taux d'oxygène au crétacé était d'environ 30% soit très supérieur à celui du quaternaire. Pas sur que l'homme ait pu survivre dans une atmosphère pareille avec un organisme inadapté à ce boost énergétique...

Les dinosaures du crétacé respiraient un air à 30% d'oxygène pas 15%
:o
Vous êtes sûr de cela ? Un référence m'intéresserait

Des études se contredisent ... Voici ce que j'ai trouvé qui corrobore les 15%

Un taux d'oxygène inférieur à 15% Les résultats suggèrent que l'oxygène atmosphérique était considérablement plus rare dans le passé géologique de la Terre qu'on ne le pensait. Plus précisément, ils indiquent que, presque tout au long de cette période de 220 Ma, l’oxygène était loin de représenter 21% de l’atmosphère comme c’est le cas aujourd’hui. "Nous proposons des chiffres compris entre 10 et 15%", explique Tappert."Nous avons constaté que les niveaux d'oxygène particulièrement faibles coïncidaient avec des épisodes de températures globales élevées et des concentrations élevées de dioxyde de carbone", précise t-il encore. Les chercheurs en déduisent que l'augmentation des niveaux de dioxyde de carbone causée par un très fort volcanisme s’est accompagnée d’une diminution de l'oxygène atmosphérique. Les taux proposés par ces nouveaux travaux sont bien inférieurs à ceux avancés par de précédentes études, dont certaines suggéraient par exemple jusqu’à 30% d’oxygène dans l’atmosphère pour la période du Crétacé (-145 à -65 Ma). Ceci porte un coup à certaines théories qui imputaient le gigantisme de certains animaux à des taux élevés de l’oxygène atmosphérique. "Nous ne voulons pas nier l'influence de l'oxygène sur l'évolution de la vie en général […], mais le gigantisme des dinosaures ne peut plus être expliqué par ces théories", conclut Ralf Tappert.
ImageImage

Avatar du membre
cartesien66
Administrateur
Administrateur
Messages : 15525
Enregistré le : 26 nov. 2011, 11:53
Localisation : Contreforts du Canigou

Re: Le débat n'est pas clos !

Message par cartesien66 » 23 sept. 2014, 18:05

De toute manière et ce n'est pas peu de le répéter,les reconstructions ont une telle marge d'erreur que l'on ne peut y apporter qu'un intérêt " statistique " .. pas que les proxy soient biaisées ( volontairement ou pas ) mais juste que l'on peut leur faire dire ce que l'on veut,selon le choix de l'échantillon que l'on considère comme représentatif de la période donnée ... en un mot,bien plus subjectif qu'objectif . D'ailleurs,il y avait un débat assez intéressant ( sur Skyfall ) sur le sujet dont The Fritz pourrait nous résumer les tenants et aboutissants,si son emploi du temps le permet ( perso,je n'ai ni les qualifications et encore moins la prétention de juger de leurs validités ... tout au plus m'interroger . ) ;-)
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman

Image

Jalma

Re: Le débat n'est pas clos !

Message par Jalma » 23 sept. 2014, 19:07

cartesien66 a écrit :
Souvent les espèces très spécialisées ne supportent pas les changements climatiques qui apportent un changement d'environnement. Principalement pour ceux qui ont une procréation faible.
C'est pour cela que le GIEC nous met en garde ... à la seule différence,c'est que l'homme est un chaud lapin !! :hehe: :mdr2:
Surtout les latins :hehe: Quoique, j'ai lu quelque part, que nous avions des problèmes de fertilité de plus en plus fréquente. Les mâles humains produiraient de moins en moins de spermatozoïdes. :-/
Sans compter les malformations génitales liés aux perturbateurs endocriniens.

http://www.laclefdesterroirs.com/base-d ... e-l-enfant

Jalma

Re: Le débat n'est pas clos !

Message par Jalma » 23 sept. 2014, 19:24

fabricejanssens a écrit :
Des études se contredisent ... Voici ce que j'ai trouvé qui corrobore les 15%

Un taux d'oxygène inférieur à 15% Les résultats suggèrent que l'oxygène atmosphérique était considérablement plus rare dans le passé géologique de la Terre qu'on ne le pensait. Plus précisément, ils indiquent que, presque tout au long de cette période de 220 Ma, l’oxygène était loin de représenter 21% de l’atmosphère comme c’est le cas aujourd’hui. "Nous proposons des chiffres compris entre 10 et 15%", explique Tappert."Nous avons constaté que les niveaux d'oxygène particulièrement faibles coïncidaient avec des épisodes de températures globales élevées et des concentrations élevées de dioxyde de carbone", précise t-il encore. Les chercheurs en déduisent que l'augmentation des niveaux de dioxyde de carbone causée par un très fort volcanisme s’est accompagnée d’une diminution de l'oxygène atmosphérique. Les taux proposés par ces nouveaux travaux sont bien inférieurs à ceux avancés par de précédentes études, dont certaines suggéraient par exemple jusqu’à 30% d’oxygène dans l’atmosphère pour la période du Crétacé (-145 à -65 Ma). Ceci porte un coup à certaines théories qui imputaient le gigantisme de certains animaux à des taux élevés de l’oxygène atmosphérique. "Nous ne voulons pas nier l'influence de l'oxygène sur l'évolution de la vie en général […], mais le gigantisme des dinosaures ne peut plus être expliqué par ces théories", conclut Ralf Tappert.
C'est vrai qu'il y a controverse sur ce sujet.

the fritz
Expert
Expert
Messages : 864
Enregistré le : 07 mai 2010, 19:32

Re: Le débat n'est pas clos !

Message par the fritz » 23 sept. 2014, 19:52

@cartésien ,
. D'ailleurs,il y avait un débat assez intéressant ( sur Skyfall ) sur le sujet dont The Fritz pourrait nous résumer les tenants et aboutissants, si son emploi du temps le permet
Quel sujet et où sur skyfall; c'est vrai que j'étais très libre dans les dernières semaines , mais là je vais faire une excu géologico gastronomique avec de vieux collègues en Provence ; j'espère que le temps va s'améliorer
ImageImage

Verrouillé

Retourner vers « Evolution du climat »