Le Gulf Stream, on en reparle !

L’atlantique Nord se refroidit plus vite que prévu

Observation des grands courants océaniques de l'Océan Atlantique et leur impact sur le climat.

Modérateur: williams

Le Gulf Stream, on en reparle !

Messagepar FredTDF » 16 FĂ©vrier 2017, 08:36

C'est bel et bien un phénomène que nous avons largement vu sur TDF il y a quelques années et qui ne peut être ignoré.

L’atlantique Nord se refroidit plus vite que prévu

Il y a de fortes probabilités pour que l’océan enregistre à l’avenir des baisses de températures de plusieurs degrés. Un fort refroidissement de l’océan Atlantique nord, prévu à long terme par les modèles informatiques sur l’évolution du climat, a de fortes chances d’avoir lieu au cours du 21e siècle. Il aurait lieu plus rapidement qu’anticipé jusqu’alors, selon une étude.

http://www.laterredufutur.com/accueil/l ... que-prevu/
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage
Avatar de l’utilisateur
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
 
Messages: 10406
Inscrit le: 28 Novembre 2009, 14:49
Localisation: Plein Sud

Re: Le Gulf Stream, on en reparle !

Messagepar Frosty » 16 FĂ©vrier 2017, 08:51

FredTDF a écrit:C'est bel et bien un phénomène que nous avons largement vu sur TDF il y a quelques années et qui ne peut être ignoré.

L’atlantique Nord se refroidit plus vite que prévu

Il y a de fortes probabilités pour que l’océan enregistre à l’avenir des baisses de températures de plusieurs degrés. Un fort refroidissement de l’océan Atlantique nord, prévu à long terme par les modèles informatiques sur l’évolution du climat, a de fortes chances d’avoir lieu au cours du 21e siècle. Il aurait lieu plus rapidement qu’anticipé jusqu’alors, selon une étude.

http://www.laterredufutur.com/accueil/l ... que-prevu/



Si c'est les mêmes modèles qui prévoient un réchauffement de +6°C alors ça devrait bien se passer :mdr1:
Je vais citer futurs-sciences:

Dans le cadre du projet européen Embrace, une équipe d'océanographes a réexaminé ces 40 projections climatiques en se focalisant sur un point névralgique au nord-ouest de l'Atlantique nord : la mer du Labrador. Cette région est le siège d'un phénomène de convection (donc une circulation d'eau verticale), qui nourrit à plus grande échelle la circulation océanique de retournement. En hiver, ses eaux de surface se refroidissent fortement, deviennent plus denses que les eaux de profondeur et plongent vers le fond. La chaleur (relative) des eaux profondes est ainsi transférée vers la surface et empêche la formation de banquise. Cette zone d'échange peut s'étendre jusqu'à 3.000 m de profondeur.
Image

Les tonalités de bleu indiquent l’épaisseur de la couche d’eau mélangée par les mouvements verticaux entre la surface et la profondeur (Mixed layer depth), atteignant jusqu’à 3.000 m en mer du Labrador, entre le Groenland et le Canada. La ligne rouge indique la région étudiée et la ligne jaune délimite la zone où cette couche dépasse 1.000 m d’épaisseur. Les mouvements convectifs dans cette zone influencent les mouvements horizontaux en surface (lignes blanches). À l’inverse, les courants de surface (au nord, la gyre circumpolaire) favorisent (quand ils sont forts) les échanges verticaux ou les ralentissent (quand ils faiblissent). © Giovanni Sgubin, Epoc

11 modèles, 5 simulent une baisse rapide des températures de l'Atlantique nord, soit 45 %, il faut rester prudent mais les chercheurs vont installer des bouées dans la gyre circumpolaire pour détecter un possible refroidissement

Soyons réaliste, la dérive Nord Atlantique pourrait ralentir de 10-20% en rapport avec un soleil très calme comme ce fut observer durant le petit âge glaciaire, ça pourrait également propulser l'AMO à des niveau assez bas. En tous cas les prochaines années vont voir les choses s'accélérer.
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Frosty
Admin du Site
Admin du Site
 
Messages: 5884
Inscrit le: 28 Novembre 2009, 18:59
Localisation: Rouen 76 France

Re: Le Gulf Stream, on en reparle !

Messagepar xris » 16 FĂ©vrier 2017, 09:37

Frosty a Ă©crit:
FredTDF a Ă©crit:

11 modèles, 5 simulent une baisse rapide des températures de l'Atlantique nord, soit 45 %, il faut rester prudent mais les chercheurs vont installer des bouts dans le gyre pour détecter un possible refroidissement

.


Merci.

Cependant des bouts de quoi s'agit-il ? ou des morceaux de quoi ?
Image
xris
Banni
Banni
 
Messages: 172
Inscrit le: 14 Juin 2016, 18:17

Re: Le Gulf Stream, on en reparle !

Messagepar Frosty » 16 FĂ©vrier 2017, 09:58

xris a Ă©crit:
Frosty a Ă©crit:
FredTDF a Ă©crit:

11 modèles, 5 simulent une baisse rapide des températures de l'Atlantique nord, soit 45 %, il faut rester prudent mais les chercheurs vont installer des bouts dans le gyre pour détecter un possible refroidissement

.


Merci.

Cependant des bouts de quoi s'agit-il ? ou des morceaux de quoi ?


De bouées pardon, mauvaise orthographe et le correcteur de mac OS n'aime pas ça :mrgreen:.
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Frosty
Admin du Site
Admin du Site
 
Messages: 5884
Inscrit le: 28 Novembre 2009, 18:59
Localisation: Rouen 76 France

Re: Le Gulf Stream, on en reparle !

Messagepar Hibernatus » 16 FĂ©vrier 2017, 10:56

Je ne suis expert en rien mais curieux du climat. Cependant je trouve difficile de se faire une idée avec le grand nombre d'annonces diverses (réchauffement, refroidissement à cause du réchauffement, minimum solaire...qui n'en serait pas un pour finir...etc...).

Je ne porte guère d'importance aux simulations qui me semblent ne jamais être en mesure de prendre en compte toutes les variabilités ou variables. Je suis par contre plus intéressé par les analyses et observations de terrain.

Reste que le climat me semble être une affaire qui s'inscrit assez mal dans la temporalité humaine (les changements s'opèrent lentement et il me semble difficile pour les hommes d'avoir une vision adaptée à l'échèle du climat). J'ai l'impression que les analyses, déductions et autres projections se font à l'échèle humaine...ce qui me semble assez réducteur par définition.
Image
Avatar de l’utilisateur
Hibernatus
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
 
Messages: 103
Inscrit le: 24 Octobre 2014, 06:37

Re: Le Gulf Stream, on en reparle !

Messagepar the fritz » 16 FĂ©vrier 2017, 14:22

FredTDF a écrit:C'est bel et bien un phénomène que nous avons largement vu sur TDF il y a quelques années et qui ne peut être ignoré.

L’atlantique Nord se refroidit plus vite que prévu

Il y a de fortes probabilités pour que l’océan enregistre à l’avenir des baisses de températures de plusieurs degrés. Un fort refroidissement de l’océan Atlantique nord, prévu à long terme par les modèles informatiques sur l’évolution du climat, a de fortes chances d’avoir lieu au cours du 21e siècle. Il aurait lieu plus rapidement qu’anticipé jusqu’alors, selon une étude.

http://www.laterredufutur.com/accueil/l ... que-prevu/

la probabilité d’un refroidissement rapide de l’Atlantique Nord au cours du 21e siècle est de près de 50%».

Comme quoi on peut publier ce qu'on veut sans se mouiller :mdr1:
ImageImage
the fritz
Expert
Expert
 
Messages: 948
Inscrit le: 07 Mai 2010, 18:32

Re: Le Gulf Stream, on en reparle !

Messagepar cartesien66 » 16 FĂ©vrier 2017, 16:15

Il y a de fortes probabilités pour que l’océan enregistre à l’avenir des baisses de températures de plusieurs degrés.


Aie , aie , aie !!!! et y vont les mettre oĂą leurs 4 bombes type Hiroshima par seconde chez skepticalscience ???
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15124
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 11:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: Le Gulf Stream, on en reparle !

Messagepar nanuq » 16 FĂ©vrier 2017, 16:59

L'AMO est encore chaude, 0.343 selon la NOAA pour fin décembre:

Image

De plus, l'ENSO est vu neutre pour 2017. Sans porte de sortie Nina, il se peut que nous restions sur un plateau quelques années pour l'AMO! L'atmosphère devra transférer l'énergie excédentaire à la sortie d'El-Nino soit dans les océans, soit dans les banquises. Sans Nina, l'AMO va avoir de la peine à redescendre selon moi. La PDO devrait repassé en négatif (SST chaudes Nord Pacifique) cette année et pour quelques années encore ce qui n'arrange rien!
Cela reste une supposition de ma part mais nous pourrions reprendre une bonne râclée dans d'ici deux ou trois ans avec un nouvel El-Nino puis, passage à une Nina avant que les températures globales ne redescendent.
Je ne veux pas cassé l'ambiance mais c'est une possibilité à envisager..

Qu'en penses-tu Williams?

Nanuq
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2150
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 11:42

Re: Le Gulf Stream, on en reparle !

Messagepar chasseurd'orages37 » 16 FĂ©vrier 2017, 19:32

Et si c'était des périodes cycliques ? Vu que c'est pas sur la totalité du bassin, on pourrait imaginer qu'il s'agît d'une remontée des eaux abyssale ? Et seconde hypothèse à laquelle je pense, n'y aurait-il pas un lien avec la fonte des glaces sur l'Articque ?

Image

La cirualtion abyssale a pour effet en retour de forcer la structure thermique globale de l'océan. La remontée lente des eaux abyssales induit un refroidissement de la partie supérieur de l'océan. En moyenne sur une période assez longue, ce refroidissement est compesé par la diffusion turbulente vers le vas de la chaleur proveant de l'absorption en surface du rayonnement solaire. Mais ceci est possible que si le gradient thermique est concentré dans la zone d'entraînement turbulent. C'est ce qui explique la structure très particulière de la température de l'océan global.

L'eau profonde en formation est nécessairement évacuée vers le Sud. La force de Coriolis va dévier ces messes d'eau vers l'Ouest, les faisant couleur au voisinage immédiat du bord Ouest du bassin. C'est cette veine d'eau froide qui va alimenter le réservoir d'eau abyssale. En l'absence de gradient thermique notable, la remontée des eaux profondes se fera de manière relativement diffuse sur l'ensemble du bassin.

On trouve aussi un peu partout de fortes variabilités temporelles. La variabilité aux échelles de temps pluri-décennale à pluri-centennale des températures de sruface de l'Atlantique Nord ( PDO ) semble anti-corrélée à la variabilité d'une partie de l'hémisphère austral. Ces contrastes méridiens à grande échelle seraient associés à des fluctuations du cycle hydrologique dans l'atmosphère en particulier dans les régions tropiales et pourraient être associés à une variabilité de la circulation thermohaline de l'Atlantique Nord. Ces signaux océaniques correspondraient à des variations extrêmement faibles de ces gradients méridiens de température. Ce qui illustre d'ailleurs une stabilité de la circulation océanique méridienne en cours, là encore, des 6000 dernières années. Il est donc probable que les eaux profondes des océans isolées de la surface depuis des millénaires ( d'après les informations des traceurs géo-chimiques, en particulier du Carbonne-14 ) aient plongé depuis la surface de l'Atlantique Nord sous des climats assez voisins de notre période actuelle, où la formation d'eau profonde se produit de façon pré-dominante sur l'Atlantique Nord.

Les données de température de la mer, collectées au cours des cinq dernières décennies par des navires, des bouées océanographiques et plus récemment par les flotteurs profilants du projet ARGO, montrent que l'océan s'est réchauffé de façon importante, en particulier depuis les années 1970. Sur la période 1993-2003, l'expansion thermique, un peu ralentie depuis 2003, explique 50 % de la hausse observée du niveau de la mer ( une eau chaude est plus volumineuse qu'une eau froide ). Sur certais graphiques de relevés et de prévisios des anomalies de SST de l'Atlantique Nord, on peut remarquer certaines baisse puis de nouvelles augmentations..

Image

Voici un article particulièrement super bien détaillé et instructif par rapport à la fonte des glaces avec le CO2 et l'augmentation / refroidissement des SST dans l'Atlantique Nord http://co2thetruth.e-monsite.com/pages/francais/effets-des-variations-climatiques-sur-les-glaces-des-poles-et-des-glaciers.html
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image
Avatar de l’utilisateur
chasseurd'orages37
Animateur
Animateur
 
Messages: 1145
Inscrit le: 19 Octobre 2015, 23:37
Localisation: Tours ( 37 )

Re: Le Gulf Stream, on en reparle !

Messagepar FredTDF » 16 FĂ©vrier 2017, 20:19

the fritz a Ă©crit:Comme quoi on peut publier ce qu'on veut sans se mouiller :mdr1:


Oui sans se mouiller et en restant au chaud derrière leurs modèles. Bon si on regarde ce qui devrait se passer avec l'AMO, on peut dire qu'ils préparent probablement le terrain :o
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage
Avatar de l’utilisateur
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
 
Messages: 10406
Inscrit le: 28 Novembre 2009, 14:49
Localisation: Plein Sud

Suivant

Retour vers Atlantique : Gulf Stream et DĂ©rive Nord Atlantique

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)