Tendances saisonnières Hiver 2017-2018

prévisions saisonnières hiver 2017-2018

Tendances saisonnières et météo à long terme.

Modérateurs: williams, milou

Re: Tendances saisonnières Hiver 2017-2018

Messagepar chasseurd'orages37 » 05 DĂ©cembre 2017, 15:11

Etant donné que la situation météorologique bouge pas mal en ce moment, je suis un peu en retard dans les prévisions saisonnières, néanmoins, j'essaierais de tout de même les faire et les publier d'ici ce week-end ;-)

La deuxième partie de Décembre s'annonce délicate à prévoir avec des scénarios de douceur et de froid humide, ça s'annonce passionnant par la suite, mais bien casse-tête :taré1:
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image
Avatar de l’utilisateur
chasseurd'orages37
Animateur
Animateur
 
Messages: 1145
Inscrit le: 20 Octobre 2015, 00:37
Localisation: Tours ( 37 )

Re: Tendances saisonnières Hiver 2017-2018

Messagepar milou » 08 DĂ©cembre 2017, 20:39

Voici les prèvis-saisos de GavsWeather :)
Un très bon site à mon avis :)
De bonnes surprises qui pourrait nous concerner cet hiver, avec pourquoi pas de bons conflits de masse d'air mais aussi de belles incursions d'air glacial en provenance des pays Scandinaves ou de la Russie.
En fait, comme je le soulignais déjà, nous sommes à la fin d'un cycle d'hiver doux et à la prèmice d'un cycle d'hiver plus froid qui se met progressivement en place.
Mon avis perso, nous aurions pour ces 3 mois (Décembre, Janvier, février) un hiver standard (qui ne veut pas dire doux :langue3: ), voir légèrement plus froid que la moyenne où alternerait de bons coup de froid et de périodes un peu plus douces en alternance (ce qui est normal dans notre pays). Déjà cet hiver devrait se montrer plus intéressant et moins ennuyeux à comparaitre à ces 5 dernières années.
Les modèles vont certainement encore nager dans la semoule :mdr2: prèvoir doliprannes et xanax pour les anxieux mdrrrr :mdr2: :mdr1:

http://www.gavsweathervids.com/winter20 ... ast-uk.php

Traduction Google :

https://translate.google.fr/translate?h ... rev=search

milou
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
milou
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7137
Inscrit le: 25 Avril 2010, 18:00
Localisation: Avesnes sur helpe (alt : 180 mètres) Sud Avesnois

Re: Tendances saisonnières Hiver 2017-2018

Messagepar FredTDF » 08 DĂ©cembre 2017, 21:48

Oui standard, c'est vite dit... :mdr1: d'après ce site, Michel, nous allons avoir le plus gros pour la mi janvier à février. Ainsi le plus gros du froid ancré sur l'est de l'Europe va bien glisser jusqu'en France...
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage
Avatar de l’utilisateur
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
 
Messages: 10402
Inscrit le: 28 Novembre 2009, 15:49
Localisation: Plein Sud

Re: Tendances saisonnières Hiver 2017-2018

Messagepar chasseurd'orages37 » 08 DĂ©cembre 2017, 23:58

Bonsoir Ă  tous,

Prévisions saisonnières pour la seconde partie de Décembre, Janvier, Février et Mars. Cartes représentant les anomalies de températures à 850 hPa et non au sol.

Lien vers mes cartes de prévisions saisonnières --> https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/24909896_1164161773719410_5449114274445670739_n.jpg?oh=9c55a428e093620f348326a09b4e8b89&oe=5ACC1EE2

Seconde partie de DĂ©cembre :

C'est une vaste zone de basse pression qui s'installe progressivement entre le Nord de l'Atlantique et la Scandinavie. Les courants zonaux en altitude ( courants jet ) sont particulièrement dynamiques ( probablement une influence de la MJO et de l'ENSO sur le long terme ) et c'est à cause de cela que l'activité dépressionnaire devrait s'accroître pour la mi Décembre. Il faut s'attendre au passage de plusieurs dépressions et perturbations sous nos latitudes ( surtout pour la journée de Lundi avec un risque important de forte tempête, une situation sous surveillance ). Donc jusqu'à la fin du mois, plusieurs perturbations provenant du Nord-Ouest devraient se succéder avec de l'air frais voir froid, d'où le risque de chutes de neige sur une bonne partie de notre pays. Pour la toute fin de Décembre, les scénarios divergent vers l'installation d'un vaste et puissant anticyclone sur la Scandinavie avec un flux d'Est continental froid. Le bémol et l'incertitude se porte sur le placement d'un minimum d'altitude qui circulerait sur l'Europe centrale, froid humide ou sec ? Réponse à la fin du mois.

DĂ©cembre 2017 : Froid et humide
Fiabilité : 90%

Janvier 2018 :

Les premiers scénarios indiquent que l'anticyclone Atlantique pourrait s'installer sur l'Europe de l'Ouest avec une légère faiblesse tout de même à cause d'une activité dépressionnaire encore importante sur le Nord de l'Atlantique. On se dirigerait vers un temps plutôt calme dans l'ensemble même si on peut s'attendre à quelques perturbations par moment, mais avec une faible intensité à cause des hautes pression. Niveau températures, on ne distingue pas de flux dominant donc ce mois de Janvier serait dans les normales.

Janvier 2018 : Dans la normale et sec
Fiabilité : 70%


FĂ©vrier 2018 :

L'anticyclone se retirerait vers les Açores pendant que les basses pression pourraient gagner un peu de terrain de l'Atlantique Nord jusque sur l'Europe centrale. Flux de Nord-Ouest à Nord-Est humide principalement avec de l'air froid stagnant sur une bonne partie de l'Europe occidentale. La neige pourrait faire son apparition encore sur de nombreuses régions.

FĂ©vrier 2018 : Froid et humide
Fiabilité : 50%

Mars 2018 :

Flux zonal dominant ( Ouest ) entre dépressions sur l'Atlantique Nord et anticyclone plus au Sud rapportant de l'air plutôt doux et humide sur une bonne partie de l'Europe, peut être un peu plus frais sur la Scandinavie. Une anomalie de température qui pourrait être légèrement supérieure à la normale avec des précipitations plutôt fréquentes.

Mars 2018 : Doux et humide
Fiabilité : 30%

Bonne soirée
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image
Avatar de l’utilisateur
chasseurd'orages37
Animateur
Animateur
 
Messages: 1145
Inscrit le: 20 Octobre 2015, 00:37
Localisation: Tours ( 37 )

Re: Tendances saisonnières Hiver 2017-2018

Messagepar romain86 » 20 DĂ©cembre 2017, 13:15

williams a Ă©crit:
yves67 a Ă©crit:Bonsoir Ă  tous,

Je pense personnellement que depuis l'hiver 2016-2017, nous sommes et nous serons dans une période de transition et ce jusqu’en 2020 environ.
Nous allons connaitre à partir de 2020 des hivers de plus en plus rudes, pour moi un minimum de Dalton plus, et avec entre 2020 et 2030, des hivers comparables à l'hiver de 1962-1963, et après 2030 en allant vers 2040, des hivers comme celui de 1879-1880, cela devrait durer une bonne trentaine d'années à partir de 2020, deux cycles solaires sont réunis pour une telle projection objective, pas le troisième cycle pour connaître un minimum de Maunder, désolé d'être un peur hors topic, c'est un véritable plaisir que de suivre pour moi, les différents avis sur la "Terre du futur" !


Je doute qu'on retrouve des hivers froids comme tu cites si rapidement vu l'évolution du réchauffement climatique car il faut voir la complexité du climat et voir que même si entre 2020 et 2040 une partie de l'activité solaire serra semblable au un minimum de Dalton d'autres éléments ne le seront pas sur Terre comme :

- l'albédo différente suite à la fonte des glaciers et banquises,
- la SST des océans plus chaude voir un niveau plus élevé de l'eau,
- composition atmosphérique différente (CO2,...) tout comme géographie différente suite à la modification de l'homme (déforestation, l'urbanisation bp bp plus importantes,...)
- voir une population bp bp plus importante influençant l'atmosphère suivant l'évolution de la technologie qu'il y a eu,
- etc.

Tout ceci joue aussi un jeu.

Williams


[DĂ©but HS]

Pour faire simple, la France renouera un jour ou l'autre avec des hivers incroyablement froids. Même si le niveau des océans augmente de 3 km, que la température monte de 10 ou 20°C, que la teneur de C02 dans l'atmosphère atteint +140000%, la Terre connaitra encore de nombreuses glaciations avant de se diriger tout droit vers la fournaise et son extinction définitive.

En attendant, de notre vivant, la tendance actuelle ne devrait pas nous permettre de renouver avec ce climat (sauf accident volcanique ou cosmique bien entendu).

Pour en revenir au message de yves67 et sa prédiction d'hivers très froids du XXème siècle, mais relativement doux au regard d'hivers plus anciens encore, il est possible d'entrevoir le juste milieu. Si on devait se diriger vers un minimum de Dalton, je pense que cela ne sera pas sans un minimum de conséquences pour notre climat. Dans le cas inverse, on en reviendrait aux conclusions du GIEC qui, si je ne m'abuse, considère que l'activité solaire a une incidence faible sur la circulation atmosphérique et l'évolution du climat à moyen terme (corrigez moi volontiers si je me trompe). De plus, le projet Cloud sur l'interation entre nuages et climat tend à démontrer que les variations de l'activité magnétique du Soleil modifient l'influx des rayons cosmiques atteignant la Terre. Lorsque l'activité solaire est faible, plus de rayons cosmiques atteignent la terre et forment des nuages ​​de basse altitude, permettant ainsi une baisse des températures. A l'inverse, lorsque le soleil est dans une phase active, moins de rayons cosmiques atteignent la Terre et, avec moins de nuages ​​bas, on tend vers un réchauffement des températures.

Cela étant dit, peu importe ce qui peut se passer, le climat terrestre fonctionne par cycles, qu'ils durent 3 ans, 10 ans, 35 ans, 1000 ans, cela a toujours fonctionné ainsi. Les paramètres évoluent en dents de scie.

Il y a quelques années, une étude estimait que le climat serait anormalement stable depuis 10.000 ans.

http://www.laterredufutur.com/accueil/le-climat-est-anormalement-stable-depuis-10000-ans/

[Fin HS]

Cette année, on constate dans les grandes lignes que le vortex polaire est malmené, en phase avec un QBO Est et des vents zonaux affaiblis. La Nina, prévu assez faible, pourrait également jouer un rôle favorable pour un hiver froid. A l'inverse, une Nina plus forte a tendance à renforcer l'activité dépressionnaire sur l'atlantique nord et nous faire remonter Patator au gré des fluctuations. Actuellement, on observe une Nina qui a tendance à devenir modérée (proche de -1°C).

Il faut aussi surveiller les SST et là ça devient un peu plus problématique. Selon Stéphane Fievet, le fait d'avoir une anomalie chaude empêcherait la fixation d'anticyclones thermiques aux hautes latitudes.

http://meteone.pagesperso-orange.fr/

De toute façon, même en présence d'indices favorables et d'une synoptique prometteuse, on est jamais sûr de rien. Tout est une question de millimétrage, de réglages fins, de réajustements en permanence. Prévoir l'hiver chez nous est - je le pense volontiers - beaucoup plus complexe que si nous habitions aux USA ou au Canada par exemple.

Wait and see.
Climatologie à Poitiers (86) depuis 1921. Températures, précipitations, ensoleillement.
http://www.meteo-poitiers.fr

Image
Avatar de l’utilisateur
romain86
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
 
Messages: 342
Inscrit le: 28 Avril 2010, 09:25
Localisation: Poitiers (Vienne - 86)

Re: Tendances saisonnières Hiver 2017-2018

Messagepar milou » 26 DĂ©cembre 2017, 10:45

Un topic qui s'est endormi :rouge: normal avec le bel hiver que nous avons actuellement :mdr2:
Bon :) Un hiver plus froid était prèvu étant donné les bons indices que nous avions (QBO d'est, faible activité solaire...) mais rien n'y fait notre flux océanique à repris de plus belle malgrès ces bons indices.
Je vous propose de regarder cette carte ci-dessous et l'on voit bien que ces bons indices ont un bel effet et que les décrochages polaires ont bel et bien lieu, oui, mais pas n'importe où X( Y a T-il une poisse la dedans :?: Surtout que cela dure depuis déjà plus de 5 ans et que malheureusement ce sont toujours les USA et le Canada qui se tape la meilleur part du gateau ::d
Donc poisse ou pas... :?: Les commentaires y vont bon train sur Facebook, Je vous propose de regarder ci-dessous dans un premier temps le graphique qui d'ailleurs, je le souligne une fois de plus se rèpète tous les ans et cela depuis 5 ans, ce qui est incroyable [18.gif]
Il ne s'agit pas d'une lamentation mais d'un constat, surtout que nous avons cette année une QBO d'est mais hélas toujours pas d'hiver à part les jours un peu plus frais en Décembre...

26026103_1953575447987760_962427980795577378_o[1].png


Y-a t-il une logique dans tous ça :?:
Voici ce qu'en pense règis dans l'un de ses articles sur son mur Facebook :)

"[Climat / hivers froids] Les discussions vont bon train sur le retour éventuel d'un nouveau cycle d'hivers froids en Europe de l'ouest. On a beaucoup parlé des indices divers et variés (Nino/Nina, QBO, cycles solaires, etc...). Malgré tout, il semblerait que l'Europe de l'ouest soit encore dans un cycle chaud, ce qu'envisagent globalement assez bien les modèles saisonniers. Ces modèles prennent en compte un indice certainement très important : l'oscillation Atlantique multidécennale AMO (multidecadal, en anglais). En effet, l'océan Atlantique obéit à des cycles de température de surface qui varient environ tous les 20 à 30 ans : les phases froides correspondent aux hivers les plus froids enregistrés en France. Depuis l'an 2000, cette phase est chaude, ce qui laisse à penser qu'il ne faut pas attendre de grand changement climatique en France avant 2020 (hormis de petites variations intermédiaires de 10 à 11 ans environ, au sein de ces grands cycles).
On en revient à la conclusion que le retour des grands hivers froids n'est pas à attendre avant la décennie 2020 - 2030, ce qui correspondra aussi au minimum du cycle solaire actuel. On reviendrait alors aux températures moyennes que nous connaissions dans la décennie 1980 par exemple...

26105235_1479951688792760_62927419_n[1].jpg


26174864_1479951188792810_893664638_n[1].jpg


https://www.facebook.com/regiscrepetlachainemeteo/

C'est vrai qu'il y a déjà une certaine logique : jamais nous aurons le climat du Québec à part si le GS venait s'intérompre et là encore rien n'est moins sur vu que nous serons toujours situés à l'ouest d'un continent, au plus proche de l'océan Atlantique sans oublier la force de Coriolis.
Toujours est t-il qu'actuellement nous sommes dans un cycle d'hiver doux (sans exclure quelques période plus froide comme en 2010, 2012), ensuite il est presque acquit que nous nous dirigeons vers un nouveau cycle d'hiver plus froid... Notre climat est complexe et nous avons pas fini d'ètre surpris concernant l'avenir de celui-ci (désolé pour le HS)
A vos commentaires les amis ;-)

PS : Je rajouterais pour enfoncer le clou :P :mdr2: MĂŞme dans un cycle froid nous pouvons retrouver des hivers doux mais aussi inversement, ce qui fait le charme de notre climat ::d

milou
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
milou
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7137
Inscrit le: 25 Avril 2010, 18:00
Localisation: Avesnes sur helpe (alt : 180 mètres) Sud Avesnois

Re: Tendances saisonnières Hiver 2017-2018

Messagepar romain86 » 26 DĂ©cembre 2017, 11:05

Si je suis le raisonnement de ton post milou, j'en conclus alors que la situation actuelle est logique. Pas de quoi avoir la poisse ^^.

Avoir un début d'hiver dans les normes (ce qui est est le cas cette année depuis novembre) ne signifie pas que ce n'est pas un hiver. Le problème avec l'hiver, c'est que la plupart des passionnés l'attendent très en dessous des normes pour se dire "il est normal" et inversement pour l'été. Ce n'est pas tout à fait ça la définition du climat tempéré.

Il faut aussi se rappeler qu'avant 2014, le Québec et une partie des USA ont connu des périodes hivernales beaucoup plus douces lorsque chez nous, il faisait bien plus froid. Chacun son tour.
Climatologie à Poitiers (86) depuis 1921. Températures, précipitations, ensoleillement.
http://www.meteo-poitiers.fr

Image
Avatar de l’utilisateur
romain86
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
 
Messages: 342
Inscrit le: 28 Avril 2010, 09:25
Localisation: Poitiers (Vienne - 86)

Re: Tendances saisonnières Hiver 2017-2018

Messagepar milou » 26 DĂ©cembre 2017, 11:12

romain86 a Ă©crit:Si je suis le raisonnement de ton post milou, j'en conclus alors que la situation actuelle est logique. Pas de quoi avoir la poisse ^^.

Avoir un début d'hiver dans les normes (ce qui est est le cas cette année depuis novembre) ne signifie pas que ce n'est pas un hiver. Le problème avec l'hiver, c'est que la plupart des passionnés l'attendent très en dessous des normes pour se dire "il est normal" et inversement pour l'été. Ce n'est pas tout à fait ça la définition du climat tempéré.

Il faut aussi se rappeler qu'avant 2014, le Québec et une partie des USA ont connu des périodes hivernales beaucoup plus douces lorsque chez nous, il faisait bien plus froid. Chacun son tour.


En effet il faut prendre cela avec philosophie et comprendre notre climat même si il faut l'avouer c'est parfois frustrant :grr: Ensuite je crois qu'il faut ètre patient concernant l'avenir en sachant que nous retrouverons des hivers bien plus froid mais tout en prenant conscience (même si c'est dure à avaler :P :langue3: :mdr2: ) que nous serons toujours sous règime océanique :mrgreen:

milou
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
milou
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 7137
Inscrit le: 25 Avril 2010, 18:00
Localisation: Avesnes sur helpe (alt : 180 mètres) Sud Avesnois

Précédent

Retour vers Tendances saisonnières

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)