Dernières Infos

Prévisions du Dim 01 Novembre au Mar 10 Novembre 2015

Voici les prévisions de notre expert Creole du Dim 01 Novembre au Mar 10 Novembre 2015.

Excepté l’épisode Cévenol du début de semaine noté sur la carte ci-dessous, nous retournerions vite dans la configuration actuelle, à savoir lumière et grande douceur!

gfs-3novembre2015.gif

Toutefois, le val de Saône et les plaines du nord-est devraient une fois de plus être concernés par des brumes tenaces (et sa pellicule d’air frais associée) tandis que les côtes de la Manche seront impactées par les dépressions passant sur le nord du Royaume-Uni:

Image

Ces prochain temps, la forte dépression bloquée sur l’Atlantique sera atténuée lorsqu’une perturbation parviendra à forcer les hautes pressions Européennes et à s’évacuer vers la Scandinavie ou l’Islande, avant d’être de nouveau renforcée par les dépressions en sortie du Labrador (en rouge et noir cf. Jeanne Mas).

Du coup, les hautes pressions continueraient d’alimenter l’anticyclone Européen avec, à la clé, des températures toujours très douces pour la saison.

Une perturbation amènera quelques pluies le weekend prochain le long des côtes de la Manche et isolera quelques hauts-géopotentiels dans les hautes sphères Polaires.

Ces hauts-géopotentiels isolés pourraient devenir importants pour la suite car ils joueront le rôle de points d’ancrage pour les futures dorsales et permettront, à terme, de faire évoluer la circulation atmosphérique.
En dehors de cela, on surveillera le possible isolement et l’évolution d’une goutte froide vers les Açores d’ici la fin du topic.

Difficile de savoir à quelle sauce nous serons mangés lors de la prochaine décade mais il apparaît probable que le flux dépressionnaire puissant sur le nord-Atlantique finisse par raboter les hautes pressions Européennes, nous soumettant alors à un classique contraste nord-ouest du pays en bordure du flux dépressionnaire VS sud-est sous protection anticyclonique, le tout dans une ambiance logiquement rafraîchie.

Cependant, il est intéressant de remarquer que, si le flux dépressionnaire se casse le nez sur les hautes pressions Européennes, les dépressions fileraient alors vers l’Islande et permettraient aux dorsales Européennes de monter haut en latitude:

Image

Les hauts-géopotentiels pérenniseraient alors ces dorsales Européennes et, dans ces conditions, un décrochage Arctique interviendrait sur l’Europe de l’Est, susceptible d’amener de l’animation dans les prévisions!

Votre avis nous intéressent ICI

(313)

Laissez un message

Laissez un message