Dernières Infos

L’Etna en effervescence depuis quelques mois

credit twitter Enza Tomasello @EnzaTomasello

Plusieurs puissantes explosions de lave et de cendres de l’Etna ont eu lieu ce vendredi 19 février 2021. Elles ont recouvert les villages voisins et ont soufflé sur des villes de Sicile à des dizaines de kilomètres.

Le volcan le plus haut d’Europe connaît une intense activité depuis plusieurs mois et des coulées de lave se sont déversées dans la vallée du Boeuf (inhabitée).

La puissante éruption ce vendredi a provoqué un panache gris de cendres s’élevant à quelques kilomètres au-dessus du sommet du volcan et qui, poussé par le vent vers le sud, a recouvert les villes voisines.

L’Etna est un volcan d’Italie situé en Sicile, à proximité de la ville de Catane, la deuxième ville la plus peuplée de Sicile. Culminant à 3 330 mètres d’altitude, il est le plus haut volcan actif d’Europe et l’un des plus actifs du monde avec près de 80 éruptions au cours du xxe siècle. Sa forte activité éruptive, les coulées de lave très fluides et la proximité de zones densément peuplées ont décidé les volcanologues à l’inclure dans la liste des volcans de la décennie.

L’Etna, le volcan le plus actif d’Europe, connait de nombreuses phases de repos et de réveils brutaux à quelques mois d’intervalle. Autant d’occasions d’admirer ses impressionnants fontaines et épanchements de lave, pour l’instant sans danger pour les populations environnantes.

Il s’agit d’un vaste stratovolcan basaltique qui couvre une superficie 1250 km². C’est une structure complexe, formée par plusieurs volcans successifs juxtaposés qui sont visibles par leurs cratères : le « Nord Est » apparu en 1911, la Voragine (1947), la Bocca Nuova (1968), le « Sud Est » (1971) et le nouveau cratère Sud-Est (NSEC), apparu au pied de l’ancien en 2007. Actuellement, c’est ce dernier cratère qui est le plus actif avec des éruptions explosives et des écoulements fissuraux.

Début 2013 : regain d’activité volcanique pour l’Etna
Le 9 janvier 2013, l’Observatoire de l’Etna a signalé une activité strombolienne[1] « animée » dans les cratères sommitaux de l’Etna, Bocca Nuova et « nouveau Sud-Est ».

En décembre 2020 :

L’Etna montre de gros signes d’activité tous les 3 ou 4 ans. Avant 2020, c’était en 2017. Sa dernière phase éruptive remonte au printemps 2017 et la dernière grosse éruption à l’hiver 2008/2009 avec un intervalle en 2013. Ce volcan n’est jamais endormi. Cela reste un volcan très actif, certainement le plus actif du monde.

Depuis le 16 février 2021, le cratère sud-est de l’Etna est le lieu d’une spectaculaire activité strombolienne avec des fontaines de lave et des coulées, qu’accompagnent des explosions sporadiques du cratère de la Voragine. Une bonne occasion de se souvenir d’Haroun Tazieff décédé en février il y a plus de deux décennies.

Le 2 février 1998, il y a donc 23 ans ce mois-ci, le grand volcanologue Haroun Tazieff nous quittait. Il faut probablement être quadragénaire au moins pour avoir une pensée émue pour les documentaires sur les volcans qu’il nous a laissés. Il en est malheureusement peut-être déjà de même pour ceux du commandant Cousteau.

Des fontaines de lave impressionnantes mais sans danger pour Catane
Carl Sagan dans son mythique ouvrage Cosmos rappelait qu’Empédocle avait été le premier à montrer l’existence matérielle de l’air à partir d’une simple expérience et il aimait penser que celui-ci ne s’était probablement pas donné la mort, mais avait été victime de sa trop grande curiosité et de son désir de sonder l’arkhè du cosmos.

On ne peut que partager cette hypothèse lorsque l’on voit les impressionnantes fontaines de lave et les coulées pyroclastiques qui se sont produites lors des éruptions qui ont commencé ce mardi 16 février 2021 au sommet de l’Etna, et qui n’épargnent clairement pas les alentours de Torre del Filosofo.

L’Institut national de géophysique et de vulcanologie (Istituto Nazionale Geofisica e Vulcanologia, INGV) a précisé le lieu de l’activité éruptive de l’Etna, à savoir le cratère sud-est et le long de la paroi occidentale de la Valle del Bove.

Si une colonne de fumée et de cendres haute de près de 6.000 mètres s’est élevée de ce cratère et qu’elle a entraîné des pluies de cendres et de lapilli dans la région jusqu’à Catane, au point d’entraîner la fermeture temporaire de l’aéroport de la ville, les autorités se veulent rassurantes. Il n’y aurait aucun danger pour les personnes et les villages autour du volcan.

Les internautes sur Twitter en Sicile, jusqu’à ceux à bord de l’ISS, partagent des images du phénomène.

sources : https://fr.euronews.com/ / https://fr.wikipedia.org/ / https://www.notre-planete.info/ / https://www.etna3340.com/ / https://www.sudouest.fr/ / https://www.futura-sciences.com/ /

(277)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :