Du Big Bang au Big Rip .

Les planètes de notre système solaire influent sur le climat terrestre. Espace en bref, exoplanètes, univers, mystères du cosmos, à la recherche de planètes habitables.

Modérateur: williams

Du Big Bang au Big Rip .

Messagepar cartesien66 » 02 Juillet 2015, 16:30

Voici une théorie sur la fin de notre univers : Du big bang au big rip ( grande déchirure )
http://wattsupwiththat.com/2015/07/02/c ... ped-apart/

traduction Google .
https://translate.google.fr/translate?s ... edit-text=
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15015
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: Du Big Bang au Big Rip .

Messagepar nanuq » 28 Octobre 2017, 17:14

Une nouvelle qui va ravir Xris, la thèse de doctorat de Stephen Hawking a été mise gratuitement à la disposition de tous. Tu pourras lui envoyé par mail tes questionnements "pointilleux" sur les termes utilisés! :mdr1:
... Zut, c'est en anglais!

http://www.cam.ac.uk/research/news/step ... first-time
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2125
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: Du Big Bang au Big Rip .

Messagepar xris » 28 Octobre 2017, 21:01

... tu pourras lui envoyer...
quand on ne sait pas écrire, on retourne à l'école, et on évite de polluer l'info de cartésien, tu deviens lourdingue mon bébé.
Image
xris
Banni
Banni
 
Messages: 172
Inscrit le: 14 Juin 2016, 19:17

Re: Du Big Bang au Big Rip .

Messagepar nanuq » 28 Octobre 2017, 21:12

xris a écrit:quand on ne sait pas écrire, on retourne à l'école, et on évite de polluer l'info de cartésien, tu deviens lourdingue mon bébé.


Ben alors?? 8/
Big Bang,Big Rip ou Big Crunch selon toi ?

Nanuq
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2125
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: Du Big Bang au Big Rip .

Messagepar mariecat » 29 Octobre 2017, 11:38

xris a Ă©crit:... tu pourras lui envoyer...
quand on ne sait pas écrire, on retourne à l'école, et on évite de polluer l'info de cartésien, tu deviens lourdingue mon bébé.

Il n'y en a que pour Nanuq ?
Que celui qui n'a jamais fait une faute d'orthographe se lève !

Pour le sCeptique que je suis ( je te cite !!! ;- hier tendances saisonnières) à moins que tu veuilles faire réellement référence à la fosse du même nom :hehe:
On est lĂ  pour discuter, pas pour s'envoyer des gentillesses ce cet acabit !
Image
Avatar de l’utilisateur
mariecat
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1197
Inscrit le: 30 Mai 2010, 14:42
Localisation: Sud Charente

Re: Du Big Bang au Big Rip .

Messagepar nanuq » 12 FĂ©vrier 2018, 23:41

Alors, Big Bang, Big Rip ou Big Crunch..?



https://www.simonsfoundation.org/2018/0 ... imulation/

;-) Nanuq
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2125
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: Du Big Bang au Big Rip .

Messagepar the fritz » 13 FĂ©vrier 2018, 13:41

nanuq a Ă©crit:Alors, Big Bang, Big Rip ou Big Crunch..?



https://www.simonsfoundation.org/2018/0 ... imulation/

;-) Nanuq


Faut brancher Lepieux là- dessus , mais ne pas citer WUWT comme référence ; moi cela ne me gêne pas , déjà que les modélisations climatiques à 100 ans partent en quenouille, alors le devenir de l'univers dans 22 milliards d'années je m'en tape le coquillard ; mais faut bien que les astrophysiciens nous sortent une nouvelle fin de l'univers pour continuer à exister ; c'est comme la NOOA et les climatologistes : s'ils n'annoncent pas de catastrophes il va falloir qu'ils cherchent du boulot
J'espère XRIS que mon mail passe le censeur ortografic
ImageImage
the fritz
Expert
Expert
 
Messages: 938
Inscrit le: 07 Mai 2010, 19:32

Re: Du Big Bang au Big Rip .

