Dernières Infos

Nouvelles fissures volcaniques à Reykjanes en Islande

Depuis le lundi 5 avril 2021, de nouvelles fissures volcaniques se sont formées. Voici les dernières images des volcans Geldingadalir et Fagradalsfjall de la nouvelle fissure à Reykjanes, en Islande.

Une nouvelle fissure crachant un ruisseau de lave a été découverte lundi sur les contreforts du mont islandais Fagradalsfjall, où une éruption volcanique est en cours depuis plus de deux semaines.

Cette nouvelle fissure, longue d’environ 100 à 200 mètres, se trouve à un peu moins d’un kilomètre au nord-est du premier foyer de l’éruption, situé lui dans la vallée de Geldingadalir. De nouvelles images de la protection civile islandaise diffusées lundi après-midi montraient un long et étroit ruisseau orange de magma dévaler à travers les collines depuis la nouvelle faille éruptive, sur déjà plusieurs centaines de mètres.

Dernières nouvelles et images du volcan islandais qui a décidé d’ouvrir une nouvelle fissure le 5 avril. Les images proviennent de l’Agence islandaise de protection civile et la vidéo de RUV – The Icelandic National Broadcasting Service.

La situation continue : Une troisième fissure volcanique s’est ouverte dans la nuit de mardi 6 à mercredi 7 avril 2021 sur le site de l’éruption en cours depuis près de trois semaines à une quarantaine de kilomètres de Reykjavik en Islande, annonce l’office météorologique islandais. L’éruption a démarré le 19 mars via une première faille crachant de la lave en continu, dans la petite vallée de Geldingadalir, située près du mont Fagradalsfjall à la pointe sud-ouest de l’Islande.

Qu’est-ce qui a provoqué l’ouverture des nouvelles fissure ?
Il y a deux possibilités:
a) L’augmentation du flux magmatique qui continue d’alimenter l’éruption en cours, elle était sur le point d’être bloquée et a probablement trouvé de nouveaux points faibles.
b) La digue se fermait lentement alors que le magma à l’intérieur se refroidissait, ce qui a chassé le liquide restant.

La zone immédiate a été évacuée. Il n’y avait pas de danger de « mort imminente » en raison de l’éloignement du site des sentiers de randonnée connus.
Le code couleur de l’aviation reste à l’orange.
L’éruption en cours à Geldingadalir ne montre aucun signe d’affaiblissement, l’activité a construit un cône à croissance lente autour des deux évents actifs, et un 3eme en cours.

Le dike (la fissure) fait maintenant 5 km. Par comparaison de la fissure du célèbre Laki du 8 juin 1783, elle a commencé dans les hautes terres du sud-est de l’Islande, un volcan est entré en éruption. Une fissure de 27 kilomètres de long a déchiré le paysage, déclenchant une éruption qui durera jusqu’au 7 février 1784. L’Islande est souvent considérée comme une terre de « glace et de feu ». Elle abrite de nombreux volcans et, en raison de sa situation dans l’Atlantique Nord et de sa proximité du cercle polaire, plusieurs glaciers. Géologiquement parlant, l’Islande est très jeune. Il s’est formé au cours des 24 derniers millions d’années, principalement en raison de deux phénomènes géologiques : premièrement, le fait qu’elle se trouve à une limite de plaque divergente, aussi appelée limite de plaque constructive, car une nouvelle croûte est créée ici par la dorsale médio-atlantique. L’Islande, perchée sur la plaque eurasienne et la plaque nord-américaine, croît d’environ deux centimètres par an, un centimètre à l’est et un à l’ouest. Deuxièmement, elle est située au sommet d’un panache mantélique, qui est également connu comme un point chaud : une masse de matériaux mantéliques relativement chauds et donc moins denses s’élève du manteau de la Terre vers la surface où elle produit du volcanisme.

Adaptation Terra Projects

Sources : https://www.cnews.fr/ / https://www.rfi.fr/ / https://www.volcanodiscovery.com/ / https://www.encyclopedie-environnement.org/

e

(154)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :