Dernières Infos

Notre monde et l’humanité sont « déjà une espèce morte-vivante selon un scientifique

Pixabay License

Quand l’apocalypse arrivera-t-elle ? Nos jours sur Terre sont peut-être comptés.

En effet, d’ici la fin du siècle, la population mondiale pourrait entamer son inévitable déclin, affirme le paléontologue et rédacteur en chef de Nature Henry Gee dans un nouvel article pour Scientific American – et il n’hésite pas à utiliser le mot « extinction ».

« Je soupçonne que la population humaine n’est pas seulement appelée à décliner, mais à s’effondrer – et très bientôt », écrit-il.

Gee pointe du doigt le manque de variation génétique, la baisse des taux de natalité, la pollution et le stress de la vie dans des villes surpeuplées comme autant de recettes pour un désastre.

« La menace la plus insidieuse pour l’humanité est ce qu’on appelle la ‘dette d’extinction’ », explique le paléontologue. « Dans le développement de toute espèce, même prospère, il arrive un moment où l’extinction est inévitable, peu importe ce qu’ils peuvent faire pour l’empêcher. »

« Les espèces les plus menacées sont celles qui dominent certains habitats au détriment d’autres espèces qui migrent vers d’autres lieux et se répartissent donc de manière plus homogène », suggère Gee. « Les êtres humains occupent plus ou moins la totalité de la planète, et en absorbant la majeure partie de la productivité de cette parcelle planétaire d’habitat, nous la dominons. »

En d’autres termes, nos actions finiront par nous rattraper. Cela signifie que l’humanité est peut-être « déjà une espèce morte-vivante », selon M. Gee.

Selon le chercheur, il est beaucoup plus probable que notre population ne se contente pas de décliner, mais qu’elle disparaisse.

« Les signes sont déjà là pour ceux qui sont prêts à les voir », écrit Gee. « La vraie question est ‘à quelle vitesse ?’ »

source : https://www.astrounivers.com/

(271)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :