Dernières Infos

En avant pour la déforestation totale au Brésil, un monde devenu fou

Déforestation près d'une forêt à la frontière entre l'Amazonie et le Cerrado à Nova Xavantina, État du Mato Grosso, Brésil, le 28 juillet 2021. Photo d'Amanda Perobelli

Le Brésil cesse de surveiller la déforestation dans le Cerrado, la savane la plus riche en espèces au monde.

Le Brésil va cesser de surveiller la déforestation dans le Cerrado, la forêt la plus riche en espèces au monde devient une savane, a déclaré jeudi 6 janvier 2022 un chercheur du gouvernement brésilien en invoquant un manque de fonds, quelques jours après que des données aient montré que la destruction avait atteint son plus haut niveau depuis six ans.

Vue aérienne des cultures de soja dans le Cerrado, au Brésil.
@WWF

Le Cerrado, qui est voisin de la forêt amazonienne et s’étend sur plusieurs États brésiliens, est un rempart majeur contre le changement climatique en raison du carbone qu’il absorbe. Il est souvent comparé à une forêt à l’envers, car ses plantes s’enfoncent profondément dans le sol.

La déforestation a augmenté de 8 % pour atteindre 8 531 kilomètres carrés (2,11 millions d’acres) dans le Cerrado de juillet 2020 à juillet 2021, selon les données de l’agence nationale de recherche spatiale Inpe.

La décision d’arrêter la surveillance du Cerrado a été prise en raison de réductions budgétaires, a déclaré Claudio Almeida, un scientifique qui coordonne la surveillance par satellite à l’Inpe. L’Inpe ne produira plus de chiffres annuels sur la déforestation du Cerrado, à moins qu’il ne parvienne à trouver une nouvelle source de financement, a déclaré M. Almeida dans un message écrit.

Une « équipe minimale » continuera à produire des chiffres mensuels sur la déforestation dans le Cerrado mais sera à court d’argent dans six mois ou moins, a-t-il déclaré.

Le service de presse de l’Inpe n’a pas répondu aux questions. La décision d’arrêter de surveiller le Cerrado semble être un autre revers pour la protection de l’environnement sous le président de droite Jair Bolsonaro. Bolsonaro s’est élevé contre les protections environnementales qui entravent la croissance économique et il a affaibli l’application des lois sur la conservation. Le bureau du président n’a pas immédiatement répondu également aux questions.

Marcio Astrini, responsable du groupe environnemental Climate Observatory, a déclaré qu’il espérait que le gouvernement trouverait des financements pour continuer à surveiller un écosystème aussi vital. « La surveillance permet de savoir si la déforestation progresse et si elle condamne un biome si important pour les Brésiliens », a déclaré M. Astrini. Mais il a dit qu’il n’était pas optimiste étant donné le bilan de Bolsonaro. Le président a attaqué l’Inpe par le passé, en 2019, accusant l’agence de mentir sur les données montrant une déforestation galopante de la forêt amazonienne.

Cette semaine, des scientifiques se sont alarmés de la destruction croissante dans le Cerrado, affirmant qu’elle entraîne d’énormes émissions de gaz à effet de serre et menace de conduire des espèces à l’extinction.

« Chaque fois que vous allez dans le Cerrado pour faire des recherches sur le terrain, il n’est pas rare de découvrir une nouvelle espèce de plantes ou même d’animaux », a déclaré Manuel Ferreira, géographe à l’Université fédérale de Goias. « Il y a encore beaucoup d’espèces qui doivent être étudiées ».

region du cerrado au bresil. Credit wikipedia

Adaptation Terra Projects

source : Reuters

(167)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :