Dernières Infos

La Terre à l’orée d’un refroidissement climatique?

Dans les toutes prochaines années, la Terre va hésiter entre réchauffement et refroidissement, avant de basculer dans les décennies à venir vers un refroidissement, affirme un chercheur russe, spécialiste du rayonnement solaire. Ces prévisions vont à l’encontre des théories ayant cours actuellement.

Dans les 5 à 7 années à venir, notre planète va hésiter entre un réchauffement et un refroidissement global, estime Khabiboullo Abdoussamatov, chef du Laboratoire d’études spatiales de l’Observatoire astronomique principal de Poulkovo, relevant de l’Académie des sciences russe.

« Nous avons trouvé un nouveau témoignage de la baisse, depuis deux siècles, de l’intensité du rayonnement solaire. Cette baisse, qui est déjà là, conduira à une diminution de la température globale sur la Terre à partir de 2013-2015. Pour l’instant, durant quelques années, avant que ne débute ce prochain refroidissement, nous nous trouvons dans une phase d’équilibre, pendant laquelle la température va tourner autour du maximum déjà atteint, sans augmenter davantage », a déclaré Khabiboullo Abdoussamatov à RIA Novosti.

Le chercheur est parvenu à la conclusion que depuis le début des années 90, le Soleil a déjà commencé à diffuser moins d’énergie. Mais grâce à l’inertie thermique de l’océan mondial, notre planète se trouve pour l’instant en équilibre du fait de l’énergie « accumulée ».

Ce nouveau témoignage de la baisse de l’intensité du rayonnement est apporté, selon M. Abdoussamatov, par l’analyse du « petit » cycle solaire actuel. « L’intensité du rayonnement et l’activité de notre astre changent de manière cyclique tous les 11 ans et tous les 200 ans, ajoute l’astronome. Le caractère exceptionnel du cycle actuel de 11 ans réside dans le fait qu’il a été le plus long de tous les « petits » cycles solaires étudiés de manière fiable depuis 150 ans. » Le « petit » cycle solaire actuel dure depuis déjà 12 ans, ce qui ne constitue pas une anomalie, mais témoigne simplement du fait que le cycle de 200 ans de variation de l’intensité du rayonnement solaire est entré dans une phase de baisse.

« Cette baisse de l’énergie solaire nous parvenant, qui se reproduit tous les deux siècles, entraînera à partir de 2013-2015 une longue période de refroidissement de notre planète qui atteindra son minimum – un froid profond – vers 2055-2060, et cette période de froid durera de 45 à 65 ans, pronostique le chercheur. »

Khabiboullo Abdoussamatov voit également la preuve d’un prochain refroidissement dans le fait qu’après le réchauffement global de la période 1998-2005, la température sur Terre a cessé d’augmenter, de nombreux scientifiques annonçant même une légère baisse en 2008.

source : http://fr.rian.ru/

(472)

Laissez un message