Messagepar nanuq » 15 Mai 2018, 23:36

Notre univers semble contenir une quantité étrangement parfaite d’énergie sombre ou noire. Dans les années 1990, on a constaté que l’univers ne s’élargissait pas à un rythme constant mais qu’il s’accélérait et, la force derrière cette accélération était l’énergie noire (ou sombre, c’est la même chose). Cette énergie sombre a été estimée à 68 % du contenu de l’univers. Pourquoi 68 %? Parce que avec un peu plus ou un peu moins d’énergie sombre, il n’y aurait pas d’étoiles, de planètes et, par extension, la vie n’auraient pas pu se développer. La théorie des multivers aide à expliquer ce niveau propice d’énergie sombre, connu sous le principe anthropique faible qui joue un rôle fondamentalement dans la façon dont nous pouvons nous interroger sur l’improbabilité de notre existence.
Ça, c’est ce que l’on pensait avant une nouvelle étude parue en 2014.
Cette nouvelle étude, menée par des chercheurs de différente université australienne et anglaise, a révélé que l’énergie sombre a un impact beaucoup plus faible sur la formation des étoiles et des planètes qu’on ne le croyait auparavant. Même lorsque l’univers simulé contenait des centaines de fois plus d’énergie sombre qu’il n’y en a dans notre univers, ou beaucoup moins, la vie a quand même trouvé un moyen pour apparaitre.

https://arxiv.org/abs/1407.7040

http://icc.dur.ac.uk/Eagle/newsreader.php?page=2

Nous nous sommes demandé quelle serait la quantité d’énergie sombre avant que la vie ne soit impossible. Nos simulations ont montré que l’expansion accélérée par l’énergie noire n’a guère d’impact sur la naissance des étoiles, et donc des lieux de vie. Même l’augmentation de l’énergie sombre des centaines de fois pourrait ne pas suffire à créer un univers mort.


La formation des étoiles dans un univers est une guerre entre l’attraction de la gravité et la répulsion de l’énergie sombre. Nous avons trouvé dans nos simulations que des univers avec beaucoup plus d’énergie sombre que le nôtre peuvent heureusement former des étoiles. Alors pourquoi tant d’énergie sombre dans notre univers ? Je pense que nous devrions chercher une nouvelle loi de la Physique pour expliquer cette étrange propriété de notre univers, et la théorie des multivers ne fait pas grand-chose pour soulager l’inconfort des physiciens.


Tout ceci pour arriver à la dernière étude en date parue juste avant la mort d’Hawking. Il est intéressant de voir qu' Hawking s’éloigne "quelque peu" (humour pour ceux qui aurait un trou noir.. :mdr1: ) de la théorie des multivers dont il a déjà été un grand partisan...

Les théories modernes du big bang prédisent que notre univers local a vu le jour avec une brève poussée d'inflation - en d'autres termes, une toute petite fraction de seconde après le big bang lui-même, l'univers s'est développé à un rythme exponentiel. Cependant, on croit généralement qu'une fois que l'inflation commence, il y a des régions où elle ne s'arrête jamais. On pense que les effets quantiques peuvent maintenir l'inflation éternelle dans certaines régions de l'univers, de sorte que globalement, l'inflation est éternelle. La partie observable de notre univers serait alors juste un univers de poche hospitalier, une région où l'inflation a pris fin et où les étoiles et les galaxies se sont formées.


Dans leur nouvel article, Hawking et Hertog disent que ce compte de l'inflation éternelle comme une théorie du big bang est faux. "Le problème avec le compte habituel de l'inflation éternelle est qu'il suppose un univers de fond existant qui évolue selon la théorie de la relativité générale d'Einstein et traite les effets quantiques comme de petites fluctuations autour de cela", a déclaré Hertog. "Cependant, la dynamique de l'inflation éternelle efface la séparation entre la physique classique et la physique quantique. En conséquence, la théorie d'Einstein s'effondre dans l'inflation éternelle.
"

https://www.cam.ac.uk/research/news/tam ... e-big-bang



Nanuq
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2125
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42


Retour vers Espace & système solaire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)